Ouvrir le menu principal

Julius Epinedecactus

personnage d'Astérix

Julius Epinedecactus
Personnage de fiction apparaissant dans
Astérix le Gaulois.

Origine Romain
Sexe Masculin
Activité Préfet des Gaules

Créé par Albert Uderzo
Séries Astérix
Albums Le Fils d'Astérix

Julius Épinedecactus est personnage de fiction de la série de bande dessinée Astérix. Il apparaît dans l'album Le Fils d'Astérix, en tant que préfet des Gaules.

Carte d'identitéModifier

Rôle du personnageModifier

Épinedecactus est un préfet des Gaules. Il est chargé par Brutus de retrouver Césarion, l'enfant que César et Cléopâtre ont fait cacher dans le village d'Astérix pour le protéger.

Officiellement, il est d'abord mandaté pour recenser les habitants des villages gaulois de la région. Il se heurte à la résistance d'Astérix et Obélix, qui leur demandent s'ils connaissent les parents du bébé abandonné dans leur village.

Doté de cette information, il se rend à Condate, au Palais de la Préfecture romaine en Armorique. Il y rencontre alors Brutus, venu spécialement de Rome. Il apprend à ce dernier que le bébé est caché dans le village gaulois. Brutus lui révèle alors son intention : s'emparer de l'enfant pour être le seul héritier de César.

Les deux Romains partent alors en Gaule avec des légionnaires et construisent un nouveau camp retranché près du village gaulois. Épinedecactus présente à Brutus le légionnaire Taxensus, qui a déjà tenté de récupérer le bébé. Il le charge d'aller au village, déguisé en colporteur de hochets, et de ramener ainsi l'enfant au camp.

À la suite de l'échec de Taxensus, Brutus demande à Épinedecactus de se déguiser lui-même en nourrice afin de voler l'enfant. Tenté par le poste de sénateur que lui propose Brutus, le préfet accepte de remplir cette mission.

Sous le nom de Rosaépine, Épinedecactus se rend donc au village gaulois, grimé en nourrice. Il obtient sans peine le poste de nourrice qu'Astérix cherchait désespérément. Essuyant d'abord quelques coups de l'enfant imbibé de potion magique, Rosaépine réussit à le calmer en lui chantant des comptines romaines. La nuit venue, la fausse nourrice tente une première fois de fuir du village mais est arrêté par les pleurs du bébé qui réveillent tout le village. Le lendemain, il sort du village après avoir caché l'enfant dans un panier et prétexte aller cueillir des champignons en forêt. L'enfant s'échappe malgré tout et lance la nourrice tel un hochet. Épinedecactus rentre au camp, apeuré.

Brutus envisage alors de brûler le village la nuit suivante et laisse à Épinedecactus le commandement pour lancer les torches enflammées. On reverra Épinedecactus dans la bataille finale, où il sera retrouvé et identifié par Astérix. Vaincu par les Gaulois, il dénonce Brutus. Il n'apparaît plus jusqu'à la fin de l'histoire.

Portrait physiqueModifier

  • Épinedecactus est un homme grand et fort. Sa carrure et surtout sa voix failliront le trahir auprès des gaulois quand il sera déguisé en nourrice.
  • Épinedecactus et Brutus seraient des caricatures de Jack Lemmon et Tony Curtis, et le travestisme du préfet est un clin d'œil au film Certains l'aiment chaud (Some Like it Hot), dont Lemmon et Curtis sont les vedettes.

Portrait moral et caractèreModifier

C'est un homme ambitieux, n'acceptant la mission confiée par Brutus que pour obtenir sa place au sénat. Il se révèle couard par la suite, tentant d'échapper à l'enfant, imbibé de potion magique.

NomModifier

  • Origine de son nom : épine de cactus.
  • Tout comme Taxensus, son surnom se rapproche de son nom réel : rose à épines.

Épinedecactus dans le mondeModifier

Comme beaucoup de personnages de la série, son nom évolue selon les pays et les éditions linguistiques. Ainsi il est appelé :

SourcesModifier

  • Le Livre d'Astérix le gaulois, Albert-René, 1999.
  • Dictionnaire Goscinny, JC Lattès, 2003.