Jules Seveste

dramaturge français
Jules Seveste
Nom de naissance Désiré-Henri-Jules Seveste
Naissance
Paris
Décès
Meudon
Activité principale directeur de théâtre
Activités annexes dramaturge
Lieux d'activité Paris
Années d'activité 1822-1954
Collaborations Jules Verne
Ascendants Pierre-Jacques Seveste
Descendants Jules-Didier Seveste
Jacqueline Seveste
Famille Edmond Seveste (frère)

Scènes principales

Désiré-Henri-Jules Seveste est un dramaturge et administrateur de théâtre français né le à Paris et mort le à Meudon[1].

BiographieModifier

Dès 1822, Jules et son frère, Edmond, sont adjoints par leur père, Pierre-Jacques Seveste, dans une société par actions pour exploiter le privilège des théâtres de banlieue qui lui est alloué[2].

En 1848, il réclame la réouverture des salles Montmartre et Belleville[3] puis succède le à son frère comme directeur de l'Opéra-National[a] et qu'il renomme Théâtre-Lyrique le [4]. Jules Verne, dont il fait jouer le l'opéra-comique Le Colin-Maillard[b], en devient le secrétaire avec des appointements de 1 200 francs par an[c].

Il meurt d'une apoplexie foudroyante le vendredi , à dix heures du soir [5] et non du choléra tel que souvent indiqué.

ŒuvresModifier

  • Christophe et Lubin, comédie-vaudeville en un acte (avec Edmond Seveste), 1825
  • La Lanterne, vaudeville (avec Edmond Seveste), 1827
  • La Sylphide, drame en deux actes (avec Ernest Jaime), 1832
  • L'Élève de la nature, ou Jeanne et Jenny, pièce en cinq actes et deux parties (avec Ernest Jaime), 1833
  • Amaglia ou la Fille du diable, drame fantastique en cinq actes (avec Émile Vanderbuck), 1836
  • Les Fiançailles des roses, opéra-comique (avec Charles Deslys), 1852

BibliographieModifier

  • Discours prononcés sur la tombe de M. Jules Seveste, 1854
  • Philippe Chauveau, Les théâtres parisiens disparus : 1402-1986, 1999, p.322
  • « Jules Verne et la Musique », Revue Jules Verne no 24, 2007, p.97
  • Volker Dehs, « Le Théâtre lyrique sous les frères Seveste », Bulletin de la Société Jules Verne no 192, , p. 17-36

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

Notes
  1. Située boulevard du Temple, la salle avait été inaugurée en 1847 sous le nom de Théâtre-Historique par Hippolyte Hostein. Elle disparaît en 1860 lors du percement de la place de la République.
  2. Jules Verne lui dédie la pièce.
  3. Maintenu par le successeur de Seveste, Émile Perrin, Verne quittera son poste en 1855 à l'arrivée de la nouvelle direction.
Références
  1. Pierre Brunel et Stéphane Wolff, L'Opéra, Bordas, 1980, p. 197.
  2. Bulletin de la société d'histoire et d'archéologie des IXe et XVIIIe arrondissements Le Vieux Montmartre, 1903, p. 218.
  3. Recherches contemporaines, nos 1 à 3, 1993, p. 126.
  4. Charles-Noël Martin, La Vie et l'Œuvre de Jules Verne, Michel de L'Ormeraie, 1978, p.71.
  5. La Ruche littéraire nos 3 à 5, 1854, p.407.