Ouvrir le menu principal

Joseph-Marie-François de Lassone

médecin français
Joseph-Marie-François de Lassone
Portrait de Joseph-Marie-François de Lassone
Joseph Marie François de Lassone
par Joseph-Siffrein Duplessis
Musée Calvet.
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à CarpentrasVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
à ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession MédecinVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata

Joseph-Marie-François de Lassone, dit aussi François de Lassone (ou Lassonne), né à Carpentras (Vaucluse) le et mort le à Paris, est un médecin français. Premier médecin du roi Louis XVI, il a été aussi médecin des reines Marie Leszczynska et Marie-Antoinette.

Sommaire

BiographieModifier

Joseph-Marie-François de Lassone est le fils d'Antoine Joachim de Lassone, médecin dans le Comtat Venaissin, et de Marguerite de Bagnole. Son père a quitté Carpentras pour donner la meilleure éducation à son fils. Il a alors accepté de venir dans la capitale pour remplir les fonctions de médecin ordinaire du roi. Il lui fait faire de solides études sous la direction du célèbre chirurgien Morand, à l'hôpital de la Charité.

À 21 ans, il obtient un prix de l'Académie nationale de chirurgie pour son travail sur le cancer du sein. Il obtient une chaire à la Faculté de médecine de Paris et il est admis adjoint anatomiste à l'Académie des sciences le 8 février 1742, à l'âge de 25 ans, puis associé anatomiste le 25 février 1748, et pensionnaire vétéran le 23 février 1759.

En 1751 il devient médecin de la reine, puis après leur accession au trône, celui de Marie-Antoinette et de Louis XVI.

En 1776 il est, avec Félix Vicq d'Azyr, à l'origine de la création de la Société royale de médecine.

Œuvres et publicationsModifier

Lassone a publié un grand nombre de mémoires relatifs à la médecine et à la chimie dans les recueils de l'Académie des sciences, de l'Académie de chirurgie, et de la Société royale de médecine.

  • Rapport des inoculations faites dans la famille royale, au château de Marli. Lû à l'Académie royale des sciences, le 20 juillet 1774, Imprimerie royale, Paris, 1774 (lire en ligne)
  • Méthode éprouvée pour le traitement de la rage, Imprimerie royale, Paris, 1776

Notes et référencesModifier


AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Nicolas de Condorcet, Éloge de M. de Lassone, dans Éloges des académiciens de l'Académie royale des sciences, morts depuis l'an 1783, chez Frédéric Vieweg, Brunswick et Paris, 1799, p. 307-327 (lire en ligne)
  • Antoine Portal, Lassone, Joseph Marie François de), dans Histoire de l'anatomie et de la chirurgie, chez P. Fr. Didot le jeune, Paris, 1770, tome5, p. 197-205 (lire en ligne)
  • Jean Eugene Dezeimeris: Dictionnaire historique de la médecine ancienne et moderne, ou Précis de l'histoire générale, technologique et littéraire de la médecine, Béchet jeune et Labé (Paris), 1836, Volume 3, p. 402-4, Texte intégral.
  • Dictionnaire encyclopédique des Sciences médicales sous la direction d'A. Dechambre, Paris, 1859 (t. II, p. 8, art. Lassone).
  • Le Preux, Paul-Gabriel ? (Attribué aussi à A.-F. Thomas Le Vacher de La Feutrie et à M.-P. Bouvard [d'après la notice de la BnF]) : Lassone, ou la Séance de la Société royale de médecine, [comédie en 3 actes et en vers],[Paris], 1779, Texte intégral.

Article connexeModifier

Liens externesModifier