Joseph Matar

Joseph Matar
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (86 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web

Joseph Matar (Joseph Toufic Matar)(جوزف مطر), né le à Jounieh est un peintre et poète libanais d'expression française, ancien professeur d'Art à l'Institut des Beaux Arts de l'Université Libanaise.

BiographieModifier

Études au LibanModifier

Il est né dans la ville de Jounieh au Liban et ses œuvres sont très imprégnées du paysage de cette ville, riche en maisons traditionnelles libanaises, construites en pierres taillées et disposant de toits en briques rouges. Après ses études primaires et secondaires au Collège des Frères Maristes de Jounieh, il intégra l'École Supérieure des Lettres à Beyrouth (1955-1957) puis suivit des cours d'anatomie à la Faculté de Médecine de Beyrouth (1958-1959) et des cours au centre Culturel Italien de Beyrouth (1955-1957). En parallèle à ces études, Il fut l'élève de peintres libanais, successivement de Omar Onsi (1951-1961), Georges Corm (1958-1961), Rachid Wehbé (1956-1961)[1].

Bourses et études à l'étrangerModifier

Il reçut des bourses qui lui ont permis d'approfondir ses talents artistiques à l'étranger, ainsi, il effectua les séjours suivants

  • Madrid, 1961-1963.
  • Paris, 1963.
  • Rome, 1973.
  • Paris, 1985.

Il obtient le Diplôme de Hautes Études de peinture de l'Université de Madrid et de l'École San Fernando des Beaux Arts (1961 à 1963), un Doctorat de 3e cycle de l'Université de Paris VII (1984). « Arts plastiques: technologies et expression picturales » et un Doctorat d'État en 1999 de l'Université Libanaise.

Vie PrivéeModifier

Il est marié à Andrée Nakhlé et a 4 enfants : Madona, Marina, William et Jean-Pierre. Il maîtrise l'arabe, le français, l'espagnol et l'anglais. Il est aussi détenteur de la nationalité française.

StyleModifier

Ses peintures sont décrites comme pleines de lumière et de spiritualité[2].

DistinctionsModifier

  • En , Joseph Matar a reçu le prix "International library of poetry" (Library of Congress (ISBN 0-7951-5062-8))
  • En , le prix "Said Akl" (Liban)
  • En , le prix "Mubadarat" à Beit Anya Harissa
  • Lions, NDU Université,

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Edgar DAVIDIAN, « Culture », sur lorientlejour.com, (consulté le ).
  2. « An evening of warmth and colour », sur The Daily Star Newspaper - Lebanon (consulté le ).