Ouvrir le menu principal

Juan Mayorga

auteur dramatique, mathématicien, philosophe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mayorga.
Juan Mayorga
Naissance (53 ans)
Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Espagnol

Juan Antonio Mayorga Ruano, né le à Madrid, est un dramaturge espagnol. Il est traduit en de nombreuses langues et joué dans de nombreux pays[1],[2].

Sommaire

BiographieModifier

En 1988, il obtient un diplôme universitaire en philosophie et en mathématiques. Il poursuit ses études à Münster, Berlin et Paris. Il devient docteur en philosophie en 1997. Il exerce les fonctions de professeur de dramaturgie et de philosophie à l'École Royale Supérieure d'Art Dramatique de Madrid[3].

En Espagne, il obtient en 2007 le Prix National du théâtre (Premio Nacional de Teatro)[3].

En France, il a, entre autres, été monté par Jorge Lavelli[4].

En 2012, la pièce Le Garçon du dernier rang est adaptée au cinéma par François Ozon sous le titre Dans la maison.

ŒuvreModifier

ThéâtreModifier

  • Siete hombres buenos (1989)
  • Más ceniza, premio Calderón de la Barca 1992 (1993)
  • El traductor de Blumemberg (1993)
  • Animales nocturnos (1993)
  • El sueño de Ginebra (1993)
  • Concierto fatal de la viuda Kolakowski (1994)
  • El hombre de oro (1996)
  • Cartas de amor a Stalin (1997)
    Publié en français sous le titre Lettres d’amour à Staline, traduit par Dominique Poulange, Jorge Lavelli, Besançon, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », avec le concours du Centre National du Livre, 2011, 80 p. (ISBN 978-2-84681-306-8)[4]
  • El jardín quemado (1999)
  • Angelus Novus (1999)
  • El chico de la última fila (2000)
    Publié en français sous le titre Le Garçon du dernier rang, traduit par Jorge Lavelli, Dominique Poulange, Besançon, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2009, 96 p. (ISBN 978-2-84681-173-6)
  • El Gordo y el Flaco (2001)
    Publié en français sous le titre C'est moi le gros et toi le petit, suivi de Le Cri des miroirs, traduit par Agnès Surbézy et Fabrice Corrons, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2005, 158 p. (ISBN 978-2-85816-791-3)
  • Fedra (2001)
  • La boda de Alejandro y Ana (2002)
  • Sonámbulo (2003)
    Publié en français sous le titre Les Insomniaques, suivi de Copito, ou Les Derniers Mots de Flocon de Neige, le singe blanc du zoo de Barcelone, traduit par Yves Lebeau, Besançon, France, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2008, 112 p. (ISBN 978-2-84681-194-1)
  • Palabra de perro (2003)
  • Himmelweg. Camino del cielo (2003)
    Publié en français sous le titre Himmelweg, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2006, 80 p. (ISBN 978-2-84681-179-8)[5]
  • Últimas palabras de Copito de Nieve (2004)
    Publié en français sous le titre Copito, ou Les Derniers Mots de Flocon de Neige, le singe blanc du zoo de Barcelone, précédé de Les Insomniaques, traduit par Yves Lebeau, Besançon, France, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2008, 112 p. (ISBN 978-2-84681-194-1)
  • Hamelin (2005)
    Publié en français sous le titre Hamelin, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2007, 96 p. (ISBN 978-2-84681-211-5)
  • Job (2006)
  • La paz perpetua (2007)
    Publié en français sous le titre La Paix perpétuelle, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », avec le concours du Centre national du livre, 2010, 64 p. (ISBN 978-2-84681-280-1)
  • Primera noticia de la catástrofe (2007)
  • La tortuga de Darwin (2008)
    Publié en français sous le titre La Tortue de Darwin, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2009, 80 p. (ISBN 978-2-84681-165-1)
  • El cartógrafo (2009)
    Publié en français sous le titre Le Cartographe, traduit par Yves Lebeau, Besançon, Éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », 2012, 128 p. (ISBN 978-2-84681-344-0)
  • Los yugoslavos (2010)
  • El elefante ha ocupado la catedral (2011)
  • La lengua en pedazos (2011)
  • El crítico (Si supiera cantar, me salvaría) (2012)
  • Reikiavik (2012)
  • El arte de la entrevista (2014)
  • Famélica (2014)
  • El Golem (2015)

Adaptation au cinémaModifier

Notes et référencesModifier

  1. Larry Rohter, « Repertorio Español Season Announced », sur https://www.nytimes.com, (consulté le 17 mai 2011)
  2. Sam Marlowe, « Nocturnal at the Gate, W11 », sur http://entertainment.timesonline.co.uk, (consulté le 17 mai 2012)
  3. a et b « Juan Mayorga, Premio Nacional de Teatro 2007 », sur http://www.eldiariomontanes.es (consulté le 17 mai 2011)
  4. a et b « Staline se mue en diable blanc dans «Lettres d’amour» », sur http://www.liberation.fr, (consulté le 17 mai 2011)
  5. Andy Webster, « Nazi Camp Persists in Charade of Decency », sur http://theater.nytimes.com, (consulté le 17 mai 2012)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier