Jupp Heynckes

footballeur et entraineur allemand

Jupp Heynckes
Image illustrative de l’article Jupp Heynckes
Biographie
Nom Josef « Jupp » Heynckes
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemande
Naissance (75 ans)
Lieu Mönchengladbach (Allemagne)
Taille 1,80 m (5 11)
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1964-1967 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Borussia M'Gladbach092 0(56)
1967-1970 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Hanovre 96 101 0(35)
1970-1978 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Borussia M'Gladbach309 (232)
Total 502 (323)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1967-1976Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l’Ouest 039 0(14)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1979-1987Drapeau : République fédérale d'Allemagne Borussia Mönchengladbach 169v 77n 97d
1987-1991Drapeau : Allemagne Bayern Munich 113v 46n 39d
1992-1994Drapeau : Espagne Athletic Bilbao 034v 20n 28d
1994-1995Drapeau : Allemagne Eintracht Francfort 012v 10n 12d
1995-1997Drapeau : Espagne CD Tenerife 044v 27n 33d
1997-1998Drapeau : Espagne Real Madrid 026v 15n 12d
1999-2000Drapeau : Portugal SL Benfica 027v 08n 13d
2001-2003Drapeau : Espagne Athletic Bilbao 036v 22n 28d
2003-2004Drapeau : Allemagne Schalke 04 028v 14n 15d
2006-2007Drapeau : Allemagne Borussia Mönchengladbach 005v 04n 12d
2009Drapeau : Allemagne Bayern Munich004v 01n 00d
2009-2011Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen044v 26n 14d
2011-2013Drapeau : Allemagne Bayern Munich083v 12n 14d
2017-2018Drapeau : Allemagne Bayern Munich033v 03n 05d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 16 mars 2018

Josef « Jupp » Heynckes, né le à Mönchengladbach, est un footballeur international allemand, devenu entraîneur. En tant que joueur, il a joué la majorité de sa carrière en tant qu'attaquant au Borussia Mönchengladbach durant les années 1960 et 1970. Il y a gagné de nombreux championnats, la DFB-Pokal, ainsi que la Coupe de l'UEFA. Il est encore aujourd'hui le quatrième meilleur buteur de l'histoire de la Bundesliga avec 220 buts.

Il a été membre de l'Equipe d'Allemagne de l'Ouest qui remporte le Championnat d'Europe de 1972 et la Coupe du Monde de 1974.

En tant qu'entraineur, il remporte quatre titre de Bundesliga avec le Bayern Munich et deux Ligue des Champions de l'UEFA (avec le Real Madrid en 1997-1998 et avec le Bayern Munich en 2012-2013).

Carrière de joueurModifier

En clubModifier

Heynckes a joué 369 matchs du Championnat Allemand, avec un total de 220 buts inscrits. Il est le troisième meilleur buteur de l'histoire de la compétition, devancé par Gerd Müller (365 buts) et Klaus Fischer (268 buts). Il est talonné par Robert Lewandowski (216 buts), qui est toujours en activité.

Après avoir joué en jeunes dans le club amateur de Grün-Weiß Holt, Jupp Heynckes commence sa carrière professionnelle en 1964 au Borussia Mönchengladbach qui était alors en seconde division. En 1965, le club entrainé par Hennes Weisweiler monte en première division, et il inscrit 23 buts en 25 matchs.

En , Heynckes marche ses deux premiers buts en Bundesliga face au SC Tasmania 1900 Berlin. En deux saisons au Borussia, il marque 27 buts en Bundesliga avant de rejoindre Hannover 96 pour trois années durant lesquels il inscrit 25 buts en 86 matchs de ligue.

Il retourne au Borussia Mönchengladbach en 1970 alors que le club vient de gagner son premier titre de Bundesliga de son histoire. Le club devient le premier à garder son titre l'année suivante (1970-1971), avec Heynckes qui inscrit 19 buts en 33 matchs.

Pendant la Coupe des Clubs Champions européens 1971-1972, il marque un extraordinaire doublé lors de la victoire 7-1 contre les Italiens de l'Inter Milan. Cependant, l'attaquant de l'Inter Milan, Roberto Boninsegna, fut touché par une canette de bière et l'UEFA ordonna de rejouer le match (aller) à Berlin après le match à Milan (4-2), mais cette fois les Allemands furent tenus en échec (0-0) et éliminés.

En 1973, en Coupe UEFA, après avoir éliminé le club néerlandais Twente 5-1 (score cumulé) en demi finale, le Borussia Mönchengladbach devient le premier club allemand à atteindre une demi-finale de coupe européenne. Ils perdent le match aller contre Liverpool 3-1 à Anfield, avec un penalty d'Heynckes arrêté par Ray Clemence, privant son équipe d'un but décisif à l'extérieur. Il marque un doublé au retour à domicile (victoire 2-0), mais cela n'est pas suffisant pour gagner au score cumulé : Liverpool l'emporte 3-2. Avec 12 buts dans la compétition, il rejoint les meilleurs buteurs de la compétition.

Le club remporte la finale DFB-Pokal 1973-1974 au Rheinstadion de Düsseldorf à la fin de la saison 1973-1974. C'est également pendant cette saison qu'il rejoint Gerd Müller en tant que meilleur buteur de Bundesliga avec 30 buts. Son Mönchengladbach termine deuxième derrière le Bayern de Müller qui remporte son troisième titre consécutif. Il est également le meilleur buteur de Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe avec 8 réalisation malgré le fait que son équipe soit éliminée en demi finale par Milan (2-1 au cumulé).

En 1974-1975, le Borussia remporte son troisième titre de champion et il est le meilleur buteur de la compétition avec 27 réalisations. Le club remporte également son premier trophée européen avec un succès en Coupe UEFA. Après un match aller soldé sur un 0-0 contre Twente, Heynckes, qui a manqué le match aller, marque un triplé au match retour gagné 5-1 à Enschede. Cette victoire fait de Gladbach le premier club allemand à remporter une Coupe UEFA. Une nouvelle fois il est le meilleur buteur de la compétition avec dix buts. Par ailleurs, en Coupe UEFA, il a inscrit au total 23 buts en 21 matchs, ce qui fait de lui le neuvième meilleur buteur et le seul membre du top dix à avoir un ratio de plus d'un but par match.

Après avoir gagné ce titre, l'entraineur Weisweiler quitte le Borussia pour Barcelone. Il est remplacé par Udo Lattek, avec qui Heynckes commencera plus tard sa carrière d'entraineur. Le Borussia remporte consécutivement les éditions 1975-1976 et 1976-1977 de Bundesliga, égalant ainsi le record du Bayern des trois titres consécutifs. En 1977, Gladbach atteint sa première final de Coupe d'Europe des Clubs Champions. Dans l'édition précédente, il a terminé meilleur buteur avec 6 réalisation. En 1976-1977, il est moins prolifique, ne marquant qu'un seul but lors du premier tour contre le club d'Austria Wien. Le club s'incline en finale contre Liverpool 3-1 au Stadio Olimpico de Rome.

Lors de la saison 1977-1978 de Bundesliga, il inscrit 18 buts, donc 5 lors de la victoire record 12-0 contre le Borussia Dortmund la dernière journée du championnat. Mais ce n'est pas assez pour gagner le quatrième titre consécutif, remporté par le FC Köln à la différence de buts. En coupe européenne, il inscrit 4 buts, avant de se faire sortir par Liverpool en demi-finale. Dans cette compétition, il aura inscrit 51 buts en 64 matchs, soit un ratio de 0,8 but par match. Seul son compatriote Gerd Müller fait mieux (0,89).

Heynckes prend sa retraite en 1978 et commence à étudier pour devenir entraineur à la Deutsche Sporthochschule à Cologne. Durant sa carrière, il a remporté 4 titres de Bundesliga, une DFB-Pokal et une Coupe UEFA.

A l'internationalModifier

Heynckes fait 39 apparitions avec l'équipe d'Allemagne de l'Ouest et inscrit 14 buts.

Il débute en , à 21 ans, en match amical face au Maroc durant lequel il marque (5-1).

Il fait partie de l'équipe qui remporte le Championnat d'Europe en 1972, jouant 90 minutes lors de la finale remportée 3-0 face à l'Union soviétique. Il est nommé avec six coéquipiers dans l'équipe de la compétition.

Il fait également partie de l'équipe championne du monde en 1974, en Allemagne de l'Ouest. Malgré son excellente forme en club, il passe la majorité du temps sur le banc, en concurrence avec Gerd Müller, le meilleur buteur de l'équipe. Il est titulaire face au Chili et l'Australie, puis ne joue plus à cause d'une blessure. Ils gagnent leur deuxième Coupe du Monde en battant les Pays Bas 2-1 au Olympiastadion de Munich.

Carrière d'entraineurModifier

1979-1991Modifier

Borussia MönchengladbachModifier

Après sa carrière de joueur, Heynckes reste au Borussia Mönchengladbach pour encore huit années en tant que premier assistant, puis entraineur lorsqu'il succède à Udo Lattek. Il prend l'équipe en main à 34 ans le . Durant la saison 1979-80, il emmène Mönchengladbach en finale de la Coupe UEFA où ils perdent face à l'Eintracht Frankfurt. Ils gagnent le match aller 3-2 mais perdent le retour 1-0. Ils terminent à la 7e place de la Bundesliga.

La saison 1980-81 débute par une défaite 2-1 contre le Fortuna Düsseldorf. Après avoir vaincu l'OSV Hannover, le TuS Langerwehe, le Bünder SV et l'Atlas Delmenhorst, ils s'effondrent contre le 1. FC Kaiserslautern en quart de finale de la DFB-Pokal. Leur 7e place en championnat l'année précédente les empêche de jouer l'Europe. Ils terminent cette saison à la 6e place.

La saison 1981-82 débute par une défaite 4-2 face au Werder Bremen le 8 aout 1981, puis ils réalisent une série de six matchs invaincus avec notamment une victoire 7-2 contre le SSV Dillenburg en DFB-Pokal. Une fois encore ils atteignent les quarts de finale de la compétition puis se font sortir par le 1. FC Nürnberg et terminent à la 7e place de la Bundesliga. En Coupe UEFA ils perdent au deuxième tour contre Dundee United après avoir sorti le 1. FC Magdeburg.

Mönchengladbach termine la saison 1982-83 à la 12e place, et pour la troisième année consécutive ils sont éliminés en quart de finale de la DFB-Pokal.

La saison 1983-84 se solde par une troisième place en Bundesliga, manquant le titre à la différence de but face au VfB Stuttgart (vainqueur) et au Hambourg SV (dauphin). Ils atteignent également la finale de la DFB-Pokal qu'ils perdent face au Bayern Munich au penalty.

Ils terminent la saison 1984-85 à la quatrième place, après avoir été éliminé au deuxième tour de la Coupe UEFA par Widzew Łódź et en demi finale de la DFB-Pokal par le Bayern Munich.

Mönchengladbach terminent la saison 1985-86 à la quatrième place à nouveau. Lors du troisième tour de la Coupe UEFA ils battent le Real Madrid 5-1 au Rheinstadion, mais s'écroulent 4-0 au stade Santiago Bernabéu. Ils sont donc éliminés au but à l'extérieur. En 2013, Heynckes décrit cette soirée comme : "la pire nuit de ma carrière".

Durant sa dernière saison à la tête de l'équipe, Heynckes emmène le Borussia Mönchengladbach à la troisième place de la Bundesliga et en demi-finale de la Coupe UEFA. Malgré le fait qu'il n'ai pas gagné de trophée durant ce premier passage, un record qui lui vaut le surnom de "champion sans titres", il est nommé entraineur de Bayern Munich à l'été 1987 où il succède à nous à Udo Lattek.

Son bilan à la tête de l'équipe est de 169 victoires, 77 matchs nuls et 97 défaites.

Bayern MunichModifier

Heynckes est entraineur du Bayern Munich du au .

Lors de sa première saison, le Bayern remporte la DFB-Supercup en battant le Hamburger SV 2-1. Ils perdent le titre de 4 points face au Werder Bremen, et sont éliminés en quart de finale de la DFB-Pokal et de la Coupe Européenne.

Le Bayern remporte consécutivement les titres de Bundesliga lors des saisons 1988-89 et 1989-90. En 1988-89, ils sont éliminés en 16e de finale de la DFB Pokal et en demi finale de la Coupe UEFA. Ils commencent la saison 1989-90 avec une défaite 4-3 face au Borussia Dortmund en DFB-Supercup le , puis ils remportent leur premier match de championnat le face au 1. FC Nürnberg (3-2). Ils sont éliminés de la DFB-Pokal en 16e de finale, et à nouveau en demi finale de la Coupe Européenne face à Milan.

Ils commencent la saison 1990-91 en remportant la DFB-Supercup le face au 1. FC Kauserslautern (4-1), puis ils sont éliminés en coupe d'Allemagne au premier tour le . En coupe Européenne ils sont à nouveau éliminés en demi-finale par le Red Star Belgrad. Ils terminent deuxième de la Bundesliga.

Le Bayern commence la saison 1991-92 par un match nul 1-1 face au Werder Bremen. Ils se qualifient pour le second tour de la Coupe UEFA en éliminant Cork City (1-1 puis 2-0). Heynckes est viré le , alors que son équipe n'a remporté que 4 des 12 matchs de Bundesliga joués. Son match final en tant qu'entraineur est une défaite à domicile 4-1 contre le Stuttgarter Kickers. Le Bayern est alors à la 12e place. L'équipe continue à perdre après son départ, terminant la saison à 5 points du premier relégable. Uli Hoeneß décrit lui-même sa décision de virer Heynckes comme "la plus grosse erreur de ma carrière".

Sous Heynckes, le Bayern a atteint les demi finale de la Coupe UEFA 1988-89 et des Coupes Européennes 1989-90 et 1990-91. Dans chaque campagne ils sont éliminés par l'équipe qui remporte ensuite la compétition.

Son bilan à la tête de l'équipe est de 113 victoire, 46 matchs nuls et 39 défaites.

Entraineur en Espagne puis retour en BundesligaModifier

Athletic BilbaoModifier

En 1992, il est nommé entraineur de l'Athletic Biblao, devenant ainsi le troisième allemande à entrainer en Espagne après Hennes Weisweiler et Udo Lattek, tous les deux au FC Barcelone. Il est sur le banc pour son premier match le face à Cadiz. Il emmène l'équipe à la 8e place de la Liga, après avoir été éliminé au troisième tour de la Copa del Rey.

L'année suivante il emmène l'équipe à la cinquième place de la Liga qui les qualifie pour la Coupe UEFA. Ils sont éliminés au cinquième tour de la Copa del Rey. Son dernier match est une victoire 3-2 contre Tenerife.

Eintracht FrankfurtModifier

Le , Heynckes retourne entrainer en Allemagne à la tête de l'Eintracht Frankfurt, jusqu'au . Son premier match est une victoire 6-0 contre 1. SC Göttinger 05 lors du premier tour de la coupe d'Allemagne.

Son passage à l'Eintracht est un problème, et il part au clash avec les stars de l'équipe Anthony Yeboah, Jay-Jay Okocha et Maurizio Gaudino. En Decembre 1994, les trois joueurs sont punis de séances d'entrainement supplémentaire. A cause de cela, les joueurs refusent de jouer le match suivant contre le Hamburger SV et sont suspendus indéfiniment par le club. Gaudino est alors prêté à Manchester City et Yeboah vendu à Leeds United en . Okocha est autorisé à rejouer avec le club avant de partir pour le Fenerbahçe S.K. en 1996. Heynckes quitte le club le après une défaite à domicile 3-0 face à Schalke 04, laissant l'équipe à la 13e place.

Son bilan est de 12 victoires, 10 matchs nuls et 12 défaites.

Tenerife et Real MadridModifier

En 1995, il retourne en Espagne pour entrainer Tenerife. Il remporte son premier match face à Seville le . Sa première saison emmène l'équipe des Iles Canaries en Coupe UEFA après une 5e place en Liga. En Copa del Rey, ils sont éliminés en quart de finale par l'Atletico Madrid. La saison suivante, le club termine 9e de Liga et atteint les demi-finale de Coupe UEFA où ils sont battus par Schalke 04. En Copa del Rey, Tenerife est éliminé au quatrième tour contre le Real Betis.

En , Heynckes est engagé par le champion d'Espagne en titre : le Real Madrid. Son premier match est une défaite 2-1 lors du match aller de la Super Coupe d'Espagne face au FC Barcelone. Ils remportent la Super Coupe après avoir remporté le match retour 4-1. Le Real Madrid est éliminé de la Copa del Rey en 16e de finale. Cette année là, il remporte un de ses plus grands trophées en battant la Juventus 1-0 en finale de la Ligue des Champions, ramenant ainsi la coupe européenne à Madrid pour la première fois depuis 1966. Malgré cela, le manque de succès sur le plan national (4e de Liga à 11 points de Barcelone) lui vaut de ne pas être reconduit pour la saison suivante.

Benfica puis retour à l'Athletic BilbaoModifier

Après avoir été congédié du Real Madrid, Heynckes se coupe pendant une année du football puis rejoint le club portugais de Benfica pour la saison 1999-2000 en remplacement de Graeme Souness. Lors de sa seule saison pleine, Benfica termine 3e et est éliminé au troisième tour de la Coupe UEFA 8-1 au score cumulé face au Celta Vigo (7-0 à l'aller). En Coupe Portugaise ils sont éliminés en 16e de finale.

Il devient très impopulaire auprès des fans lorsqu'il place João Pinto sur la liste des transferts et que l'icone et capitaine du club rejoint les rivaux de Lisbonne : le Sporting CP. Heynckes quitte le club par accord mutuel en . Son dernier match est une victoire 2-1 contre Estrela Amadora le , laissant le Benfica à la 7e place du championnat.

En 2001, Heynckes retourne à l'Athletic Bilbao. Durant la saison 2001-2002, le club termine 10e de Liga, manquant la qualification en Coupe UEFA d'un seul point et est éliminé en demi-finale de Copa del Rey. La saison suivante, ils terminent à la 7e place à nouveau à un point de la qualification en Coupe UEFA et sont éliminés au deuxième tour de la Copa del Rey.

En , Heynckes quitte l'Athletic pour devenir entraineur à Schalke 04.

2003-07 Retour en BundesligaModifier

SchalkeModifier

En 2003, Heynckes retourne en Allemagne à Schalke 04. Il déclare : "Schalke est un endroit spéciale, pour beaucoup c'est comme un religion, pour moi c'est une position idéale.". Son premier match est une victoire 1-0 contre Dacia Chișinău le en Coupe Intertoto. Son premier match de coupe est un match nul 2-2 contre le Borussia Dortmund le 2 aout 2003. Ils sont éliminés au second tour de la coupe d'Allemagne par le SC Freiburg (7-3), et Schalke termine à la 7e place de la Bundesliga.

La saison 2004-2005 débute par une victoire 5-0 contre Vardar Skopje le en Coupe Intertoto. Schalke bat le Hertha BSC II au premier tour de la DFB-Pokal. Mais en championnat, Schalke commence la saison dans la zone de relégation après avoir perdu trois de ses quatre premiers matchs. Le Heynckes est remercié par Rudy Assauer.

Son bilan est de 28 victoires, 14 matchs nuls et 15 défaites.

Borussia MönchengladbachModifier

En , Heynckes revient au Borussia Mönchengladbach.

Son premier match est une victoire 2-0 contre Energie Cottbus le 12 aout 2006. Son retour se passe bien, avec une 5e place à la fin de la 7e journée après avoir remporté chacun de ses quatre matchs d'ouverture. Il resigne le , mais après 14 matchs de Bundesliga sans victoire le Borussia chute à la 17e place. L'entraineur a alors besoin de protection policière lors des matchs contre le VfL Bachum et Energie Cottbus. A son départ du Borussia, Heynckes refuse sa paie et rend sa voiture de fonction nettoyée et avec le plein fait. En , alors qu'il retourne au Borussia-Park pour son dernier match en tant qu'entraineur en Bundesliga, il déclare : "C'est mon club. C'est là que j'ai commencé à 19 ans en tant que joueur professionnel, puis que j'ai travaillé en tant qu’entraîneur. Mönchengladbach est ma ville natale, j'ai passé 23 ans au club, donc ce ne sera pas un match normal pour moi.".

Après son départ, la situation du club ne s'améliore pas et le club est relégué en fin de saison, terminant dernier de Bundesliga.

Son bilan est de 5 victoire, 4 nuls et 12 défaites.

2009-13 : Les dernières annéesModifier

Bayern MunichModifier

Après deux années sans entrainer, Heynckes sort de sa retraite en en devenant l’entraineur du Bayern Munich, remplaçant Jürgen Klinsmann. Le Bayern est alors en danger de rater la qualification pour la Ligue des Champions, mais ils terminent finalement deuxième de Bundesliga a deux points du VfL Wolfsburg. A l’arrivée de Heynckes ils enchainent en effet 4 victoires (Borussia Mönchengladbach, Energie Cottbus, Bayer Leverkusen et VfB Stuttgart) et un match nul (1899 Hoffenheim) qui les sauve.

Bayer LeverkusenModifier

Le Heynckes signe un contrat de 2 ans pour devenir l’entraineur du Bayer Leverkusen.  Son premier match a lieu le avec une victoire 1-0 contre SV Babelsberg en coupe d’Allemagne. Leverkusen est éliminé au deuxième tour par Kaiserslautern. En championnat, l’équipe enchaine un record de 24 matchs sans défaite, en concurrence avec le Bayern Munich pour le titre. Ce record tombe en avec une défaite 3-2 contre 1. FC Nürnberg. S’enchaine alors une série noire, avec seulement 2 victoire en 9 matchs : l’équipe termine le championnat a la 4e place.

Leverkusen termine la saison 2010-2011 à la deuxième place du championnat derrière le Borussia Dortmund, ce qui les qualifie pour la première fois depuis 2005 en Ligue des Champions. C’est aussi le meilleur classement du club en championnat depuis la saison 2001-02. Ils sont une nouvelle fois sortis au deuxième tour en DFB-Pokal, et atteignent les 16e de finale de Ligue Europa.

