Jour du défenseur de la patrie

Le Jour du défenseur de la patrie (en russe День защитника Отечества, Den' zachtchitnika Otetchestva ; en ukrainien День захисника Вітчизни, Den' zakhysnyka Vitchyzny) est un jour férié observé en Biélorussie, au Kirghizistan, en Russie, au Tadjikistan, anciennement, jusqu'en 2014 en Ukraine et dans d'autres anciennes républiques de l'Union des républiques socialistes soviétiques. Elle est célébrée le 23 février.

Le président Vladimir Poutine lors du jour du défenseur de la patrie 2008.

À l'époque de l'Union soviétique, cette fête était appelée jour de l'armée et de la marine de l'Union soviétique (en russe : День Советской Армии и Военно-Морского флота) et initialement jour de l'Armée rouge (en russe : День Красной Армии).

Dans sa réhabilitation de Stepan Bandera et de son mouvement l'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA), en automne 2014, Petro Porochenko remplace le Jour du défenseur de la patrie par la Journée des défenseurs de l'Ukraine (et de la cosaquerie ukrainienne) le 14 octobre, date qui commémore la fondation de l'UPA[1]. Il devient un moment fort de rassemblement des nationalistes qui paradent en uniforme paramilitaire dans le centre-ville.

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :