Ouvrir le menu principal

Jules DuBern

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubern.
Jules DuBern
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jules Émile DuBern (1857 - 1931), est un homme politique et chef d'entreprise franco-britannique. Il est officier de l'ordre de l'Empire britannique (OBE) et membre du conseil législatif de Birmanie (MLC).

BiographieModifier

Né à Bayonne le , fils d'Édouard DuBern (Nantes, 1818 - Calcutta, 1868), armateur et capitaine de navires, établi en Nouvelle-Zélande (1840) puis à Calcutta (vers 1860) et d'Honorine Guicheney (vers 1820 - Calcutta 1876).

Élevé au collège jésuite de Calcutta et ayant reçu une formation d'aspirant de marine, il occupe bientôt des fonctions de direction au sein de grandes sociétés indiennes de télécommunications (télégraphes téléphones) et d'électricité. Il en démissionne en 1889 pour aider son frère George à créer la Crystal Mineral Water Factory (usine d'eau minérale), à Calcutta.

En 1892, Jules DuBern s'établit à Rangoon, où il fonde la D. Bern & company (usine de réfrigération), implantée Sule Pagoda Road, puis Keighley Street. Membre du conseil municipal de Rangoon dès 1899, il en est élu vice-président en 1905, fonction à laquelle il sera réélu sans interruption pendant 15 ans. À deux reprises il préside la municipalité par intérim en 1908, puis en 1909.

 
La pagode Sule en 1890

Naturalisé britannique en 1911, il est récompensé la même année de la médaille d'or KIH de 1re classe par le roi empereur George V lors de son couronnement à Delhi.

Nommé membre du conseil législatif de Birmanie (MLC) par le vice-roi des Indes en , il siège à ce poste jusqu'en 1921. À cette époque le conseil législatif comprenait seulement quinze membres.

Il est aussi président de la Burma Building and Loan Association (Établissement de prêts et constructions de Birmanie) et du comité de la Rangoon Trades Association (chambre de commerce de Birmanie), commissaire du port de Rangoon et membre du conseil d'administration de la compagnie des chemins de fer de Birmanie.

Il est en outre membre de la Victoria Memorial Park and Zoological Society (Société zoologique du parc de Rangoon).

Pendant la Première Guerre mondiale, Jules DuBern contribue à recruter des volontaires aux Indes et à y lever des fonds pour financer l'effort de guerre britannique. Il crée également un fonds pour les veuves et orphelins de combattants européens et anglo-indiens de Birmanie. En considération de ces services, il est décoré de l'ordre de l'Empire britannique, avec le grade d'officier (OBE), en 1919.

Il décède le à sa résidence de Sule Pagoda Road.

Son neveu Éric DuBern (1895 - vers 1970), officier d'artillerie de l'armée britannique en France en 1914-1918, lui succède à la tête des affaires familiales à Rangoon jusqu'au coup d'État militaire de 1962.

Ses petits-fils Jack DuBern (1917-1988) et Aylmer Ady (1918-1981), ont servi comme capitaines de l'armée britannique aux Indes en 1939-1945, le second, surnommé Tiger Ady, au sein du 2e Burma Rifles, unité de reconnaissance des Forces Spéciales Chindits, avant de devenir négociant en épices.

Sa petite-fille Peter (sic) Ady (1914-2004) a été professeur d'économie internationale à l’université d’Oxford, de même que son arrière-petit-fils Christopher Bliss (1940). Son arrière-petite-fille Jill Paton Walsh (1937), née Bliss, romancière et éditeur, membre de la Royal Society of Literature, a été décorée de l'ordre de l'Empire britannique, avec le grade de commandeur (CBE) en 1996.

AnecdotesModifier

Son nom a été donné à l'un des principaux axes de Rangoon (DuBern road, renommée Parami Road par la dictature) et à un parc bordant le lac Inya (DuBern park), où se trouve l'American club. D'où postérité au Royaume-Uni, en Australie et Nouvelle-Zélande.