Ouvrir le menu principal

Juan de la Cruz Cano y Olmedilla

Juan de la Cruz Cano y Olmedilla
Mapa Geografico de America Meridional (acercamiento).jpg
Carte de la Patagonie, par Juan de la Cruz Cano y Olmedilla, 1775.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Juan de la Cruz Cano y OlmedillaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Juan de la Cruz Cano y Olmedilla, né le à Madrid, où il meurt le (à 55 ans)[1], est un cartographe, illustrateur et graveur espagnol.

Il a longtemps été le cartographe officiel du roi Charles III d'Espagne.

BiographieModifier

Il est le petit frère du dramaturge Ramón de la Cruz.

En 1754, Juan de la Cruz Cano et Tomás López sont envoyés à Paris pour suivre des études supérieures en géographie. En vue de négociations sur les limites frontalières avec le Portugal, ils sont chargés d'examiner et de corriger une carte de l'Amérique du Sud. López se retire, et de la Cruz finit seul la carte en complétant les parties limitrophes du Pérou à partir des données fournies par Jorge Juan y Santacilia et Antonio de Ulloa[2]. Cette carte, appelée Mapa geográfico de América meridional, est publiée et distribuée par le gouvernement espagnol en 1775 avant d'être retirée, estimation faite qu'elle ne favoriserait pas l'Espagne[3].

En 1784, Juan de la Cruz Cano propose la création d'un département de conservation de cartes au Ministère de la marine et demande à être déclaré « geógrafo político que sabe por los tratados los intereses de la Monarquía tocante a sus posesiones, haciéndolos visibles en planos reservados » (« géographe politique qui connaît de par les traités les intérêts de la Monarchie relatifs à ses possessions, en les rendant visibles sur des plans réservés ») ou plus simplement comme géographe historique. Il n'obtiendra finalement jamais de poste du gouvernement et mourra dans la pauvreté[3].

ŒuvreModifier

CartographieModifier

Il a fait des cartes de l'Espagne et de ses possessions en Amérique latine, comme Mapa maritimo del golfo de Mexico e Islas de la America (1755)[1], mais plus particulièrement connu pour sa carte de l'Amérique du Sud de la même année intitulée Mapa geográfico de América meridional[4],[5],[6],[7].

Il publie par ailleurs Mapa marítimo del estrecho de Magallanes à Madrid en 1769, Mapa de la Africa y especialmente de la Numidia antigua, acomodado a la guerra de Yugurta, según Salustio à Madrid en 1772[3].

GravureModifier

  • 1757 : Illustration de Essai géographique sur les Isles Britanniques[8] de Jacques-Nicolas Bellin avec des gravures sur cuivre[1].
  • 1777-1784 : Coleccion de trajes de España, tanto antiguos como modernos, que comprehende todos los de sus dominios[9] (« Collection de costumes d'Espagne, aussi bien anciens que modernes, de tous les types »), 79 f. de pl., gravures à l'eau-forte coloriées à la main[1].

HommagesModifier

En 1807, Felipe Bauzá (es), lors de son discours de réception à l'Académie royale d'histoire, déclare que Juan de la Cruz Cano y Olmedilla est mort injustement, sans que l'on ait reconnu ses mérites en dénonçant : « les Anglais, en copiant fidèlement sa carte d'Amérique du Sud l'ont faite connaître au reste de l'Europe et aux Espagnols eux-mêmes[N 1] ».

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Texte original : « los ingleses, copiando fielmente su mapa de Sudamérica lo han dado a conocer en Europa y a los mismos españoles[3]. »

RéférencesModifier

  1. a b c et d « Fiche de Juan de la Cruz Cano y Olmedilla », sur data.bnf.fr (consulté le 28 août 2014)
  2. Marcel 1907, p. 137-243
  3. a b c et d (es) T. G. Piñero, « Fiche biographique de Juan de la Cruz Cano y Olmedilla », sur mcnbiografias.com (consulté le 28 août 2014)
  4. Ristow 1962.
  5. The Juan De La Cruz Cano Map of South America, 1771-1775.
  6. Vázquez 1984.
  7. Bornholt, Hempstead et Vandermaelen 2007.
  8. Jacques-Nicolas Bellin, Essai géographique sur les Isles Britanniques : contenant une descriprion de l'Angleterre, l'Écosse, et l'Irlande, tant pour la navigation des costes que pour la connoissance de l'interieur du païs, Paris, Nyon, 17(7-1759 (OCLC 311861264).
  9. (es) Juan de la Cruz Cano y Olmedilla et al., Coleccion de trajes de España, tanto antiguos como modernos : que comprehende todos los de sus dominios : dividida en dos volumenes con ocho quadernos de à doze estampas cada uno, Madrid, Casa de M. Copin, Carrera de S. Geronimo, 1777-1784 (OCLC 49615056).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (es) Jens P. Bornholt, William H. Hempstead et Philippe Vandermaelen, Cuatro Siglos De Expresiones Geográficas Del Istmo Centroamericano, 1500-1900, Guatemala, Universidad Francisco Morroquín, (ISBN 9789992279953)
  • (es) Cesáreo Fernández Duro, Documentos relativos al mapa de América meridional : delineado y grabado por D. Juan de la Cruz Cano y Olmedilla, Armada española, vol. VII, Madrid, Museo Naval, , 399-415 p.
  • Gabriel Marcel, « Le géographe Tomás López », Revue Hispanique, no 16,‎ , p. 137-243
  • (en) Walter W. Ristow, « The Juan De La Cruz Map of South America, 1775 », Festschrift: Clarence F. Jones, Evanston, Merle C. Prunty, Jr. Northwestern University Studies in Geography, no 6,‎ (OCLC 39063331)
  • (en) Thomas R. Smith, The Juan De La Cruz Cano Map of South America, 1771-1775 : the Internal Evidence of Its States and Publications (OCLC 84373402)
  • (es) A. I. Vázquez, Don Juan De La Cruz : Su Mapa De América Meridional (1775) Y Las Fronteras Del Reino De Chile, Santiago du Chili, Instituto de Investigaciones del Patrimonio Territorial de Chile, Universidad de Santiago, (OCLC 15695566)

Liens externesModifier