Malgré ses succès, Heynckes décide de ne pas prolonger son contrat et quitte le Bayer Leverkusen à la fin de la saison pour rejoindre une nouvelle fois le Bayern Munich.

Le , il est annoncé que Heynckes remplacera Louis van Gaal en tant qu’entraineur du Bayern Munich pour la saison 2011-2012. A 66 ans, il est l’entraineur le plus âgé de Bundesliga. Il récupère alors une équipe qui a terminé 3e du championnat, trois points derrière sont Bayer Leverkusen.

Son bilan est de 44 victoires, 26 nuls et 14 défaites.

2011-13 : Troisième passage au Bayern MunichModifier

Saison 2011-2012Modifier

Son premier match au Bayern pour son retour est une victoire 3-0 face au Eintracht Braunschweig en premier tour de la DFB-Pokal. En championnat, ils débutent par une défaite surprise face au club formateur de Heynckes : le Borussia Mönchengladbach à l’Allianz Arena (0-1). Ils enchainent ensuite six victoires sans concéder de buts, ce qui les emmène en haut du classement. Dans toutes les compétitions, le Bayern réalise 12 clean sheets, dont 4 en Ligue des Champions. Cette bonne forme est rompue par une défaite 2-1 contre Hannover 96, suivie de défaites contre le Borussia Dortmund et Mainz 05. Dortmund, le champion de la saison précédente, prend la tête du championnat. Le Bayern reprendra la tête du classement en Janvier et Février, mais tombera face au Hamburger SV à la 20e journée. Dortmund reprend alors la première place et la conservera jusqu’au bout grâce à une série de 28 matchs sans défaite.

Le , Heynckes dispute son 600e match de Bundesliga en tant qu’entraineur avec une victoire 6-0 face au Hertha BSC. A ce jour, seul Otto Rehhagel à plus entrainé que lui dans le championnat allemand.

Après avoir terminé deuxième du championnat, le Bayern perd la finale de DFB-Pokal face au Borussia Dortmund (5-2).

Malgré ces déceptions sur le plan national, le Bayern d’Heynckes est qualifié en finale de Ligue des Champions en Avril 2012 après avoir battu le Real Madrid aux penaltys. En finale, à l’Allianz Arena, ils affrontent le club anglais de Chelsea. Ils contrôlent le match, et ouvrent même la marque à la 83e minute, mais finissent par perdre au penaltys 4-3. Ce qui signifie que le Bayern a terminé second ou a perdu en finale toutes les compétitions jouées cette année là.

Saison 2012-2013Modifier

Le Bayern commence la saison 2012-13 par une victoire en DFL-Supercup 2-1 face au Borussia Dortmund. Ce résultat est significatif étant donné que les Bavarois ont perdu toutes leurs rencontres face au Borussia la saison précédente. La saison de championnat commence par huit victoire consécutives avant qu’ils subissent leur seule défaite de la saison face au Bayer Leverkusen. Le Bayern arrive à la trêve hivernale avec 9 points d’avance.

Le , le Bayern annonce que l’ancien entraineur du FC Barcelone Pep Guardiola entrainera l’équipe à partir de . Uli Hoeneß admettra plus tard que ce n’était pas le choix d’Heynckes de quitter l’équipe en fin de saison et que le club a forcé pour avoir Guardiola sur le banc. La presse annonce en même temps que la nomination de Guardiola signe la retraite de Heynckes à la fin de son contrat, mais il dément en affirmant qu’il ne prendra aucune décision avant la fin de la saison.

Après la trêve hivernale le Bayern ne perd que 2 points sur toute la seconde partie du championnat avec notamment une belle série de 14 victoires consécutives. Ils sont champions le , ce qui représente un record de précocité. L’équipe bat de nombreux autres records durant cette saison comme : le plus de points en une saison (91), plus grand écart de point avec le dauphin (25), plus grand nombre de victoire (29), plus longue série de victoire (14), plus grand nombre de clean sheets (21), meilleure différence de but (+80) et plus petit nombre de but concédés (18). L’équipe marque dans tous les matchs et ne subit qu’une seule défaite.

Le Heynckes participe à son 1000e match de Bundesliga en tant que joueur ou entraineur, ce qui fait de lui le deuxième homme avec le plus d’apparition dans l’histoire de la Bundesliga. Le il participe à un match qu’il décrit comme son dernier. Le hasard faisant bien les choses, c’est face au Borussia Mönchengladbach, son club formateur et le club de sa ville d’origine.

En Ligue des Champions, les Bavarois affronte les favoris du FC Barcelone en demi finale qu’ils écrasent 7-0 au score cumulé pour atteindre une deuxième finale successive. Le match est perçue comme une performance physique et tactique montrant la supériorité du Bayern sur Barcelone. En finale, ils renversent 2-1 le Borussia Dortmund au Wembley Stadium, faisant de Heynckes le quatrième entraineur à remporter la compétition avec deux clubs différents (après Ernst Happel, Ottmar Hitzfeld et José Mourinho)

Le , il est à la tête du Bayern pour son dernier match qui sera la finale de la DFB-Pokal contre le VfB Stuttgart remporté 3-2. Le Bayern devient le premier club allemand à réaliser le triplé. Le capitaine de la sélection d’Allemagne de l’ouest Franz Beckenbauer, qui a mené le Bayern à trois victoires consécutives en coupe d’Europe, appelera le Bayern d’Heynckes : «la meilleure équipe du Bayern de tous les temps ». Cet avis est partagé par la legende du club Karl-Heinz Rummenigge.

Son bilan est de 83 victoires, 12 nuls et 14 défaites.

Par conséquent, il remporte le prix d’Entraineur de l’année 2013 de la FIFA devant Jürgen Klopp et Sir Alex Ferguson.

Le , Heynckes annonce qu’il n’entrainera pas durant la saison suivante. Le dans une interview à Der Spiegel il dit : « Après tous ce qui s’est passé ces deux dernières années, je suis prêt pour un peu de paix et de calme. Après ces succès, je pourrais aller dans n’importe quel club en Europe. J’ai un problème avec le fait de dire ‘jamais’. Mais je peux assurer que je n’ai pas l’intention d’entrainer à nouveau. J’ai eu une fin digne. » Il est remplacé par Pep Guardiola qui participe à son premier entrainement le .

2017-2018 : Le retourModifier

Quatrième passage au Bayern MunichModifier

Le , Heynckes est rappelé au Bayern Munich après le renvoi de Carlo Ancelotti, jusqu’à la fin de la saison 2017-18. L’équipe a été entrainée par Willy Sagnol lors du match contre le Hertha Berlin le 1er octobre. Il est officiellement nommé le , et débute par une victoire 5-0 contre Freiburg.

Le , Heynckes établit un nouveau record en Ligue des Champions de victoires consécutives avec une victoire contre Séville en match aller de quart de finale. Il dépasse ainsi le record de 10 victoires consécutives tenu par Louis van Gaal et Carlo Ancelotti.

Le président du Bayern Uli Hoeneß a répété à de nombreuses reprises en interview qu’il souhaitait que Heynckes reste pour la saison 2018-19, mais Heynckes annonce qu’il ne sera présent que jusqu’à la fin de la saison.

Il est sur le banc pour 26 matchs de Bundesliga, avec 22 victoires, 3 défaites et 1 match nul. En Ligue des champions, il dispute 10 matchs, avec 7 victoires, une défaite et 2 matchs nuls. Sa seule défaite est contre son ancien club du Real Madrid en demi-finale aller.

La retraiteModifier

Heynckes prend sa retraite à la fin de la saison 2017-18 après 1 265 matchs toutes compétitions confondues, dans 3 ligues différentes. Il a disputé 668 matchs de Bundesliga avec 5 clubs différents, avec un bilan de 343 victoires, 164 défaites et 161 matchs nuls. En Liga, c'est 200 matchs qu'il a passé sur le banc avec 3 clubs différents et une bilan de 79 victoires, 62 défaites et 59 matchs nuls. Il a aussi disputé 38 matchs en Primeira Liga avec Benfica pour 23 victoires, 8 défaites et 7 matchs nuls.

Statistiques de carrièreModifier

JoueurModifier

En clubModifier

Club Saison Ligue Coupe Europe Autres Total
Division App Buts App Buts App Buts App Buts App Buts
Borussia Mönchengladbach 1964–65 Regionalliga West 26 23 0 0 6 6 31 29
1965-66 Bundesliga 27 12 2 0 29 12
1966-67 30 15 1 0 31 15
Totals 83 50 3 0 6 6 91 56
Hannover 96 1967-68 Bundesliga 29 10 1 0 1 0 31 10
1968-69 34 9 4 2 6 5 44 16
1969-70 23 6 1 2 2 1 26 9
Totals 86 25 6 4 9 6 101 35
Borussia Mönchengladbach 1970-71 Bundesliga 33 19 6 2 4 2 43 23
1971-72 31 19 5 2 4 1 40 22
1972-73 33 28 9 7 11 13 53 48
1973-74 33 30 3 2 7 8 43 40
1974-75 31 27 2 4 10 11 43 42
1975-76 24 12 4 1 6 6 34 19
1976-77 20 15 0 0 7 1 27 16
1977-78 21 18 0 0 6 4 0 0 27 22
Totals 226 168 29 18 54 46 0 0 309 232
Total en carrière 395 243 38 22 63 52 6 6 501 325
  • 1. Inclus les playoffs de la promotion en Regionalliga, DFB-Ligapokal et la Coupe Intercontinale

