Julie Vlasto

joueuse de tennis franco-grecque

Julie Vlasto
(épouse Serpieri)
Image illustrative de l’article Julie Vlasto
Julie Vlasto à Cannes en 1926.
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de la Grèce Grèce
Naissance
Marseille
Décès (à 81 ans)
Lausanne
Prise de raquette Droitière
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V (1) 1/2
Double V (3)
Mixte F (1)

Pénélope Julie « Diddie » Vlasto (grec moderne : Πηνελόπη-Ιουλία Βλαστού / Pinelópi-Ioulía Vlastoú), épouse Serpieri, née le à Marseille et morte le à Lausanne, est une joueuse de tennis française et grecque qui s'est illustrée dans les années 1920.

BiographieModifier

Diddie Vlasto est née à Marseille, fille de Michaïl Vlastós (1874-1936), issu d'une importante famille grecque. Son père était un homme d'affaires à succès, travaillant pour la sociaté Ralli Brothers à Liverpool puis Houston avant de revenir à Marseille en tant que directeur de la branche française. En 1932, il retourne en Grèce pour fonder l'Association des amis du musée national d'Athènes et en devient le président jusqu'à sa mort. Artiste et dessinateur, il détenait une collection de 760 objets d'art grec comprenant des tableaux, vases et sculptures… La collection fut transmise à Diddie puis cachée au sous-sol de sa maison à Athènes pendant l'occupation nazie. La villa fut saisie par les Allemands mais la Croix Rouge put intervenir à temps afin de rendre les objets à leurs propriétaires[1]. À sa mort en 1985, la collection est léguée au Musée national archéologique d'Athènes, conformément aux volontés de son père. Elle est la cousine d'Hélène Contostavlos.

Elle se fit connaître en mars 1923 lorsqu'elle battit la championne américaine Molla Mallory après plus de trois heures de lutte à l'occasion du tournoi de Cannes Beausite. Elle se distinguait par un jeu harmonieux et un solide coup droit. Cependant, son revers resta longtemps comme un gros point faible. Elle le travailla avec le professeur Henri Darsonval[2].

En 1924, elle a notamment remporté le championnat de France en simple dames (victoire en finale face à Jeanne Vaussard) et décroché une médaille d'argent aux Jeux olympiques de Paris (perdant contre la favorite, l'Américaine Helen Wills).

Aux côtés de Suzanne Lenglen, elle a aussi remporté deux fois de suite l'épreuve de double dames à Roland-Garros (1925 et 1926), dans un tableau présentant cette fois des ressortissantes internationales. Elle devient n° 1 française à la fin de l'année 1926.

Elle épousa un sportif italien, Jean Serpieri, dans la propriété familiale de Tour la Reine près d'Athènes en [3].

Palmarès (partiel)Modifier

Titre en simple damesModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score
1 ??/05/1924 Championnat de France, Paris G. Chelem Terre (ext.)   Jeanne Vaussard 6-2, 6-3 Parcours

Finale en simple damesModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueure Score
1 13/07/1924 Jeux olympiques d'été, Paris J. Olympiques Terre (ext.)     Helen Wills 6-2, 6-2 Parcours

Titres en double damesModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 ??/05/1923 Championnat de France
Paris
G. Chelem Terre (ext.)   Suzanne Lenglen   Hélène Contostavlos
  Daisy Speranza
6-1, 6-0 Parcours
2 27/05/1925 Internationaux de France
Paris
G. Chelem Terre (ext.)   Suzanne Lenglen   Evelyn Colyer
  Kitty McKane
6-1, 9-11, 6-2 Parcours
3 02/06/1926 Internationaux de France
Paris
G. Chelem Terre (ext.)   Suzanne Lenglen   Kitty McKane
  Evelyn Colyer
6-1, 6-1 Parcours

Finale en double mixteModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueures Partenaire Score
1 27/05/1925 Internationaux de France
Paris
G. Chelem Terre (ext.)   Suzanne Lenglen
  Jacques Brugnon
  Henri Cochet 6-2, 6-2 Parcours

Parcours en Grand Chelem (partiel)Modifier

Si l’expression « Grand Chelem » désigne classiquement les quatre tournois les plus importants de l’histoire du tennis, elle n'est utilisée pour la première fois qu'en 1933, et n'acquiert la plénitude de son sens que peu à peu à partir des années 1950.

En simple damesModifier

Année Championnat d'Australasie
Championnat d'Australie
Championnat de France
Internationaux de France
Wimbledon US National
1923 - - 4e tour (1/8)   Suzanne Lenglen -
1924 - Victoire   Jeanne Vaussard - -
1925 - 1/2 finale   Kitty McKane - -
1926 - 2e tour (1/8)   H. Contostavlos 1/2 finale   Kitty McKane -
1929 - - 2e tour (1/32)   Lilí Álvarez -
1930 - - 1er tour (1/64)   Lolette Payot -
1931 - 1er tour (1/32)   Bella Pons - -

À droite du résultat, l’ultime adversaire.

En double damesModifier

Année Championnat d'Australasie
Championnat d'Australie
Championnat de France
Internationaux de France
Wimbledon US National
1923 - Victoire
  S. Lenglen
  Contostavlos
  D. Speranza
- -
1925 - Victoire
  S. Lenglen
  Evelyn Colyer
  Kitty McKane
- -
1926 - Victoire
  S. Lenglen
  Kitty McKane
  Evelyn Colyer
- -
1931 - 2e tour (1/8)
  Contostavlos
  Lilí Álvarez
  S. Mathieu
- -

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

En double mixteModifier

Année Championnat d'Australasie Internationaux de France Wimbledon US National
1925 - Finale
  Henri Cochet
  S. Lenglen
  J. Brugnon
- -

Sous le résultat, le partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

Parcours aux Jeux olympiquesModifier

En simple damesModifier

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 13/07/1924 Jeux olympiques d'été, Paris Terre (ext.)   Argent     Helen Wills 6-2, 6-2 Parcours

HommageModifier

Notes et référencesModifier

NavigationModifier