Joseph Ferdinand Marie de Salern

militaire allemand

Le comte Ferdinand Joseph Marie de Salern (1718 – ) était un fils illégitime du prince Ferdinand-Marie-Innocent de Bavière (1699-1738) et de la comtesse Marie Adelheid Fortunata de Spaur. Il fut ainsi un neveu de l'Empereur Charles VII et de ses frères Clément-Auguste de Bavière, électeur et archevêque de Cologne, et Jean-Théodore de Bavière, évêque de Freising, à Ratisbonne et à Liège.

Joseph-Ferdinand-Marie de Salerne
DORNERportraitSalern1765MaxIII.jpg
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Clément-François de Bavière
Thérèse-Emmanuelle de Bavière (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

Salern est propriétaire de la seigneurie de Geltolfing près de Straubing. Pendant les Guerres napoléoniennes, il a servi en tant que général d'artillerie. À partir de 1804, il avait son propre régiment d'infanterie "le Comte Salern", qui avait été formé à partir du régiment d'Infanterie de Bavière N ° 4 "le Roi Guillaume de Wurtemberg".

Comme Intendant de la musique à la cour bavaroise, il était un patron de Wolfgang Amadeus Mozart. En 1779, il fut élu membre de l'Académie bavaroise des sciences.

Les mariages et la descendanceModifier

Salern a été marié deux fois. Une première fois avec la comtesse Marie Mechthildis de Törring-Seefeld (1734-1764). Il a eu un fils avec elle, Maximilien de Salern. A sa mort, la lignée de Salern s'est éteinte.

Sa deuxième épouse était la comtesse Josepha de La Rosee (morte en 1772). Avec elle, il a eu deux filles, Maria Josepha et Adélaïde.

RéférencesModifier

  • Hans & Marga Rall: Die Wittelsbacher dans Lebensbildern, Munich, 1986; (ISBN 3-222-11669-5)
  • Hans & Erich Valentin, Eckehardt Nölle et Horst Stierhof: Die Wittelsbacher und ihre Artiste dans acht Jahrhunderten, Munich, 1980; (ISBN 3-7991-6085-X)
  • Carl Eduard Vehse: Die Höfe zu Bayern, Leipzig, 1994; (ISBN 3-378-00562-9)
  • Felix Joseph Lipowsky: Leben und Thaten des Maximilien Joseph, III, Munich, 1833