Juan Roldán

boxeur argentin

Juan Domingo Roldán, né le à Freyre, dans la province de Córdoba (Argentine), et mort le , est un boxeur argentin. Il était surnommé le Marteau (en espagnol Martillo) en raison de sa puissance[1]. Roldán était très célèbre dans toute l'Amérique latine dans les années 1980, de nombreux articles sur lui ayant été publiés dans le magazine Ring En Español.

Juan Roldán
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Freyre (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nationalité
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Taille
1,73 mVoir et modifier les données sur Wikidata

CarrièreModifier

Juan Domingo Roldán naît le [1] à Freyre, dans la province de Córdoba[1], en Argentine. Juan Roldán fait ses débuts professionnels le 8 décembre 1978 à San Francisco, en Argentine, contre Jorge Servin, gagnant par KO au premier tour. Ses quatre premières victoires sont toutes obtenues par KO au premier tour.

Le 11 mai 1979, Roldán fait pour la première fois un combat entier, lorsque son rival Hugo Obregon fait dix rounds avec lui. Roldán gagne le combat aux points. Le 21 septembre 1979, Juan Carlos Borgado devient le premier boxeur à vaincre Roldán, remportant une décision en dix rounds contre Roldán.

Sur ses dix-huit combats suivants, il en remporte dix-sept et fait match nul (égalité) une fois. Ensuite, il défie Jacinto Fernandez le 13 mars 1981 pour le titre argentin des poids moyens. Il remporté le titre national avec une décision en douze rounds contre Fernandez. Lors de son combat suivant, il bat José María Flores Burlón, un boxeur qui défiera plus tard Carlos De León pour le titre mondial des poids lourds-légers. Roldán remporte six autres combats et fait un match nul avant de défier le frère de José Maria, Carlos Flores Burlón, pour le titre sud-américain des poids moyens, le 12 février 1982. Il remporte le titre avec un KO au deuxième round.

Avant la fin 1982, il voit plus d'action, conservant son titre argentin des poids moyens avec un KO au premier tour de Marcos Perez, mais perdant sur une disqualification en trois tours contre Ricardo Arce. Dans un match revanche immédiat, Roldán met son titre argentin en jeu et, cette fois, il prend sa revanche sur Arce avec une victoire par KO au deuxième round. Après cinq autres victoires consécutives, il combat Juan Carlos Peralta, le combat se soldant par un sans décision en trois rounds.

Le 27 mai 1983, Roldán fait ses débuts internationaux, avec une décision en 10 rounds contre Teddy Mann à Rhode Island, aux États-Unis. Après avoir conservé son titre argentin deux fois de plus, il est confronté, le 10 novembre 1983, à l'un des meilleurs poids moyens de l'époque, Frank Fletcher, dit « The Animal », en sous-carte(?) du combat entre Marvin Hagler et Roberto Durán pour le titre mondial à Las Vegas. Roldán a fait chuté Fletcher à deux reprises et a remporté le combat par KO au sixième round.

Après cette victoire, Roldán est classé numéro 1 par les principales organisations de boxe, et de nombreux fans commencent à spéculer sur ce qui se passerait si lui et Hagler se rencontraient. Les contrats pour le combat sont signés et le combat a finalement lieu le 30 mars 1984. Dans ce combat, Roldán a eu le moment qui définit probablement le mieux sa carrière. Quelques secondes après le début du match, alors que Hagler se penche pour esquiver un coup de poing de Roldán, Roldán le frappe à l'arrière de la tête et Hagler tombe au sol. L'arbitre Tony Perez juge officiellement qu'il s'agit d'un knockdown, faisant de Roldán le premier homme à vaincre Hagler. C'est cependant un knockdown controversé, de nombreux fans, magazines, autres boxeurs et sites Web ayant inlassablement affirmé que le knockdown était en fait une esquive(?) et non un knockdown. Les rediffusions à la télévision montrent clairement que c'est une esquive(?) de Hagler. Hagler se relève et commence à battre Roldán, puis à gagner[1] par un KO technique en dix rounds. Roldán annonce sa retraite de la boxe en octobre de la même année. Roldán reste le seul à avoir officiellement fait un knockdown contre Hagler.

En 1986, il reconsidère sa décision et fait son retour. Il remporte douze combats d'affilée, dont un contre James Kinchen, avant de se battre à nouveau pour un titre mondial. Le 29 octobre 1987, à Las Vegas, Thomas Hearns devient le premier boxeur à remporter des titres mondiaux dans quatre divisions différentes lorsqu'il bat Roldán[1] en quatre rounds par KO, mais pas avant que Roldán ait mis Hearns en difficulté dans les troisième et quatrième rounds.

Le 16 septembre 1988, Roldán bat l'ancien champion du monde des poids moyens Hugo Corro par un KO au premier tour à Mar del Plata, s'assurant un troisième essai au titre mondial, contre Michael Nunn, le 4 novembre de la même année. Roldán perd[1] ce qui s'avère être son dernier combat, par KO au huitième round.

Roldán prend sa retraite avec, sur 75 combats, un record de 67 victoires, 5 défaites, 2 nuls et un sans décision, dont 47 victoires par KO[1].

Roldán est hospitalisé le 12 novembre 2020 en soins intensifs à Córdoba pour une pneumonie, alors qu’il souffrait déjà d’autres maladies[1]. Il meurt le 18 novembre suivant du COVID-19 à l'âge de 63 ans[2],[1].

Record de boxe professionnelleModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h et i « Boxe: l’ex-champion argentin Juan Domingo Roldan meurt du Covid-19 », Le Quotidien,‎ (lire en ligne)
  2. (es) « Falleció por coronavirus Martillo Roldán, leyenda del boxeo argentino », Diario Panorama, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 18 novembre 2020)

Liens externesModifier