Theater am Kärntnertor

théatre situé à Vienne, Autriche
(Redirigé depuis Kärntnertortheater)

Le Theater am Kärntnertor ou Kärntnertortheater était un théâtre prestigieux de Vienne aux XVIIIe et XIXe siècles. Son titre officiel était Kaiserliches und Königliches Hoftheater zu Wien, c'est-à-dire le théâtre de la cour impériale et royale de Vienne.

L'ancien Theater am Kärntertor dessiné par Carl Wenzel Zajicek

HistoireModifier

Les travaux de construction sur des plans d'Antonio Beduzzi, s'étalent de 1708 à 1709[1], sur un terrain proche de l'ancienne porte de la ville, appelée Kärntnertor[2], à l'emplacement de l'actuel Hôtel Sacher. La ville de Vienne finance le théâtre qui, selon la musicologue Eva Badura-Skoda, était destiné à accueillir toutes les classes de la société viennoise[3]. Cependant, à la demande de l'Empereur, les premières représentations sont de l'opéra italien, un loisir prisé des classes supérieures. En 1711, le théâtre retrouve sa vocation première quand Josef Stranitzky en prend les rênes et propose un répertoire plus varié, dont une version allemande de la commedia dell'arte[3]. Sa veuve reprend la gestion du théâtre à sa mort.

En 1728, les artistes de Cour Francesco Borosini, chanteur, et Joseph Carl Selliers, danseur, acteurs d'intermezzo en allemand et en italien, deviennent directeurs et vont proposer au répertoire des comédies italiennes et allemandes ; ils souhaitent aussi y introduire l'opéra italien et le ballet mais le privilège impérial d'en représenter est déjà accordé à un autre[1]. En 1742, Selliers est seul directeur, et dirige également le nouveau Burgtheater, jusqu'à ce que Rochus de Lopresti reprenne les deux établissements. Quand Marie-Thérèse d'Autriche retire au théâtre son privilège impérial, la structure est placée sous le contrôle des magistrats de Vienne, et, déficitaire, vit des subsides de la ville[1].

Le bâtiment brûle en 1761 et est reconstruit par l'architecte de Cour Nicolò Pacassi. Deux ans plus tard, il ouvre à nouveau, bénéficiant là aussi d'un privilège impérial et portant le nom de Kaiserliches und Königliches Hoftheater zu Wien, Théâtre de la Cour Impériale et Royale à Vienne.

Au début du XIXe siècle, on donne des ballets et des opéras italiens et allemands. De 1811 à 1814, Ignaz Franz Castelli est le Hoftheaterdichter, le poète du théâtre de la Cour. À partir de 1821, l'impresario Domenico Barbaia en prend le contrôle. Puis l'Opéra d'État de Vienne est édifié sur un terrain adjacent et achevé en 1869, et en 1870 le théâtre est rasé pour laisser place à un bâtiment d'habitation qui deviendra l'Hôtel Sacher.

Créations majeures au Theater am KärntnertorModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (de) Collaborateurs du Wien Geschichte Wiki, « Kärntnertortheater », sur Site de la ville de Vienne - Stadt Wien [at], Wien Geschichte Wiki,
  2. Le terme Kärntnertor signifie Porte de Carinthie
  3. a et b (en) Badura-Skoda, Eva (1973) The Influence of the Viennese Popular Comedy on Haydn and Mozart Proceedings of the Royal Musical Association, pp. 185–189.