Journal d'un coopérant

film québécois
Journal d’un coopérant
Réalisation Robert Morin
Scénario Robert Morin
Acteurs principaux

Robert Morin
Jani Alban
Patrice Faye
Rémi Muhirwa Ciza
Capitaine Madimba

Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Sortie 2010

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Journal d’un coopérant est un film québécois réalisé par Robert Morin[1] et tourné au Burundi. On peut visualiser en ligne les séquences du journal d'un coopérant[2].

SynopsisModifier

Jean-Marc Phaneuf, un électronicien célibataire, se rend à Ujama, en Afrique, à titre de coopérant pour l'ONG « Radio du Monde ». Il découvre un pays accablé par la pauvreté, la famine, la guerre, la maladie et une scandaleuse inégalité sociale. Parallèlement, il y fait la rencontre d'un peuple joyeux, courageux, assoiffé de bonheur, de savoir et de dignité humaine. La caméra, qui lui sert de journal intime, lui permet également de dévoiler les rouages pour le moins douteux et inefficaces des ONG. Bien qu'elle mette en lumière certains efforts louables de la coopération internationale, l'investigation de Jean-Marc débouche irrémédiablement sur un constat terrible : l'aide humanitaire est une illusion, une utopie. Alors que ses idéaux finissent d'être anéantis à la suite d'une agression dont il est victime, Jean-Marc tombe sous l'emprise d'un amour qui s'avère impossible et qui le forcera à fuir l'Afrique en catastrophe. Cette finale laisse comprendre que Phaneuf participe à ce qu'il dénonce: un impérialisme bienveillant, symbolisé par ses désirs pédophiles.

Fiche techniqueModifier

  • Titre français : Journal d'un coopérant
  • Réalisation : Robert Morin
  • Scénario : Robert Morin
  • Musique : Bertrand Chénier
  • Production : Stéphanie Morissette
  • Pays d’origine :   Canada
  • Langue : français
  • Date de sortie :

Autour du filmModifier

Le Journal d'un coopérant est le premier film québécois issu du Web 2.0. Du au , le cinéaste Robert Morin, alias Jean-Marc Phaneuf, a diffusé sous forme de blogue les épisodes du film en devenir, alors que les internautes ont été invités à ajouter des commentaires contribuant à modifier l'histoire du film.

RéférencesModifier

  1. Fabien Deglise, « Le cinéma au temps du Web 2.0 », Le Devoir,‎
  2. journal d'un coopérant

Liens externesModifier