Ouvrir le menu principal
Jun Ichikawa
Naissance
Fuchū (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Décès (à 59 ans)
Tokyo (Japon)
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Tony Takitani

Jun Ichikawa (市川 準, Ichikawa Jun?), né le à Fuchū et mort le à Tokyo, est un réalisateur et scénariste japonais

Sommaire

BiographieModifier

Né le à Fuchū, fils d’un mar­chand de jouets, Jun Ichikawa a grandi à Kagurazaka, quar­tier his­to­ri­que et cos­mo­po­lite au cen­tre de Tokyo[1]. Jun Ichikawa se destine à devenir artiste mais échoue au concours d'entrée de l'université des arts de Tokyo en 1967[1]. Pendant plu­sieurs années, il vit de petits métiers tout en s'ini­tiant à l’écriture scé­na­ris­ti­que et au film en 8 mm alors en vogue[1]. Il fré­quente aussi les pla­teaux de tour­nage des gran­des com­pa­gnies, mais peine à s'y faire embau­cher en rai­son de la crise du sys­tème des stu­dios[1]. Il intègre néanmoins une société réalisant des films publicitaires en 1975 et obtient plusieurs prix dont un lion d'or en 1985 au Festival international de la créativité de Cannes[2]. Il réalise son premier film Les Complexées en 1987, his­toire d'une ado­les­cente en lutte contre sa timi­dité[2].

Jun Ichikawa est un grand admirateur de Yasujirō Ozu, il partage avec le grand réalisateur l'économie dans la composition, le positionnement bas de la caméra, l'humanisme et l'intimité dans ses films dont le thème dominant est celui de la famille[2].

Victime d'une hémorragie cérébrale au cours d'un repas, il est conduit d'urgence dans un hôpital de Tokyo où il meurt le [3],[2]. Au moment de sa mort Jun Ichikawa travaillait au montage de son dernier film, Un Costume (スーツを買う, Sutsu o kau?) sélectionné dans la section « Japanese Eyes » du Festival international du film de Tokyo[3].

FilmographieModifier

Sauf indications contraintes, les titres en français se basent sur ceux de la rétrospective « Hommage à Jun Ichikawa » à la MCJP du 27 juin au 27 juillet 2012[1]

Comme réalisateurModifier

Comme scénaristeModifier

Récompenses et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Hommage à Jun Ichikawa (Archive) », sur MCJP (consulté le 4 août 2019)
  2. a b c d et e (en) Ronald Bergan, « Jun Ichikawa, Japanese film director for whom success came late in his career », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  3. a et b (en) Mark Schilling, « Director Jun Ichikawa dies at 59 », Variety,‎ (lire en ligne)
  4. Le Goût du tōfu (1995) - Cinémathèque française
  5. « Historique des palmarès (2006-2014) », sur www.kinotayo.fr (Archive) (consulté le 4 août 2019)

Liens externesModifier