Juan Luis Buñuel

réalisateur français
Juan Luis Buñuel
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 83 ans)
Profession Réalisateur

Juan Luis Buñuel, né le à Paris et décédé le [1], est un réalisateur et scénariste français.

BiographieModifier

Fils du réalisateur Luis Buñuel, Juan Luis est éduqué chez les Jésuites. Il poursuit ses études universitaires en Amérique du Nord. Alors qu'il se trouve au Mexique pour assister au tournage d'un film de son père, il est engagé pour devenir l'assistant d'Orson Welles, parlant espagnol et anglais. Puis il travaille comme assistant pour plusieurs cinéastes (Jacques Doniol-Valcroze, Louis Malle, Henri Verneuil, Juan Antonio Bardem) et pour son père, Luis Buñuel, de 1959 à 1963, pour quatre films (La fièvre monte à El Pao, La Jeune Fille, Viridiana et Le Journal d'une femme de chambre)[2].

Vie privéeModifier

Juan Luis Buñuel a été marié à Joyce Buñuel, avec qui il a eu un fils, Diego Buñuel, et une fille, Juliette Buñuel. Il s'est ensuite remarié avec Carmen Cabrera, avec qui il a eu un fils, Pablo Buñuel.

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

ScénaristeModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Assistant réalisateurModifier

ActeurModifier

Buñuel est aussi un acteur, et est apparu dans le film Henry et June (1990), comme un éditeur. Au cours du film, le film de son père Un chien andalou est visible. Il joue également le rôle du général Ernesto Juarez dans L'aventure c'est l'aventure de Claude Lelouch.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. (es) « Muere hijo de Buñuel », El Manana,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2017)
  2. Télé 7 Jours no 1166, semaine du 2 au 8 octobre 1982, pages 96 et 97, article de Lise Genet.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Xavier Kawa-Topor, « Leonor de Juan Luis Bunuel » (entretien avec le réalisateur) dans Le Moyen Âge vu par le cinéma européen, collection « Les Cahiers de Conques » no 3, édition CEACM/Cinémathèque de Toulouse, 2001.

Liens externesModifier