Journée du mouvement pour la Langue

La journée du mouvement pour la Langue est un jour férié au Bangladesh commémorant le Mouvement pour la Langue, des manifestations, sévèrement réprimées, pour la reconnaissance du bengalî.

Shaheed Minar, le Monument des Martyrs, près du Dhaka Medical College, élevé à la mémoire de la lutte pour la langue bengalie.

HistoriqueModifier

Le Mouvement pour la Langue (bengalî : Bhasha Andolon) était un mouvement culturel et politique en 1952 dans l'ancien Pakistan oriental, devenu depuis le Bangladesh).

Après la formation du Pakistan en 1947, les dirigeants du Pakistan occidental majoritaires au gouvernement, décidèrent de faire de l'Ourdou (langue du Pakistan occidental) la langue nationale du Pakistan tout entier. La population bengalophone, numériquement majoritaire dans l'ensemble du Pakistan, s'éleva contre cette décision et demanda un statut d'égalité pour sa langue, le bengalî.

L'affaire prit mauvaise tournure en , quand le gouverneur du Pakistan oriental, Khawaja Nazimuddin, rappela la position du gouvernement à propos de la langue nationale.

La police proclama la « Section 144 » qui interdisait toute réunion. Malgré cela, les étudiants de l'Université de Dhâkâ avec d'autres militants politiques formèrent un cortège le . Près de l'actuel centre hospitalier universitaire de Dhaka, la police ouvrit le feu sur les manifestants et il y eut de nombreuses victimes.

Le mouvement s'étendit dans tout le Pakistan oriental. Finalement le gouvernement central céda, et l'égalité linguistique fut proclamée.

Ce mouvement est le précurseur du mouvement qui aboutit à l'indépendance du Bangladesh[1] en 1971[2],[3].

Depuis 1987 et la loi Bangla Bhasha Procholon Ain, tous les dossiers et correspondances, lois, procédures judiciaires et autres actions en justice doivent être rédigés en bengali dans tous les tribunaux, bureaux gouvernementaux ou semi-gouvernementaux et institutions autonomes du Bangladesh[4],[5],[6].

En mémoire du mouvement, une sculpture fut érigée sur la place du massacre, le Shaheed Minar. La journée du mouvement pour la langue est un jour férié au Bangladesh.

Puis, en , le a été déclaré « Journée internationale de la langue maternelle »[7] par les Nations Unies.

Notes et référencesModifier

  1. World Factbook Redirect — Central Intelligence Agency
  2. Rahman, T. 1997. Language and Ethnicity in Pakistan, Asian Survey, Vol. 37, No. 9. (Sep., 1997), pp. 833-839.
  3. Oldenburg, P. 1985. "A Place Insufficiently Imagined": Language, Belief, and the Pakistan Crisis of 1971, The Journal of Asian Studies, Vol. 44, No. 4., pp. 711-733.
  4. (en) Sajib Ghosh, « Multilingualism of unequals: the language context of Bangladesh. » [PDF], (consulté le 27 novembre 2019)
  5. (en) Mohammad Arshad Ali, « Language policy and planning for Bangla in the current context of Bangladesh : Possibilities and constraints. » [PDF], (consulté le 27 novembre 2019)
  6. (en) « Bengali Language Introduction Act, 1987 », sur www.sai.uni-heidelberg.de (consulté le 28 novembre 2019)
  7. The International Mother Language Day

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier