Ouvrir le menu principal

Just-Jean-Étienne Roy

auteur français du XIXe siècle

Just-Jean-Étienne Roy, né à Beaumotte-lès-Pin (Haute-Saône) le , décédé à Paris (7e arrondissement) le , est un écrivain français.

Sommaire

BiographieModifier

Il écrivit, sous de nombreux pseudonymes, environ 200 ouvrages, principalement pour des maisons d'éditions religieuses (Mame à Tours, mais aussi Ardant à Limoges et Lefort à Lille)[1].

Secrétaire du consul de France à Rio de Janeiro, il réside au Brésil de 1835 à 1845[2].

PseudonymesModifier

  • Marie-Ange de B***
  • Marie-Ange de T***
  • Étienne Gervais
  • Just Girard
  • Frédéric Koenig
  • Théophile Ménard
  • Stéphanie Ory
  • Fr. Joubert
  • Félix Joubert
  • Armand de B***

ŒuvresModifier

  • Le Chancelier d'Aguesseau, par J.-J.-E. Roy, Lille, L. Lefort, 1862
  • Histoire de Fénelon, J.-J.-E. Roy, Tours, A. Mame, 1838
  • Histoire de Bossuet, évêque de Meaux, par J.-J.-E. Roy, d'après M. le cardinal de Beausset, Tours, A. Mame, 1838
  • Histoire de la chevalerie, par J. J. E. Roy, Tours, Mame & Cie, 1839
  • Ferréol, ou les Passions vaincues par la religion, par Théophile Ménard, Tours, Mame, 1841
  • Histoire de Jeanne d'Arc, dite la Pucelle d'Orléans, par J.-J.-E. Roy, Tours, Ad Mame & Cie, 1842
  • Histoire de Louis XI, Roy Just-Jean-Etienne, Tours, A. Mame, 1842
  • Histoire de Vauban par l'auteur de l'Histoire de Louis XIV, Just-Jean-Étienne Roy, Lille, L. Lefort, 1844
  • Illustrations de l'histoire d'Algérie, par M. Roy, Paris, M. Ardant frères, 1844
  • La famille Dorival ou l'influence du bon exemple, par Théophile Ménard, Tours, A. Mame, 1848
  • La France au XIIe siècle, pendant les règnes de Louis-le-Gros et Louis-le-Jeune, par J.-J.-E. Roy, Tours, A. Mame, 1850
  • Histoire de Charles V, surnommé le Sage, roi de France, par J.-J.-E. Roy, Tours, A. Mame, 1850
  • L'empire du Brésil, souvenirs de voyage, 1868
  • Albertine et Suzanne, ou Naissance, beauté, fortune ne font pas le bonheur, par Marie-Ange de T***, Tours, A. Mame, 1878
  • Mes voyages avec le docteur Philips dans les Républiques de La Plata (Buenos-Ayres, Montevideo, le Banda-Oriental, etc.), par Armand de B***, Tours, Mame, 1880
  • Bougainville (Alfred Mame et fils, éditeurs)
  • Histoire abrégée des missions catholiques[3]

Notes et référencesModifier

  1. Cécile Boulaire, « Just-Jean-Étienne Roy : un modèle de polygraphe voué à Mame », in Cécile Boulaire (dir.), Mame. Deux siècles d’édition pour la jeunesse, Presses universitaires de Rennes, Presses universitaires François Rabelais, pp.393-402, 2012, Histoire, 978-2-7535-1858-2
  2. Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.3, Amérique, CTHS, 1999, p. 288
  3. « Histoire abrégée des missions catholiques - Roy », sur www.peuterey-editions.com (consulté le 4 janvier 2019)

BibliographieModifier