Juan de Zúñiga y Pimentel

prélat catholique

Juan de Zúñiga y Pimentel
Image illustrative de l’article Juan de Zúñiga y Pimentel
Antonio de Nebrija donne un cours de grammaire en présence de Juan de Zúñiga.
Biographie
Nom de naissance Juan de Zúñiga y Pimentel
Naissance vers 1465
Béjar Drapeau de l'Espagne Espagne
Décès
Guadalupe Drapeau de l'Espagne Espagne
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jules II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de Ss. Nereo ed Achilleo
Évêque de l'Église catholique
Fonctions épiscopales Archevêque de Séville

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Juan de Zúñiga y Pimentel (né à Plasence dans la province espagnole de Cacerés en 1459, et mort à Guadalupe le ) est un mécène de la Renaissance, dernier grand-maître de l'ordre d'Alcántara et cardinal espagnol du XVIe siècle.

Repères biographiquesModifier

Dans sa jeunesse, Juan de Zúñiga y Pimentel est grand-maître de l'ordre d'Alcántara et joue un rôle important dans la conquête du royaume de Grenade en 1492. Après la Reconquista, Isabelle la Catholique incorpore les ordres militaires de chevalerie à la couronne d'Espagne : Juan de Zúñiga transmet les biens de son ordre à la couronne et quitte sa charge de grand-maître en 1494.

Il fonde en 1494 le monastère de Saint-Benoit à Villanueva de la Serena où il se retire avec trois religieux et trois chevaliers de son ordre : il apprend le latin, la théologie, l'astrologie et la musique, sous la direction du maître Antonio de Nebrija qui rédige alors la première grammaire castillane.

En 1496, il fait construire un palais à Zalamea de la Serena, qui devient la première "cour littéraire" de Castille et accueille des intellectuels comme Antonio de Nebrija, son fils Marcelo de Nebrija, le rabbin et astrologue Abraham Zacuto, le poète Hernán Núñez, le chroniqueur de l'ordre d'Alcantara Alonso de Torres y Tapia... Il y pratique un important mécénat.

Juan de Zúñiga y Pimentel est l'auteur d'une Histoire des rois Goths et des ordres militaires, et le commanditaire de riches enluminures pour le Livre des heures des Zúñiga composé par son arrière-grand-père Diego López de Zúñiga en 1390.

En , Zúñiga est nommé par les Rois catholiques archevêque de Séville, avant d'être créé cardinal par le pape Jules II lors du consistoire du . Il prend possession de son archevêché par procuration en , puis fait son entrée solennelle dans la cathédrale de Séville en juin, avant de mourir le , au monastère royal de Guadalupe.

En 1533, son neveu le cardinal Juan Alvarez de Toledo y Zúñiga déplaça sa dépouille au couvent de Saint-Vincent-Ferrier à Plasence.

Voir aussiModifier