Julian Fellowes

acteur, scénariste et réalisateur

Julian Fellowes est un acteur, scénariste, producteur, réalisateur et écrivain britannique né le au Caire. Il est principalement connu pour être le scénariste du film Gosford Park qui lui a permis de remporter l'oscar du meilleure scénario, et de la série Downton Abbey qui a donné lieu à un film en 2019.

Julian Fellowes
Julian Fellowes May 2014 (cropped).jpg
Julian Fellowes
Fonction
Membre de la Chambre des lords
depuis le
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
Le CaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Magdalene College
Ampleforth College (en)
Webber Douglas Academy of Dramatic Art
Wetherby School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Peregrine Edward Launcelot Fellowes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Olwen Mary Stuart-Jones (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Emma Kitchener-Fellowes (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Peregrine Charles Morant Kitchener-Fellowes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinctions
Liste détaillée
National Society of Film Critics Award du meilleur scénario (en) ()
Prix de la Writers Guild of America pour le meilleur scénario original (en) ()
Oscar du meilleur scénario original ()
Primetime Emmy Award de la meilleure mini-série ou du meilleur téléfilm ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Titre honorifique
Le très honorable
Coronet of a British Baron.svg
blason

BiographieModifier

1970-1990 : Débuts tumultueux comme acteur de The Old Crowd à Place VendômeModifier

Julian Fellowes est très tôt attiré par le monde du cinéma. Il y fait ses débuts comme acteur en 1979 en jouant dans deux feuilletons télévisés : The Old Crowd et My Son, My Son. Un an plus tard, il est sélectionné pour jouer le rôle du colonel Von Below dans le téléfilm Le Bunker, les derniers jours d'Hitler. Cela lui permet de travailler aux côtés des acteurs Anthony Hopkins et Michael Lonsdale, entre autres. Il enchaîne par la suite avec deux autres projets pour la télévision et, en 1981, il fait partie de la distribution du film Priest of Love qui comporte déjà Ian McKellen, Janet Suzman et Ava Gardner. Le film connaît un petit succès mais permet à Fellowes de lancer définitivement sa carrière. Un an plus tard, il est à l'affiche de cinq feuilletons télévisés, dont The Scarlet Pimpernel. En 1985, il retrouve le chemin des studios et tourne sous la direction de Bill L. Norton dans le film fantastique Baby : Le Secret de la légende oubliée. C'est son premier gros film, qui lui permet de travailler avec les studios Silver Screen Partners II et Touchstone Pictures, qui produisent le film. Ses partenaires principaux sont Sean Young et William Katt. Le film est un échec au box-office et Fellowes se retrouve à nouveau dans cinq productions pour la télévision.

Au début des années 1990, il travaille à la fois pour le cinéma et pour la télévision. Il débute cette décennie en incarnant Winston Churchill dans le téléfilm The Treaty. Même si ses projets concernent majoritairement la télévision, il a la chance de jouer dans quelques films. Ainsi, en 1993, il retrouve Anthony Hopkins, avec qui il avait travaillé au début de sa carrière, dans Les Ombres du cœur de Richard Attenborough. Le film rencontre un franc succès puisque qu'il est récompensé aux Baftas Awards et aux Oscars, même si Julian Fellowes ne remporte aucune récompense personnellement.

Après le succès du film, il renoue avec les séries télévisées : Killing Me Softly, Little Lord Fauntleroy. En 1996, il joue dans le Jane Eyre de Zeffirelli. L'année suivante, il a un rôle dans Regeneration. Le film lui permet de jouer avec Jonathan Pryce. Il apparaît ensuite dans un film d'espionnage, inspiré des péripéties de l'agent James Bond, avec Demain ne meurt jamais. À cette occasion, il joue aux côtés des acteurs Pierce Brosnan, Michelle Yeoh et Judi Dench. Il y retrouve aussi son partenaire de Regeneration, Jonathan Pryce.

C'est également durant le tournage de Demain ne meurt jamais qu'il fait la connaissance de Samantha Bond, qui jouait Miss Moneypenny, et Hugh Bonneville, qui joueront plus tard dans sa série Downton Abbey. Le film connaît un bon accueil. Il partage l'affiche également du film français Place Vendôme de Nicole Garcia aux côtés de Catherine Deneuve, Emmanuelle Seigner et François Berléand. Méconnu dans son pays d'origine, le film récolte en France une pléiade de récompenses dont onze nominations aux César suivis d'un prix à la Mostra de Venise pour Catherine Deneuve.

1990-2009 : Premières incursions comme scénariste de Little Sir Nicholas à Victoria : Les Jeunes années d'une ReineModifier

Alors qu'il est encore acteur, Julian Fellowes débute comme scénariste. Ainsi c'est lui qui a écrit le script de la série télévisée Little Lord Fauntleroy, inspirée d'un roman de l'écrivaine Frances Hodgson Burnett, et celui de Little Sir Nicholas. Au même moment, il fait la connaissance du réalisateur américain Robert Altman, qui a l'ambition de tourner un film en Angleterre. Il conclut un accord avec Fellowes qui se met activement à travailler sur une ébauche de ce que sera Gosford Park. Une fois son scénario terminé, il le fait lire à Robert Altman, qui l'approuve. Pour écrire le script de Gosford Park, Julian Fellowes choisit de s'inspirer du film français La Règle du jeu de Jean Renoir et du roman Le Noël d'Hercule Poirot d'Agatha Christie.

Présent sur le tournage de Gosford Park, il fait la rencontre de Maggie Smith, qui comptera plus tard au casting de sa série Downton Abbey, Kristin Scott Thomas, Emily Watson, Helen Mirren et Eileen Atkins. Il y rencontre également Derek Jacobi et Richard E. Grant. À sa sortie en salle, le film connaît un immense succès qui lui permet de remporter sept nominations aux Oscars. Julian Fellowes remporte l'Oscar du meilleur scénario original. À la fin de la même année, il commence à travailler sur le brouillon de Downton Abbey.

À la suite de l'immense succès de Gosford Park, Julian décide d'abandonner sa carrière d'acteur de second plan pour se consacrer à l'écriture pour le cinéma. En effet, le réalisateur John McKay lui a confié l'écriture de la comédie romantique Piccadily Jim (en). C'est à cette occasion qu'il rencontre Hugh Bonneville et Tom Hollander avec qui il collaborera par la suite. À sa sortie en salles aux États-Unis et Angleterre, le film reçoit un bon accueil de la part de la presse et du public. Toutefois, il n'est pas distribué en Europe continentale. Il rejoint ensuite l'équipe d'écriture du film Vanity Fair : La Foire aux vanités de Mira Nair. En effet, à la demande du réalisateur, il vient épauler les scénaristes Matthew Faulk et Mark Skeet. La même année, il lance sa série d'investigations historiques intitulée Julian Fellowes Investigates: A Most Mysterious Murder (en) et publie son premier roman en tant qu'écrivain, Snobs, qui paraît pour la première fois chez Orion Books (en) et qui connaît un succès mitigé auprès du public, mais est bien reçu par la presse littéraire. Il faudra attendre dix ans pour que le livre soit réédité et qu'il connaisse le succès en Angleterre et en France, où il est d'abord publié chez JC Latès. Il signe ensuite le livret de l'adaptation musicale de Mary Poppins aux côtés de Richard M.Sherman, pour Broadway et publie un conte pour enfants dans la lignée des livres de A.A Milne et Pamela Lyndon Travers : The Curious Adventures of the Abandonned Toys.

Il écrit et réalise ensuite son premier long-métrage, Separate Lies, qui s'inspire d'un roman de l'auteur britannique Nigel Balchin. Il est très bien accueilli par la presse nationale et étrangère. En France, les magazines comparent la première réalisation de Julian Fellowes aux intrigues d'Agatha Christie et aux films sombres de Woody Allen, en particulier Match Point[1],[2]. On le retrouve quatre ans plus tard aux commandes d'un second long-métrage comme scénariste et derrière la caméra pour Le Secret de Green Knowe qui s'inspire cette fois d'un roman de jeunesse de l'écrivaine Lucy M. Boston qui participe également au scénario. Le film signe les retrouvailles de Julian Fellowes avec Hugh Bonneville et sa rencontre avec Maggie Smith. C'est également grâce à ce film qu'il fait la rencontre d'Allen Leech et Harriet Walter qui joueront eux aussi dans la série Downton Abbey.

Ensuite, il écrit et développe en partenariat avec la duchesse d'York, le script du film historique biographique Victoria : Les Jeunes Années d'une reine de Jean-Marc Vallet, avec Emily Blunt dans le rôle de la reine Victoria et Paul Bettany. Malgré un succès mitigé, le film est nommé aux Oscars et aux Goldens Globes[3]. Son troisième roman, intitulé Passé imparfait, sort ensuite en librairie et reproduit le même schéma que son prédécesseur, Snobs.

2010-2016 : Consécration nationale et internationale de Downton Abbey (série) à Docteur ThorneModifier

En 2010, Gareth Neame, l'un des producteurs du film Gosford Park, et Julian Fellowes annoncent qu'ils vont réaliser une série dans la même veine que le film de Robert Altman. La distribution se compose d'acteurs méconnus parmi lesquels : Hugh Bonneville, Elizabeth McGovern — bien que nommée aux Oscars pour le western de Sergio Leone Il était une fois en Amérique —, Michelle Dockery, Dan Stevens, Penelope Wilton, Jessica Brown Findlay, Jim Carter, et Maggie Smith qui est la seule actrice connue alors. Le , le premier épisode de cette nouvelle série produite par ITV sort sur les ondes britanniques. Elle connaît rapidement un succès considérable atteignant les 9,7 millions de téléspectateurs en moyenne. De plus, la série reçoit de nombreuses nominations aux Goldens Globes et remporte quatre Emmys Awards dont un pour son créateur et un autre pour Maggie Smith. Le succès encourage la chaîne à rempiler pour une seconde saison qui se déroule durant la Grande Guerre. S'ajoutent à la distribution déjà prestigieuse les acteurs Maria Doyle Kennedy, connue pour son rôle dans Outlander, qui joue l'ex-femme de Bates (le valet de Lord Grantham), et Iain Glen, connu pour son rôle dans la série à succès Game of Thrones, qui joue l'un des prétendants de Lady Mary. La seconde saison remporte elle aussi un franc succès puisqu'elle atteint la barre des 11,72 millions de téléspectateurs et reçoit ainsi de nombreuses nominations et récompenses. La même année, Julian Fellowes travaille sur la mini-série Titanic de Jon Jones. Cette mini-série est une commande de la chaîne ITV pour célébrer les 100 ans de la catastrophe. C'est l'occasion pour le créateur de Downton Abbey de travailler en collaboration avec Stephen Campbell Moore qu'il retrouvera par la suite. À nouveau, Julian Fellowes traite du sujet maître et valet, déjà omniprésent dans son œuvre.

La troisième saison de la série à succès Downton Abbey débute le de l'année suivante, et elle voit partir l'actrice Jessica Brown-Findlay ainsi que l'acteur Dan Stevens qui a renoncé à son contrat afin de tourner les films Summer in February et La Belle et la Bête avec Emma Watson et Ewan McGregor. Pour pallier ces absences, Julian choisit de faire mourir les personnages que les deux acteurs incarnent et propose à Shirley McLaine (alter égo américaine de Lady Violet), Edward Speleers et Lily James de rejoindre la distribution. Malgré ces absences, les scores de la saison restent corrects et elle remporte les Golden Globe de la meilleure mini-série ou du meilleur téléfilm146 et Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série, une mini-série ou un téléfilm, la meilleure actrice dans un second rôle dans une série, une mini-série ou un téléfilm pour Maggie Smith146, tandis que Michelle Dockery qui incarne Lady Mary est également nommée.

Fort de la réussite que remporte sa série, Julian Fellowes réalise un film fantastique et historique inspiré du roman pour enfants Le Secret de Green Knowe. Il retrouve à la production Liz Trubridge et Gareth Neame, qui produisent le long-métrage, et dirige à nouveau à l'écran les acteurs Hugh Bonneville, Maggie Smith et Allen Leech, tandis que les acteurs Carice van Houten, Timothy Spall et Alex Etel complètent la distribution. En Angleterre, le film reçoit un excellent accueil alors qu'en France et dans les autres pays étrangers européen, il sort directement en vidéo.

Il enchaîne avec la quatrième saison de sa série Downton Abbey qui prend place en 1924 et traite de l'adolescence par le biais du personnage de Lady Rose, le remariage — qui restera son thème récurrent durant les deux autres saisons qui suivront —, le deuil, l'après-deuil, le divorce, la prison, entre autres. Pour cette nouvelle saison, en plus du casting original, Fellowes retrouve Lily James, Shirley McLaine, et compte parmi la distribution Raquel Cassidy, le jeune Ed Speleers, Tom Cullen et Julian Ovenden. L'acteur américain Paul Giamatti connu pour ses prestations dans les films Il faut sauver le soldat Ryan (1998) et Dans l'ombre de Mary (2013) fait acte de présence pendant l'épisode spécial de la quatrième saison. En effet, il incarne le frère cadet de Cora Grantham (Elizabeth McGovern). La suite de la série rassemble 11,5 millions de téléspectateurs en moyenne par épisode, en Grande-Bretagne.

Au même moment, il collabore à plusieurs projets. Tout d'abord, il écrit le livret de la comédie-musicale School of Rock d'après le long-métrage homonyme, ainsi que le livret de la comédie-musicale Half a Sixpence qui connaissent des petits succès en Angleterre. Puis il collabore aux nombreux livres que sa nièce, la romancière et journaliste Jessica Fellowes et son collègue Matthieu Sturgis, écrivent à propos de la série Downton Abbey et en particulier de ses coulisses comme Les Chroniques de Dowton Abbey publié aux Editions Charleston. Un peu plus tard dans l'année, le réalisateur italien Carlo Carlei demande son aide afin qu'ils écrivent le scénario de son adaptation de Roméo et Juliette d'après Shaekspeare et qui comporte Douglas Booth, Hailee Steinfeld dans les rôles respectifs des amants et les acteurs Damian Lewis, Paul Giamatti et Stellan Skarsgård dans des seconds rôles. Le film est bien accueilli par la presse.

L'année suivante sort la cinquième saison de sa série historique, qui connait à nouveau un grand succès. Très vite, ITV annonce préparer une sixième saison. Cependant, au début de l'année suivante, Maggie Smith annonce vouloir quitter la série à deux reprises[4]. Bien vite des rumeurs courent dans la presse, sur un potentiel final. Ces rumeurs sont confirmées par la suite par le créateur de la série : Julian Fellowes.

Le succès des 5 premières saisons est tel que : Julian Fellowes et son équipe ont l'honneur de recevoir sur le plateau de la série : Downton Abbey : la duchesse de cambridge : Kate Middleton[5],[6] qui compte parmi les fervents admirateurs de la saga aux côtés de son époux : William de Cambridge, et des personnalités comme Stéphane Bern[7],Meryl Streep[8],Tom Hanks[9],Katie Perry[10] ou encore George Clooney qui avait pu donner la réplique aux acteurs Hugh Bonneville et Jérémy Piven dans le téléfilm parodique : Le Drôle Noël de Robert librement inspiré d'un roman de Charles Dickens. Ce téléfilm inédit a remporté un franc succès lors de sa diffusion dans le cadre de l'émission Text Santa. En Europe, il reste toutefois inédit.

La sixième saison se termine en 1926 et réunit à nouveau le casting original. En plus de cela s'ajoute : Matthew Goode connu pour sa collaboration avec Woody Allen sur le film : Match Point, Harry Hadden-Paton connu pour avoir collaborer sur une autre série britannique : The Crown et le film biographique : La Môme qui l'a révélé. La série arrive à son terme le en Angleterre sur ITV tandis que le final est diffusé en France le de l'année suivante.

Malgré l’arrêt de la série, des rumeurs circulent sur un potentiel spin-off ou une suite. Julian Fellowes qui a alors atteint une consécration nationale et internationale brille encore cette année puisqu'il publie son troisième roman Belgravia qui connaît un grand succès, dont les droits seront plus tard rachetés par la BBC. Il collabore également avec le producteur américain multi-récompensé Harvey Weinstein et son frère sur la mini-série Docteur Thorne dont il a écrit le scénario et qu'il a réalisé. Il y retrouve Tom Hollander et fait jouer devant sa caméra les actrices Stefanie Martini, Alison Brie — connue pour son rôle dans la série Mad Men — et l'acteur Ian McShane.

La mini-série rencontre un succès en demi teinte car, selon la presse, elle recopie trop le schéma de Downton Abbey. Elle reste inédite dans les pays francophones, malgré le fait qu'elle soit disponible sur Netflix.

2017-2019 : Pause au cinéma et début en politique de La Maison Biscornue à Downton Abbey (film)Modifier

Malgré la fin de sa série à succès Downton Abbey et le succès en demi-teinte rencontré par son adaptation de Docteur Thorne, Julian reste dans le paysage médiatique et cinématographique. En effet, il annonce avoir plusieurs nouveaux projets pour la télévision en cours : une série sur la vie de la famille Rothschild[11] intitulée : The Five Arrows et une seconde sur la naissance du football intitulée : The English Game[12]. Cette dernière serait composée de six épisodes et serait produite par et pour la plateforme américaine de streaming à la demande Netflix.

En 2017, la BBC et ITV annoncent vouloir adapter son troisième roman Belgravia pour la télévision. Il faut dire que ce roman a connu un grand succès en Angleterre avant de rencontrer un succès dans d'autres pays d'Europe puis enfin aux États-Unis où le livre est devenu un véritable best-seller. Julian accepte à la condition que cela soit lui qui adapte son roman. Dans le même temps, HBO lui propose de produire sa nouvelle série : The Gilded Age. Tandis que les rumeurs sur la suite de Downton Abbey au cinéma vont bon train, alimentées également par les dires de certains acteurs comme Joanne Frogatt ou Phillis Logan qui incarnait la gouvernante de Downton Abbey[13].

Avec la fin de sa série sur l'aristocratie, il est devenu pair à vie par la reine Elizabeth II devenant ainsi : Baron Fellowes du West Stafford et siégeant à la chambre des Lords. Ce qui fait qu'il doit jongler entre la politique du pays et ses fonctions de cinéaste. Toutefois, s'il est moins présent dans le domaine cinématographique, il écrit le scénario du film La Maison biscornue de Gilles Paquet-Brenner d'après un roman d'Agatha Christie. Ce projet lui donne l'occasion de retrouver l'actrice Stefanie Martini mais aussi la chance de travailler avec l'actrice Glenn Close ainsi que les acteurs Max Irons (fils de l'acteur oscarisé : Jeremy Irons), l'actrice américaine Christina Hendricks (connue pour son rôle dans la série Mad Men) et l'actrice Gillian Anderson. Le film, produit par la BBC et distribué par Sony Pictures, reçoit de belles critiques.

Un an plus tard, il écrit et produit le film biographique : The Chaperone qui signe le début de sa collaboration avec le réalisateur Michael Engler et ses retrouvailles avec Elizabeth McGovern qui partage l'affiche face à la jeune Haley Lu Richardson incarnant l'actrice Louise Brooks. Le film sort en Angleterre et aux États-Unis ou il reçoit un bon score et fait la belle part aux critiques. Ensuite, après quatre ans d'écriture, la suite cinématographique Downton Abbey est mise en tournage. Ce nouveau chapitre des aventures de la famille Crawley, réunit le casting original avec la présence de Maggie Smith et Hugh Bonneville notamment, mais accueille aussi des nouveaux : Imelda Staunton la femme de Jim Carter alias Carter, et qui avait déjà joué avec Maggie Smith dans la saga Harry Potter, Kate Philipps et Tuppence Middleton qui avaient joué ensemble dans Guerre et Paix. Le film s'inspire d'un fait réel, mettant en scène la venue du Roi George V et la reine Mary dans le palace anglais.

Ce nouveau chapitre reçoit des critiques dithyrambiques autant dans les pays anglo-saxons et américains qu'en Europe. En France, les critiques sont pour la plupart excellentes[14], même si le succès auprès du public est plus mitigé. Toutefois, des rumeurs commencent à courir sur la participation du film à la 92e Cérémonie des Oscars.

Dans le même temps, Julian révèle le casting de sa série pour HBO : The Gilded Age (studios à succès ayant produit les séries Game of Thrones et Big Littles Lies). La distribution se compose majoritairement d'acteurs et d'actrices américaines dont Christine Baranski la partenaire de l'actrice Meryl Streep dans les comédies musicales Mamma Mia ! et sa suite, l'actrice : Cynthia Nixon ou Amanda Peet[15],[16]. Quelques mois plus tard, ITV révéle la première bande annonce de la mini-série : Belgravia qui comprend au casting : Harriet Walter, qui est une habituée des projets de Julian Fellowes, Tom Wilkinson, l'actrice Ella Purnell connue pour ses rôles dans les blockbusters Maléfique et Miss Peregrine et les enfants particuliers, et enfin Richard Goulding[17],[18].

Vers la fin du mois de de nombreuses rumeurs circulent quant à une suite au film : Downton Abbey. Le producteur, Gareth Neame, et Julian Fellowes confirment immédiatement cette nouvelle, annonçant également avoir quelques idées quant aux sujets[19].Ces informations sont ensuite relayées par certains membres du casting dont Allen Leech qui confirme au Huffington Post qu'il y a vraiment un gros potentiel pour que la série éponyme deviennent une franchise[20]. Cependant, tous évoquent le départ définitif de l'actrice Maggie Smith.

Au cours du mois : le succès du film ne fait que se confirmer avec de nouvelles rumeurs concernant le film. Selon certains experts, Downton Abbey remplacerait le film musical Cats de Tom Hooper aux prochains Oscars suite au flop critique et commercial de ce dernier[21],[22]. Ces rumeurs sont amplifiées par une possible candidature du long-métrage aux Emmys Awards et Baftas alors que Downton Abbey n'a reçu aucune nominations aux Golden Globes contrairement à son rival musical[20].

A la fin de l'année, le long-métrage est nommé à deux reprises aux Critics' Choice Movie Awards dans les sections « Meilleurs costumes » et « Meilleure direction artistique » mais ne remporte pas les statuettes. Contrairement aux rumeurs évoquées plus haut, le long-métrage Downton Abbey ne fait pas partie de la liste des nominations aux Oscars pas plus que Cats qu'il devait remplacer. Toutefois, le long-métrage a engrangé 192 millions de dollars pour un budget initial aux alentours de 13 à 20 millions de dollars[23] faisant de cette suite l'un des plus gros succès de l'année 2019.

Depuis 2020 : Retour au cinéma et à la télévision de The Gilded Age à présentModifier

Au début de la nouvelle décennie, Julian Fellowes annonce qu'il signera la suite du film Downton Abbey (lui-même est la suite directe de la série du même nom) après qu'il eut tourné sa nouvelle série pour HBO : The Gilded Age dont la sortie est prévue pour la fin d'année[24]. Cette heureuse nouvelle signe le retour de la distribution d'origine dont le retour de Tuppence Middleton et Imelda Staunton. Néanmoins, à ce moment la question du retour de l'actrice : Maggie Smith dans le rôle de Lady Violet reste en suspens[25]. Selon les premières rumeurs la sortie serait prévue pour 2022/2023[26].

Un mois plus tard, Julian est annoncé pour l'écriture du film d'animation : Le Vent dans les saules, pour le grand écran. Ce nouveau projet pour le cinéma, lui permet avec le producteur et réalisateur Gerald R. Molen mais égalemment le producteur : Peter Jackson, dont la société produira le long-métrage. Ce dernier est connu pour être un fréquent collaborateur des réalisateurs : Ridley Scott et Steven Spielberg. C'est égalemment la seconde fois que Lord Julian Fellowes adapte ce roman de Kenneth Granhame. En effet, il l'avait déjà adapté pour les planches de Broadway et de West End en 2016 sous le titre : La Mare aux grenouilles.[27].

Courant février, des rumeurs annoncent Jeanne Tripplehorn au casting de la nouvelle série du créateur : Julian Fellowes. Ces rumeurs sont confirmées par l'actrice et le scénariste. Ce dernier confiant dans un entretien être en train d'écrire les scripts de sa série pour HBO : The Gilded Age ainsi que de réfléchir à la suite du film Downton Abbey. Julian Fellowes confirmant qu'une suite au cinéma ne signifierait pas un retour de la série à la télévision et que les films complètent la série, donc qu'il n'y aurait pas de septième saison à la série éponyme[28].

FilmographieModifier

Comme acteurModifier

Années 1970.Modifier

Années 1980.Modifier

Années 1990.Modifier

Années 2000.Modifier

  • 2000 : Dirty Tricks (TV) : Prosecution Counsel

Comme scénaristeModifier

Années 1990.Modifier

Années 2000.Modifier

Années 2010.Modifier

Années 2020Modifier

Comme producteurModifier

Comme réalisateurModifier

Comédies musicalesModifier

Julian Fellowes est également metteur en scène et scénariste de livrets de comédies musicales pour Broadway.

LivresModifier

En rapport avec l'univers de la saga : Downton Abbey

  • 2013 : Downton Abbey-The Complete Script Book-Season 1,Editions HarperCollins, 2013
  • 2013 : Downton Abbey-The Complete Script Book-Season 2,Editions HarperCollins, 2013
  • 2013 : Behind the scene of Downton Abbey de Emma Rowley, Editions HarperCollins, 2013 (préface et conseiller)
  • 2014 : Le Monde de Downton Abbey (The World of Downton Abbey) de Jessica Fellowes et Matthieu Sturgis ,Editions Charleston,2014 (préface et conseiller)
  • 2015 : Les Chroniques de Dowton Abbey (The Cronicles of Downton Abbey ) de Jessica Fellowes et Matthieu Sturgis,Editions Charleston,2015 (préface et conseiller)
  • 2015 : Downton Abbey-The Complete Script Book-Season 3 ,Editions HarperCollins, 201
  • 2019 : Downton Abbey-The Official Film Companion de Emma Mariott,Editions HarperCollins, 2015 (préface et conseiller)
  • 2019 : Le Livre des Cocktails de Downton Abbey de Emma Mariott, Editions Marabount,2019 (préface)
  • 2019 : La Cuisine de Downton Abbey : les recettes officielles de Emma Mariott, Editions Marabount,2019 (préface)

Romans

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. AlloCine, « Separate Lies: Les critiques presse » (consulté le 1er août 2019)
  2. AlloCine, « Avis sur le film Separate Lies » (consulté le 1er août 2019)
  3. AlloCine, « Victoria : les jeunes années d'une reine: Les critiques presse » (consulté le 1er août 2019)
  4. Telestar.fr, « Downton Abbey : Maggie Smith quitte la série ! - Télé Star », sur www.telestar.fr, (consulté le 17 septembre 2019)
  5. « Kate Middleton en visite sur le tournage de Downton Abbey » (consulté le 21 janvier 2020)
  6. Paris Match, « Kate Middleton - Guest star royale à "Downton Abbey" », sur parismatch.com (consulté le 21 janvier 2020)
  7. « Stéphane Bern fan de «Downton Abbey» », sur Wort.lu, (consulté le 21 janvier 2020)
  8. (en) « Countess Meryl of Downton Abbey? », sur Evening Standard, (consulté le 21 janvier 2020)
  9. (en) Cindy Adams, « ‘Downton Abbey’ creator Julian Fellowes didn’t think the film would happen », sur Page Six, (consulté le 21 janvier 2020)
  10. (en) KATY PERRY, « Yes Downton Abbey! Right on, imo. #sorryforthelivetweetingGG #itsgonnabealongnight », sur @katyperry, (consulté le 21 janvier 2020)
  11. « Le créateur de "Downton Abbey" prépare une nouvelle série, sur la famille Rothschild », sur Marie Claire (consulté le 26 octobre 2019)
  12. BFMTV, « Le créateur de Downton Abbey prépare une série sur la naissance du football », sur BFMTV (consulté le 26 octobre 2019)
  13. BFMTV, « Downton Abbey: le tournage du film va commencer en 2018 », sur BFMTV (consulté le 26 octobre 2019)
  14. AlloCine, « Downton Abbey: Les critiques presse » (consulté le 26 octobre 2019)
  15. « The Gilded Age : Le créateur de Downton Abbey rassemble Christine Baranski, Cynthia Nixon et plus sur HBO - Critictoo Séries TV », sur Critictoo (Séries), (consulté le 26 octobre 2019)
  16. Alexandre Bernard, « Après « Downton Abbey », voici « The Gilded Age » », sur Le Point, (consulté le 26 octobre 2019)
  17. Vanity Fair et Condé Nast Digital France, « Voici les premières images de la nouvelle série du créateur de « Downton Abbey » », sur Vanity Fair, (consulté le 26 octobre 2019)
  18. « Belgravia : Secrets, mensonges et scandales dans la nouvelle série du créateur de Downton Abbey, en 2020 sur ITV - Critictoo Séries TV », sur Critictoo (Séries), (consulté le 26 octobre 2019)
  19. « Le créateur de Downton Abbey évoque déjà une possible suite au film », sur Premiere.fr, (consulté le 1er janvier 2020)
  20. a et b « Google Traduction », sur translate.google.com (consulté le 1er janvier 2020)
  21. BFMTV, « Le flop monstrueux de Cats va faire perdre près de 71 millions de dollars à Universal », sur BFMTV (consulté le 1er janvier 2020)
  22. « Massacré par la critique, Cats est retiré des propositions aux Oscars », sur Konbini - All Pop Everything : #1 Media Pop Culture chez les Jeunes (consulté le 1er janvier 2020)
  23. « VIDEO. Il y aura bien une suite au film « Downton Abbey » », sur www.20minutes.fr (consulté le 21 janvier 2020).
  24. Vanity Fair et Condé Nast Digital France, « Le film « Downton Abbey » aura une suite », sur Vanity Fair, (consulté le 21 janvier 2020)
  25. « Stéphane Bern en pince pour Maggie Smith », sur Wort.lu, (consulté le 21 janvier 2020)
  26. Elodie Falco, « Downton Abbey : le créateur de la série confirme un second film », sur Orange cinéma, (consulté le 21 janvier 2020)
  27. « Le Vent dans les saules de Kenneth Grahame porté sur grand écran », sur www.actualitte.com (consulté le 22 février 2020)
  28. « Pourquoi "Downton Abbey" ne reviendra pas à la télé (INTERVIEW) », sur www.cinetelerevue.be (consulté le 2 mars 2020)

Liens externesModifier