Ouvrir le menu principal

José Meiffret

coureur cycliste français
José Meiffret
José Meiffret (1955, cover between St Dizier and Vitry).jpg
José Meiffret en 1955, entre Saint-Dizier et Vitry, derrière la Talbot-Lago.
Informations
Naissance
Décès
Nationalité

José Meiffret est un coureur et recordman cycliste français né le à Boulouris-sur-Mer et mort à Montier-en-Der le .

BiographieModifier

 
José Meiffret en juillet 1962.

Spécialiste de la vitesse et des records sur route, il est le premier à dépasser les 200 km/h à vélo le 19 juillet 1962 (exactement 204,778 km/h.)[1] derrière une voiture allemande de type Mercedes 300 SL, à l'arrière de laquelle était fixé un carénage aérodynamique afin de l'abriter des turbulences engendrées par la vitesse[2]. Pour cet exploit, le recordman utilisa un vélo spécial muni d'un monstrueux plateau de 130 dents touchant presque le sol, avec fourche avant inversée et petite roue avant. Les jantes étaient en bois pour empêcher la surchauffe et il utilisait des boyaux.

Auparavant, il avait fait de nombreuses tentatives - notamment sur l'autodrome de Montlhéry[3] - d'abord derrière une moto puis derrière une monoplace Talbot-Lago de Formule 1 en 1955, munie d'un simple panneau vertical placé à l'arrière pour l'abriter des turbulences en réussissant ainsi à mener le record à 175,609 km/h.

C'est au cours de ses entraînements que fut réalisé un reportage pour l'émission télévisuelle Les Coulisses de l'exploit, réalisé par le journaliste sportif Robert Chapatte, ex-coureur cycliste.

PublicationModifier

Mes Rendez-vous avec la mort, par José Meiffret, édition Flammarion, 1965.

Lien interneModifier

Notes et référencesModifier

  1. José Meiffret et les trompe-la-mort ! (leur rendez-vous avec la mort ...) - Le Petit Braquet, Chronique no 13
  2. Ce record se déroula sur une portion d'autoroute allemande neutralisée pour la circonstance, près de Fribourg. Ce genre de tentative, jugée trop dangereuse, n'étant plus autorisée en France.
  3. Sur lequel il fit une chute à 130 km/h qui lui valut plusieurs fractures du crâne et lui laissa des séquelles.

Liens externesModifier