Julius Krohn

Julius Leopold Fredrik Krohn, né le à Vyborg et mort le dans la même ville, est un chercheur en poésie populaire finlandaise, professeur de littérature finlandaise, écrivain, poète, et journaliste. Il est le père de l'écrivaine Aino Kallas.

Julius Krohn
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
VyborgVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Julius Leopold Fredrik KrohnVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Fratrie
Emilie Hackman (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Minna Krohn (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Ilmari Krohn (d)
Aino Kallas
Helmi KrohnVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Religion

BiographieModifier

Krohn a travaillé en tant que conférencier sur la langue finnoise à l'université d'Helsinki à partir de 1875 et en tant que professeur à partir de 1885. Il était l'un des chercheurs les plus notables en poésie folklorique finlandaise au XIXe siècle. Sa langue maternelle était l'allemand.

Travaux et influenceModifier

Une contribution importante à une histoire de la littérature finlandaise fut sa thèse de doctorat, Suomenkielinen runollisuus ruotsinvallan aikana. Krohn fut également le premier à développer une méthode scientifique pour l'étude du folklore, la méthode historio-géographique.

Ouvrages scientifiquesModifier

  • Suomenkielinen runollisuus Ruotsin vallan aikana ynnä kuvaelmia suomalaisuuden historiasta, väitöskirja (1862)
  • Viron kielioppi suomalaisille (1872)
  • Suomalaisen virsikirjan historia (1880)
  • Kaunotieteellinen katsaus Kalevalaan (1881)
  • Suomalaisen kirjallisuuden historia I: Kalevala (1883–1885)
  • Lappalaisia tekstejä sanakirjan kanssa (1885)
  • Suomen suku (1887)

Poèmes et bibliographiesModifier

  • Mansikoita ja mustikoita (1856–1861)
  • Runoelmia Suoniolta (1862, uudistettu 2-osainen painos Suonion runoelmia 1869)
  • Maksimilian Aukusti Myhrberg. Elämäkerta (1881)
  • Suonion kootut runoelmat ja kertoelmat (1882)
  • Yrjö Aukusti Wallin ja hänen matkansa Arabiassa. Elämäkerta (1887)
  • Suonion lastenrunoja I–II (1898–1899)

ÉditeurModifier

  • Helmivyö suomalaista runoutta (1866)[1]

Textes posthumesModifier

Krohnin kuoltua hänen poikansa professori Kaarle Krohn toimitti isänsä jäämistön perustuen seuraavat teokset:[1]

  • Suomen suvun pakanallinen jumalanpalvelus (1894)
  • Suomalaisen kirjallisuuden vaiheet (1897)
  • Kantelettaren tutkimuksia I-II (1900-1902)

RéimpressionsModifier

  • (fi) Maantieteellisiä kuvaelmia. 14, Suomen suku, Jyväskylä, Université de Jyväskylä, (ISBN 951-34-0923-6)
  • (fi) Kertomuksia Suomen historiasta. 1, Pakanuuden aikakausi, I (Näköispainos. Alkuperäinen: Tampereella: Hagelberg, 1877), Helsinki, Salakirjat, (ISBN 978-952-5774-02-3)
  • (fi) Suomen suvun pakanallinen jumalanpalvelus: Neljä lukua Suomen suvun pakanallista jumaluus-oppia (Näköispainos. Alkuperäinen: Helsinki: Suomalaisen Kirjallisuuden Seura, 1894), Helsinki, Salakirjat, (ISBN 978-952-5774-00-9)

TraductionsModifier

Julius Krohn a effectué la traduction finnoise d’Ivanhoé, le célèbre roman écrit par Walter Scott. Le critique de la revue Kieletär avait désapprouvé, lors de la parution en 1871, le langage utilisé par le traducteur, qui revit sa traduction en tenant compte de ces critiques pour la seconde édition. Il traduisit également les œuvres du poète national finlandais Johan Ludvig Runeberg (1804-1877), qui écrivait en suédois.

RéférencesModifier

  1. a et b (fi) Aleksis Kivestä Martti Merenmaahan: Suonio (Julius Fredrik Leopold Krohn), Porvoo, WSOY, , 51 p.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier