Judith Hellwig

artiste lyrique
Judith Hellwig
Description de l'image defaut.svg.

Naissance
Décès (à 86 ans)
Activité principale Artiste lyrique
soprano

Judith Hellwig, née à Neusohl, (aujourd'hui Banska Bystrica en Slovaquie) le et morte à Vienne (Autriche) le est une cantatrice allemande (soprano).

BiographieModifier

C'est à l'opéra de Sarrebruck qu'elle fit ses débuts. En 1938, elle créa le rôle d'Ursule dans Mathis le peintre de Paul Hindemith à l'opéra de Zurich[1], ce qui lui apporta une renommée internationale. De confession israélite, Hellwig dut s'exiler aux États-Unis à l'approche de la 2eguerre mondiale, puis s'installa à Buenos Aires. De retour en Europe après la guerre, elle est engagée par le Théâtre Staatsoper de Vienne auquel elle resta attachée jusqu'en 1972.

Parmi ses autres rôles marquant, la voix du faucon dans La Femme sans ombre de Richard Strauss, que dirigea Karl Böhm en 1955. Elle fut aussi une grande Judith, très expressive malgré les efforts de diction hongroise qu'elle dut accomplir pour le rôle, dans Le Château de Barbe-Bleue de Bartók (enregistrement - visible sur You Tube - de 1953, realisé par Peter Bartók, fils du compositeur).

SourcesModifier

  • Livret cd ARL81-82, The Finest Records of Walter Susskind, vol.1, Bluebeard Castle (Hellwig-Koréh), Wooden Prince, Cantata Profana (Lewis-Rothmüller), New Symphony Orchestra and Chorus of London, Arlecchino.

RéférencesModifier

  1. Piotr Kaminski, Mille et un opéras, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1819 p. (ISBN 978-2-2136-0017-8), p. 675

Liens externesModifier