Juglandaceae

La famille des Juglandaceae (Juglandacées) regroupe des plantes dicotylédones ; elle comprend 50 espèces réparties en 8 à 11 genres.

Ce sont essentiellement des arbres à feuilles caduques originaires des zones tempérées à tropicales de l'hémisphère nord. Ils ne sont présents, ni en Afrique, ni en Australie. C'est la famille botanique des noyers (genre Juglans) et des caryers (genre Carya) dont le pacanier (Carya illinoinensis) fait partie.

Une seule espèce est autochtone en France et plus largement en Europe : le noyer commun (Juglans regia), cultivé et parfois subspontané. Cependant, le noyer noir, arbre originaire d'Amérique du Nord, s'y est très bien acclimaté et peut se rencontrer ici et là, proche des habitations, car planté par l'humain dans la grande majorité des cas.

ÉtymologieModifier

Le nom vient du genre type Juglans nom latin du Noyer, vient de Jovis glans, « gland de Jupiter » qui désignait d’abord le Chataignier (Castanea, Fagaceae)[1].

ClassificationModifier

En Classification de Cronquist cette famille fait déjà partie de l'ordre des Juglandales.

La classification phylogénétique a supprimé cet ordre et place cette famille dans celui des Fagales.

Liste des genresModifier

La classification phylogénétique APG III (2009)[2] inclut dans cette famille les genres précédemment placés dans la famille Rhoipteleaceae. Le genre Rhoiptelea pour être précis.

Selon Manos, P. S., and D. E. Stone 2001. "Evolution, phylogeny and systematics of the Juglandaceae." Annals of the Missouri Botanical Garden[3] :

Selon Angiosperm Phylogeny Website (30 mai 2010)[4] et DELTA Angio (30 mai 2010)[5] :

Selon NCBI (30 mai 2010)[6] (Plus conforme à APGIII puisqu'il incorpore le genre Rhoiptelea anciennement dans Rhoipteleaceae) :

Selon ITIS (30 mai 2010)[7] :

Liste des espècesModifier

Selon NCBI (30 mai 2010)[6] :

Notes et référencesModifier

  1. P. Fournier, Les quatre flores de France, Paris, Lechevalier, 1990, 1104 pages, p. 219
  2. a et b (en) Angiosperm Phylogeny Group, « An update of the Angiosperm Phylogeny Group classification for the orders and families of flowering plants: APG III », Botanical Journal of the Linnean Society, Wiley-Blackwell, Linnean Society of London et OUP, vol. 161, no 2,‎ , p. 105–121 (ISSN 0024-4074 et 1095-8339, DOI 10.1111/J.1095-8339.2009.00996.X) 
  3. Manos, P. S., and D. E. Stone 2001. "Evolution, phylogeny and systematics of the Juglandaceae." Annals of the Missouri Botanical Garden 88 231-269
  4. Stevens, P. F. (2001 onwards). Angiosperm Phylogeny Website. Version 14, July 2017 [and more or less continuously updated since]." will do. http://www.mobot.org/MOBOT/research/APweb/, consulté le 30 mai 2010
  5. DELTA Angio, consulté le 30 mai 2010
  6. a et b NCBI, consulté le 30 mai 2010
  7. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 30 mai 2010

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 
une noix