Joseph Gras y Granollers

traducteur espagnol

Joseph Gras y Granollers
Image illustrative de l’article Joseph Gras y Granollers
Vénérable
Naissance 22 janvier 1834
Agramunt
Décès 7 juillet 1918 
Grenade
Ordre religieux fondateur des Filles du Christ-Roi

Joseph Gras y Granollers (Agramunt, - Grenade, ) est un prêtre catholique espagnol fondateur des Filles du Christ-Roi et reconnu vénérable par l'Église catholique.

BiographieModifier

Il naît le 22 janvier 1834 à Agramunt en Catalogne. À 13 ans, il entre au séminaire de Barcelone ; il est ordonné le 20 mars 1858 et devient professeur de théologie au séminaire de Tarragone. Entre 1860 et 1865, il est précepteur des enfants du marquis de Peñaflor à Madrid et Écija. En 1865, il écrit El Paladín de Cristo pour défendre la divinité du Christ nié par Renan dans sa Vie de Jésus[1]. En 1866, alors qu'il est coadjuteur de la paroisse de San José de Barcelone, il obtient un diplôme en théologie au séminaire de Grenade et devient chanoine à l'abbaye du Sacromonte (es) où il réside par la suite[2].

Il est professeur d'histoire ecclésiastique du collège annexé à l'abbaye jusqu'à sa mort. Cependant, son activité principale se concentre sur l'écriture, en particulier dans les journaux et les magazines. Il fonde la société religieuse et littéraire « Académie et Cour du Christ » à Grenade en 1866, dans le but de promouvoir le culte et la dévotion au Christ Roi. En 1867, il fonde le magazine religieux El bien, qu'il publie jusqu'à sa mort[3]. En 1876, il fonde les Filles du Christ-Roi, congrégation vouée à l'enseignement, à l'adoration eucharistique et à la réparation[4].

Il décède à Grenade le 7 juillet 1918 et sa dépouille est enterrée au cimetière de l'abbaye de Sacromonte. En 1927, les restes sont transférés à l'église de saint Grégoire le Grand de Grenade. Il est reconnu vénérable le 26 mars 1994 par le pape Jean-Paul II[5].

Notes et référencesModifier