Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Collomb.
Joseph Collomb
Joseph Collomb sur Magali à la Coupe Internationale du Motocyle Club de France (juin 1905).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Collomb vainqueur de la catégorie Motocyclettes ⅓ de litre à la côte de Gaillon 1904 sur Magali..
Le photographe Rol à bord de la voiture de Joseph Collomb au Mont Ventoux (peu avant son décès).

Joseph Collomb, né le à Belmont, dans l'Ain, et mort le à Lyon[1] par suicide[2], est un pilote automobile français de courses de côtes essentiellement, mais aussi sur circuits.

BiographieModifier

Joseph Collomb commence par des courses sur bicyclettes et tricycles durant les années 1890, alors qu'il est membre du club Cyclophile lyonnais. En 1890 il est le détenteur du record mondial sur 100 kilomètres, en h 45[2]. Au tournant du siècle, il effectue des courses motocyclistes alors qu'il est concessionnaire des marques Mors, Pilain, et Rochet-Schneider à Lyon ; il remporte ainsi la course de côte de Château-Thierry en 1903, sur motocyclette Peugeot, année où il termine troisième du Grand Prix de la République sur Magali (de), organisé à la fois au Parc des Princes et au Vélodrome d'Hiver (derrière Marius Thé et Alessandro Anzani)[3].

Sa carrière en compétition automobile se déroule entre 1896 et 1908. Il participe à la course Paris-Marseille-Paris en octobre 1896 sur De Dion trike, qu'il termine cinquième[4], obtenant la même année le meilleur temps en course lors du Lyon-Lagnieu avec un tricycle.

Le 17 septembre 1905, il se renverse en revenant de la côte du Mont Ventoux à Carpentras, alors qu'il ramène le photographe Marcel Rol dans sa Mors. Collomb et son mécanicien sont légèrement blessés, mais Rol est tué[2]. Celui-ci faisait des prises de vues pour L'Auto et La Vie au grand air, et avait fondé la société Rol, Tresca et Cie.

Dès 1906, délaissant progressivement la compétition, Collomb s'attelle à la construction de l'Orthoptère, un engin volant ainsi nommé du fait de son allure rappelant la classe des insectes du même nom (sauterelles et crickets notamment), qu'il teste en 1907 sur le circuit automobile de Lyon[2]. Il participe également au Grand Prix de l'A.C.F. en 1907 à Dieppe sur Corre La Licorne, terminant seizième de l'épreuve[5] (après avoir servi de mécanicien embarqué en 1906 pour Barriaux sur Vulpes, lors de sa tentative de qualification en 1906 au GP de l'ACF).

Victoires en courses de côte[6]Modifier

 
Spectateurs sur le mont Ventoux, en 1906.

Autres victoires en côtes :

Autres victoiresModifier

  • Coupe Rothschild, en 1905 (14 septembre, cinq kilomètres entre Salon-de-Provence et Arles sur Mors, à 149,76 km/h lors du Meeting de Provence) ;
  • Coupe Rothschild en 1906 et kilomètre départ lancé, toujours au Meeting de Salon (sur Rochet-Schneider)[7] ;
  • Coupe de l'Anjou, en 1908 (sur Corre La Licorne) ;
  • Coupe de l'AC du Limousin, en 1908 (sur Corre La Licorne).

GalerieModifier

HomonymeModifier

Un homonyme, Joseph Collomb, remporte après le décès de Collomb[8] le Tour de France automobile en 1912, toujours sur Corre La Licorne[9], puis, après la guerre, la Course de côte de Gaillon en 1920, encore sur Corre La Licorne (catégorie voiturettes de course de cylindrée inférieure à 1 400 cm3), et le premier Grand Prix automobile de Boulogne en 1921, exclusivement disputé pour la catégorie Voiturettes des moins de 1 400 cm3, de même sur Corre La Licorne[10].

Notes et référencesModifier

  1. Recherche : État civil de Lyon (6e arrondissement)
  2. a b c et d (en) Robert Dick, Auto racing comes of age : a transatlantic view of the cars, drivers and speedways, 1900-1925, Jefferson, North Carolina, McFarland & Company, Inc., Publishers, (ISBN 978-0-786-46670-2, lire en ligne), p. 64-65
  3. Moto France 1895-1911 Racing Memo.
  4. (en) 1896 Grand Prix and Paris Races - TeamDAN.com
  5. Corre-La Licorne et la compétition sportive - Corre-La Licorne.com
  6. (en) Hill Climb winners 1897-1949 - Kolumbus.fi
  7. La Vie au grand air, 29 septembre 1906, p. 710
  8. Également déclaré alors cinquième de la Coupe internationale des Voiturettes en septembre 1908 et en 1910, cinquième de la Coupe de Normandie Voiturettes en 1909, et meilleur temps en course quinze jours plus tard à la première Coupe d'Ostende Voiturettes.
  9. Tour de France Voiturette 1912- Joseph Collomb sur Licorne Corre - 12 HP 4 cyl. - Delcampe.net (carte postale d'époque)
  10. (en) 1921 Grands Prix - TeamDAN.com

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • « La mort du photographe Marcel Rol », La Vie au grand air, 22 septembre 1905, p. 786
  • « Le suicide du chauffeur Joseph Collomb », Les Sports no 1182, 25 février 1908

Liens externesModifier