Julie Goiorani

handballeuse française

Julie Goïorani
Julie Goiorani en 2016
Julie Goiorani en 2016
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (34 ans)
Lieu Montpellier
Taille 1,73 m (5 8)
Masse 73 kg (161 lb)[1]
Poste pivot
Surnom(s) Goïo
Situation en club
Club actuel fin de carrière
Parcours junior
Saisons Club
2001-2003 Cigalois Handball Club
2003-2006 HBC Nîmes
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
2006-2010 HBC Nîmes
2010-2011 Aalborg DH
2011-2012 Arvor 29
2012-2014 Toulon Saint-Cyr
2014-2016 HBC Nîmes
*Statistiques en compétitions nationales et continentales.
Sélections en équipe nationale
Année(s)Équipe M. (B.)
2008-2015 France 55 (52)[2]

Julie Goiorani, née le à Montpellier, est une handballeuse internationale française évoluant au poste de pivot au HBC Nîmes.

Rencontre de championnat entre Issy Paris Hand et HBC Nîmes.A Coubertin, le 6 janvier 2016.

BiographieModifier

Julie Goiorani a commencé le handball en classe de 4e sous l'impulsion de quelques-unes de ses copines d'enfance. À cette époque, elle pratique également la danse, avant de définitivement choisir le handball. Elle effectue donc ses débuts au club gardois de Saint-Hippolyte-du-Fort, le Cigalois HandBall Club (CHBC), et rejoint le club de HBC Nîmes à l'âge de 15 ans.

Elle s'impose peu à peu sa place au sein du club nîmois au point de devenir l'une des meilleurs joueuses du championnat de France. Elle est ainsi élue meilleure pivot du championnat de France en 2008[3] puis connait en sa première sélection en Équipe de France A[2]. Elle dispute dans la foulée le Championnat d'Europe 2008, même si la France est éliminée dès le premier tour avec 3 défaites en autant de matchs.

C'est avec ce même club qu'elle ouvre la vitrine de son palmarès en remportant la coupe Challenge en 2009. Le , lors d'un match de cette même coupe d'Europe contre Dijon, elle se blesse grièvement au niveau des ligaments croisés. Elle se fera opérer le et loupera le championnat du monde 2009, qui lui tendait les bras. En 2010, elle rejoint le club danois d'Aalborg DH avec une autre joueuse française, Mariama Signate.

Après une saison en demi-teinte, elle retrouve en 2011 le championnat de France en signant pour le club d'Handball féminin Arvor 29[4], qui décroche le titre de championne de France 2012 ainsi que la Coupe de la Ligue 2012. Au terme d'une saison pleine, elle est à nouveau élue meilleure pivot du championnat de France 2012[5].

Toutefois, à la suite du dépôt de bilan du club breton, elle doit changer de club et rejoint alors le Toulon Saint-Cyr Var Handball.

À l'automne 2013, elle fait finalement partie des joueuses retenues par le sélectionneur Alain Portes pour participer au championnat du monde 2013 en Serbie[6].

Au cours de ce mondial, l'équipe de France, en reconstruction, réalise un parcours sans faute en phase poule avec cinq victoires, dominant notamment le Monténégro, champion d'Europe et médaillé d'argent aux Jeux olympiques en 2012. Elle écarte ensuite le Japon avant de tomber de manière inattendue en quart de finale face à la Pologne[7]. Julie Goiorani participe à l'ensemble des sept matches disputés par l'équipe de France, avec néanmoins un faible temps de jeu, inscrivant cinq buts durant la compétition[8].

En février 2014, elle décide de revenir dans son club formateur, le HBC Nîmes[9].

En , elle annonce mettre un terme à sa carrière professionnelle, à la suite du dépôt de bilan de son club du HBC Nîmes[10]. Surprise comme toutes ses coéquipières par cette disparition inattendue et brutale, elle décide de stopper le handball de haut niveau pour se consacrer à sa reconversion professionnelle.

ClubsModifier

PalmarèsModifier

ClubModifier

compétitions internationales
compétitions nationales

Sélection nationaleModifier

championnats du monde
championnats d'Europe
autres

Distinctions personnellesModifier

RéférencesModifier

  1. « Profil Julie Goïorani à la LFH », sur Site de la Ligue féminine de handball (consulté le )
  2. a et b « Profil de Julie Goiorani », sur Site officiel de l'équipe de France (consulté le ).
  3. a et b « Nuit des Étoiles 2008 », sur handzone.net, (consulté le )
  4. « L'internationale Julie Goïorani signe à l'Arvor 29 », sur letelegramme.com, (consulté le )
  5. a et b « Nuit du handball 2012 », sur handzone.net, (consulté le )
  6. « Mondial Serbie : Bruneau et Abdourahim non retenues », Ligue féminine de handball (consulté le )
  7. « Mondial 2013 - Le ciment de demain », sur www.femmesdedefis.com, Ligue féminine de handball (consulté le )
  8. [PDF](en) « Statistiques cumulées de l'équipe de France au championnat du monde 2013 », sur www.ihf.info, (consulté le )
  9. « Nîmes-Handball : l'internationale Julie Goiorani est de retour », sur Midi-Libre.fr, (consulté le )
  10. « Handball / Nîmes : HBCN, le grand flou avant la liquidation », sur MidiLibre.fr (consulté le )
  11. « XXI Women's World Championship 2013 Serbia – Team Roaster France », www.ihf.info (consulté le )
  12. (en) « XVI Women's Junior World Championship 2008 - Final Round (Classification 7th-8th Place) », sur archive.ihf.info, (consulté le )
  13. (en) « 2007 Women's European Championship 19 - 5th place final - Match Details », sur Site officiel de l'EHF,
  14. « Hand Infos n° 394 », sur www.ff-handball.org, Fédération française de handball,
  15. « Hand Infos n° 395 », sur www.ff-handball.org, Fédération française de handball,

Liens externesModifier