Joshua Hassan

Joshua Hassan
Illustration.
Fonctions
Ministre en chef de Gibraltar
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Alfred Dudley Ward
Gerald Lathbury
Varyl Begg
Prédécesseur Poste crée
Successeur Robert Peliza
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Varyl Begg
John Grandy
William Jackson
David Williams
Peter Terry
Prédécesseur Robert Peliza
Successeur Adolfo Canepa
Biographie
Nom de naissance Joshua Abraham Hassan
Date de naissance
Date de décès (à 81 ans)
Nationalité Britannique
Parti politique Association for the Advan
cement of Civil Rights
Conjoint Daniela Salazar (1945-1969)
Marcelle Bensimon (1969-1997)
Enfants 4 enfants
Profession Avocat
Religion Judaïsme

Joshua Hassan
Premier ministre de Gibraltar

Sir Joshua Hassan, né le 21 août 1915 à Gibraltar, et mort le 1er juillet 1997 dans la même ville, est une personnalité politique britannique et gibraltarienne, deux fois ministre en chef de Gibraltar. Sa première période d'activité a duré du au , et sa seconde du au .

BiographieModifier

Joshua Abraham Hassan est né dans une famille juive, originaire de Maroc et Minorque, et a été socialiste dans sa jeunesse.

En , un groupe de compatriotes, employés de bureau et travailleurs, dirigé par le syndicaliste Albert Risso, s'est réuni pour former une association prônant le retour des évacués et les droits civils des habitants de Gibraltar. Ils ont demandé à Hassan de les rejoindre. Initialement nommé "The Gibraltaral Association", le groupe prit, sur le conseil de Hassan, un nom beaucoup plus ambitieux: l’Association pour la promotion des droits civils à Gibraltar (AACR). Hassan était le vice-président du parti dirigé par Risso [3]. En 1948, Hassan lui succéda à la présidence [3] et dirigea l'AACR et la figure dominante de la politique du territoire pendant près de trente ans.

Lors d'une élection au Conseil législatif de Gibraltar, le , quatre des sept candidats lauréats étaient les suivants: Hassan, Abraham Serfaty, Albert Risso et J. E. Alcantara. [4]

Son mandat a duré du au et du au . Dans les années 1960, Hassan s’est adressé à deux reprises au Comité spécial des Nations unies pour la décolonisation, s’opposant à la demande de l’Espagne visant Gibraltar et insistant pour que la grande majorité des Gibraltariens voulait rester britannique [2]. Il était l'un des membres de la Conférence constitutionnelle de 1968 présidée par Malcolm Shepherd, le 2e baron Shepherd, qui avait rédigé la première constitution de Gibraltar [5]. Hassan n'a perdu qu'une élection, l'élection de 1969, lorsque l'AACR n'a pas réussi à obtenir la majorité avec un seul siège, puisqu'il n'a obtenu que sept des quinze sièges de la Chambre. Le Parti de l'intégration avec la Grande-Bretagne (IWBP, partisan de l'intégration de Gibraltar au Royaume-Uni) a obtenu le soutien des membres indépendants de la Chambre d'assemblée et son chef, Robert Peliza, est devenu ministre principal et est resté pendant trois ans. Hassan a été réélu en 1972. Il a démissionné sans terminer son mandat de ministre en 1987 après la signature d’un accord sur l’utilisation partagée de l’aéroport de Gibraltar par l’Espagne et le Royaume-Uni, invoquant des raisons personnelles. Le vice-ministre en chef de l'époque, Adolfo Canepa, lui a succédé. Cependant, Canepa a perdu les élections de 1988 contre Joe Bossano du Parti travailliste socialiste de Gibraltar (GSLP) et les AACR ont été dissoutes peu de temps après. Bossano était l'un des principaux critiques de Hassan, l'accusant d'être trop conciliant envers le gouvernement britannique.

Liens externesModifier