Jules Joseph Portalis

personnalité politique française
Jules Joseph Portalis
Album des députés au Corps législatif entre 1852-1857-Portalis.jpg
Jules Joseph Portalis entre 1852 et 1857.
Fonction
Député français
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jules Joseph, baron Portalis ( à Paris - dans le 8e arrondissement de Paris) est un homme politique français.

BiographieModifier

Issu d'une famille de juristes fortement implantée en politique, Jules Portalis est le petit-fils de Jean-Étienne-Marie Portalis, principal rédacteur du Code civil, qui fut également conseiller d'Etat et ministre des cultes.

Quatrième et dernier fils de Joseph Marie Portalis, qui a occupé différents ministères (Cultes, Justice, Affaires étrangères) puis a présidé la Cour de Cassation, Jules Joseph suit des études de droit, mais demeure étranger à la politique active jusqu'au Second Empire. L'un de ses frères, Frédéric Portalis, avait été élu député en 1846, mais était mort peu après, et un autre frère, Joseph Ernest Portalis, lui succéda à l'Assemble nationale. Jules Portalis entre quant à lui en politique un peu plus tard ; c'est après le coup d'État du 2 décembre 1851 qu'il est désigné par le gouvernement comme candidat officiel au Corps législatif dans la 2e circonscription du Var ; il est élu[1] député, le , contre M. de Clappiers[2] et M. Danget[3].

Il fut de la majorité dynastique, prit part à l'établissement du Second Empire, opina avec la droite dynastique, et fut réélu[4], le . Il suivit la même ligne politique jusqu'à la fin de son mandat, en 1863 ; il quitta à cette époque la vie parlementaire et mourut à Paris en 1865.

Vie familialeModifier

Quatrième et dernier fils de Joseph Marie Portalis (17781858) et de Frédérique ( - Kiel (duché de Holstein) † - Paris), comtesse de Holck, Jules Joseph épousa, le , Marie Boullée (1829 - Paris), fille d'Aimé Auguste Boullée, procureur du roi à Mâcon. Sa jeune femme est morte, à l'âge de 23 ans, après avoir donné naissance à leur fils :

Veuf, Jules Joseph se remaria, le avec Anne Marie Elisabeth Damemme (1831 - Paris), fille de Gabriel Damemme ( † - Paris VIIIe), dont il eut :

Notes et référencesModifier

  1. Par 11 097 voix sur 17 797 votants et 34 652 inscrits.
  2. 2 815 voix.
  3. 900 voix.
  4. Par 18 316 voix sur 18 398 votants et 32 997 inscrits.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier