Ouvrir le menu principal
Jules Peeters
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
TournaiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Enfant
Autres informations
Religion

Jules Charles Louis Peeters, né à Tournai le et mort dans la même ville le , est un industriel belge.

Sommaire

FamilleModifier

Fils de Charles Peeters et de Pauline Wilbaux. Il épouse en 1867 Marie de Brouwer, fille de Jean Baptiste de Brouwer (Éditions Desclée de Brouwer) et de Julie Van der Ghote. Le couple aura 15 enfants dont Paul Peeters[1].

CarrièreModifier

Docteur en droit à l'Université catholique de Louvain en 1866[2] et attaché au barreau de Tournai, il reprend la sucrerie de Warcoing créée par son père et Barthélémy Dumortier en 1852. Il en fait une société anonyme en 1910 et avec l'aide de son fils Henry il donne une structure industrielle à l'établissement[3]. Aujourd'hui encore ses descendants sont toujours à la tête de cette industrie devenu le groupe Cosucra Groupe Warcoing. Il se fait construire un château à côté de l'usine et fait agrandir l'Hôtel Peeters, un hôtel particulier acheté par son père à Tournai[4].

Il constitue le une « Société anonyme de St-Pierre pour la publication de journaux et de revues catholiques en Belgique » avec les frères Desclée et le comte Albert de Robiano[5]. Avec les familles de Robiano, Desclée et Casterman, il fait partie d'un cercle catholique très actif et intransigeant. Il est avec eux un des membres fondateurs de l'Ecole Saint-Luc de Tournai le . Il est le meneur côté catholique d'une bagarre contre les Libéraux à la mi-carême dans les rues de Tournai le pour laquelle il est condamné en appel à 15 jours de prison[6].

Il est membre titulaire de la Société historique et littéraire de Tournai[7].

DistinctionsModifier

  • Chevalier de l'ordre de Léopold (1906)[8]
  • Chevalier de l'ordre de Saint Grégoire le Grand
  • Croix civique de 1re classe
  • Président du conseil de fabrique de la conférence de Saint Vincent de Paul de la paroisse ND de Tournai
  • Vice Président de la Société générale des fabricants de sucre de Belgique

ŒuvresModifier

  • De la culture de la betterave riche en Belgique, 1885

RéférencesModifier

  1. Paul Devos, « Peeters Paul », dans Biographie Nationale, t. 40, Académie Royale de Belgique, , 824 p., p. 681
  2. Annuaire de l'Université Catholique de Louvain: 1866, p. 173
  3. Dossier de presse 2015 de Cosucra [lire en ligne]
  4. Louis-Donat Casterman, « Histoire de l’Hôtel Peeters et de son site » in Bulletin Pasquier Grenier n° 77, 2004, p. 8 [lire en ligne]
  5. Paul Gérin, Presse populaire catholique et presse démocrate chrétienne en Wallonie et à Bruxelles, 1830-1914, Éditions Nauwelaerts, 1975, 362 pages, p. 52
  6. Serge Bouffange, Pro Deo Et Patria : Casterman : Librairie, Imprimerie, Édition (1776-1919), Droz, , 350 p. (ISBN 9782600001366), p. 243
  7. Bulletins de la Société historique et littéraire de Tournai, Volume 20, J. Casterman, Tournai, 1884, p. 145
  8. La Sucrerie indigène et coloniale, Volume 67, 1906, p. 588

SourcesModifier