Ouvrir le menu principal

Jules Galot

personnalité politique française

Jules Galot est un homme politique français né le au Havre (Seine-Inférieure) et mort le à Sainte-Marie-sur-Mer (Loire-Inférieure).

BiographieModifier

Fils de Jean Joseph Galot, administrateur à la direction général des Douanes, Jules Galot est employé en 1859 dans la section des douanes au ministère des Finances, puis passe dans l'administration des affaires maritimes et coloniales en 1869.

Conseiller municipal des Moutiers-en-Retz en 1875, puis maire en 1878, il est élu conseiller d'arrondissement en 1880. En 1884, il devient maire de Sainte-Marie, commune où il était propriétaire du château de la Tocnaye, et conseiller général du canton de Pornic.

Il est député de la Loire-Inférieure de 1898 à 1906, et siège au groupe de l'Action libérale.

Armateur et négociant, Galot était vice-président de la Compagnie nantaise de navigation à vapeur, administrateur de la Compagnie des charbons et briquettes de Blanzy-Ouest et membre du comité d'escompte du Comptoir national d'escompte.

Il épouse Marie Hortense Sageran, fille de Joseph Émile Sageran, officier de marine, et nièce de Gabriel Lauriol. Il sera le grand-père de Jacques Viot[1], ainsi que le beau-père de Maurice et Dominique Cossé. La sœur de Jules avait épousé Émile Crouan, fils de Prudent Crouan et nièce de Denis Crouan.

Il était officier du Nichan Iftikhar et chevalier de l'ordre de la Couronne d'Italie.

Notes et référencesModifier

  1. "Le Rêve d'une ville: Nantes et le surréalisme", 1994

SourcesModifier