A l'internationalModifier

Allemagne de l'Ouest
Année Apparitions Buts
1967 2 2
1968 1 0
1969 3 0
1970 7 0
1971 6 0
1972 6 0
1973 6 3
1974 6 2
1975 5 4
1976 3 3
Total 39 14

EntraineurModifier

Equipe Début Fin Statistiques
M V N D % Victoires Ref.
Borussia Mönchengladbach 343 169 77 97 49.27 [1]
Bayern Munich 198 113 46 39 57.07 [2]
Athletic Bilbao 82 34 20 28 41.26 [3],[4],[5],[6]
Eintracht Frankfurt 34 12 10 12 35.29 [7]
Tenerife 104 44 27 33 42.31 [8],[9],[10],[11]
Real Madrid 53 26 15 12 49.06 [12],[13]
Benfica 48 27 8 13 56.25 [14],[15]
Athletic Bilbao 86 36 22 28 41.86 [16],[17]
Schalke 04 57 28 14 15 49.12 [18]
Borussia Mönchengladbach 21 5 14 12 23.81 [1]
Bayern Munich 5 4 1 0 80.00 [2]
Bayer Leverkusen 84 44 26 14 52.38 [19]
Bayern Munich 109 83 12 14 76.15 [2]
Bayern Munich 41 32 4 5 78.05 [2]
Total 1265 657 286 322 51.94 -


PalmarèsModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

Distinctions personnellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (de) « Bor. Mönchengladbach | Vereinshistorie », sur kicker (consulté le 4 novembre 2019)
  2. a b c et d (de) « Bayern München | Vereinshistorie », sur kicker (consulté le 4 novembre 2019)
  3. (en) « Primera División 1992/1993 - 38. Round », sur worldfootball.net (consulté le 4 novembre 2019)
  4. « Spain - Cup 1993 », sur www.rsssf.com (consulté le 4 novembre 2019)
  5. (en) « Primera División 1993/1994 - 38. Round », sur worldfootball.net (consulté le 4 novembre 2019)
  6. « Spain - Cup 1994 », sur www.rsssf.com (consulté le 4 novembre 2019)
  7. (de) « Eintracht Frankfurt | Vereinshistorie », sur kicker (consulté le 4 novembre 2019)
  8. (en) « Primera División 1995/1996 - 42. Round », sur worldfootball.net (consulté le 4 novembre 2019)
  9. « Spain - Cups 1996 », sur www.rsssf.com (consulté le 4 novembre 2019)
  10. (en) « CD Tenerife - Fixtures & Results 1996/1997 », sur worldfootball.net (consulté le 4 novembre 2019)
  11. « Spain Cups 1996/97 », sur www.rsssf.com (consulté le 4 novembre 2019)
  12. (en) « Real Madrid - Fixtures & Results 1997/1998 », sur worldfootball.net (consulté le 4 novembre 2019)
  13. (en) « Primera División 1997/1998 - 38. Round », sur worldfootball.net (consulté le 4 novembre 2019)
  14. (en) « SL Benfica - Fixtures & Results 1999/2000 », sur worldfootball.net (consulté le 4 novembre 2019)
  15. (en) « SL Benfica - Fixtures & Results 2000/2001 », sur worldfootball.net (consulté le 4 novembre 2019)
  16. (en) « Athletic Bilbao - Fixtures & Results 2001/2002 », sur worldfootball.net (consulté le 4 novembre 2019)
  17. (en) « Athletic Bilbao - Fixtures & Results 2002/2003 », sur worldfootball.net (consulté le 4 novembre 2019)
  18. (de) « FC Schalke 04 | Vereinshistorie », sur kicker (consulté le 4 novembre 2019)
  19. (de) « Bayer 04 Leverkusen | Vereinshistorie », sur kicker (consulté le 4 novembre 2019)
  20. « Top 50 des coaches de l'histoire », France Football, (consulté le 19 mars 2019)
  21. « Los 50 mejores entrenadores de la historia », Fox Sports, (consulté le 29 décembre 2019)
  22. « Los 50 mejores entrenadores de la historia del fútbol », ABC, (consulté le 29 décembre 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :