José María Torres Caicedo

intellectuel et écrivain colombien

José María Torres Caicedo[1] (né en 1830 à Bogota - mort en 1889 à Paris) est un intellectuel et écrivain colombien.

José María Torres Caicedo
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière du Père-Lachaise, tombeau de Torres-Caicedo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Vue de la sépulture.

Biographie

modifier

Il réside un certain temps en Europe. Il est de plus le rédacteur de la partie politique d'El Correo de Ultramar, ainsi que l'auteur des ouvrages Les principes de 1789 en Amérique, Estudios sobre el gobierno inglés y sobre la influencia anglo-sajona (Études sur le gouvernement anglais et sur l'influence anglo-saxonne).

En 1875, il préside à Nancy le Congrès international des Américanistes, et, à Vienne (Autriche), le Congrès de la propriété littéraire. Il est membre correspondant de l'Académie royale espagnole et de l'Académie des sciences morales et politiques de l'Institut de France.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (47e division).

Ouvrages

modifier
  • Flora y las Floras - La Esperanza, 1859[2].
  • Religión, patria y amor, colección de versos, 1863[3].
  • Ensayos biográficos y de crítica literaria sobre los principales poetas y literatos hispano-americanos, Paris, Librería de Guillaumin y Cia, 1863[4].
  • De la Peine de mort, 1864[5].
  • Les Principes de 1789 en Amérique, 1865[6].
  • Armonías, Ricardo Palma et José María Torres Caicedo,1865[7].
  • Unión latino-americana, pensamiento de Bolívar para formar una liga americana, 1865[8].
  • Estudios sobre el gobierno inglés y sobre la influencia anglo-sajona, préface en français d'Alexandre Gresse, 1868[9].
  • Colonisation des Deux-Amériques, 1868[10].
  • Introduction à Pardo (1872) où José María Torres Caicedo « rend hommage au louable dessein des Colombiens de se rendre en Terre sainte [...] »[11].
  • Mis ideas y mis principios, 1875[12].
  • Memorandum présenté en 1879 aux membres des colonies hispano-américaines résidant à Paris[13].
  • Calle Bolívar en París. La rue de Bolivar à Paris. Correspondance échangée entre le secrétariat de la Société philothémique latino-américaine et M. Torres Caicedo, 1880[14].
  • Obras poéticas y dramáticas, 1884[15].
  • Sueños y realidades, 1907[16].

Notices biographiques

modifier

José María Torres Caicedo est également auteur de notices biographiques :

  • Colección de poesias originales d'Abigail Lozano, préface de Simon B. Camacho, notice biographique de José María Torres Caicedo, 1865[17].
  • Colección de poesias originales d'Andrés Bello, notice biographique de José María Torres Caicedo, 1873[18].

Travaux universitaires

modifier
  • Dans Du nominal "latin" pour l'Autre Amérique. Notes sur la naissance et le sens du nom "Amérique latine" autour des années 1850, Vicente Romero précise : « Après les écrits de l'Uruguayen Arturo Ardao (Génesis de la idea y el nombre de América, 1980) et du Chilien Miguel Rojas Mix (Los cien nombres de América, 1991), il est maintenant attesté que l'expression "Amérique latine" fut utilisée pour la première fois à Paris en 1856 par le Chilien Francisco Bilbao et le Colombien José María Torres Caicedo et non, comme le veut le mythe, au début des années 1860, par des propagandistes du Second Empire français. »[19].

Notes et références

modifier
  1. Antoine René Trinquart, photographe, « Portrait de José María Torres Caicedo par Antoine René Trinquart, photographe », sur gallica.bnf.fr, Gallica - Bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France (consulté le ).
  2. (es) José María Torres Caicedo, Flora y las Floras : La Esperanza, X. de Lassalle y Mélan, , 9 p. (lire en ligne).
  3. (es) José María Torres Caicedo et Antonia Fonseca de Santos, Religión, patria y amor, colección de versos, Th. Ducessois, , 538 p. (lire en ligne).
  4. (es) « Torres Caicedo, José María », sur cervantesvirtual.com, Biblioteca Virtual Miguel de Cervantes (consulté le ).
  5. José María Torres Caicedo, De la Peine de mort, E. Dentu, , 32 p. (lire en ligne).
  6. José María Torres Caicedo, Les Principes de 1789 en Amérique, (lire en ligne).
  7. (es) Ricardo Palma et José María Torres Caicedo, Armonías : Libro de un desterrado, Rosa y Bouret, (lire en ligne).
  8. (es) José María Torres Caicedo, Unión latino-americana, pensamiento de Bolívar para formar una liga americana, Rosa y Bouret, , 385 p. (lire en ligne).
  9. (es) José María Torres Caicedo, Estudios sobre el gobierno inglés y sobre la influencia anglo-sajona, Baudry, Libr. Europea, Dramard-Baudry y Cia, Sucesores, , 392 p. (lire en ligne).
  10. José María Torres Caicedo, Colonisation des Deux-Amériques, Vve Bouchard-Huzard, (lire en ligne).
  11. Frédérice Martinez, Représentations de l'Europe et discours national dans les récits de voyages colombiens (1850-1900), vol. 24, Bulletin de l'Institut français d'études andines, (lire en ligne), p. 281-294.
  12. (es) José María Torres Caicedo, Mis ideas y mis principios, vol. 1, Imprenta Nueva (Asociación Obrera, (lire en ligne).
  13. Maristela Rodriques Roget, Le système interaméricain et les principes démocratiques : l'évolution de son engagement, , 652 p. (ISBN 978-2-296-09500-7 et 2-296-09500-3, lire en ligne), Fernandez-Shaw (Félix G.) [...] Pour compléter les travaux des Congrès hispano-américains du XIXe siècle, Yepes (Jésus María) aborde le travail scientifique effectué parallèlement à ces Congrès par d'importants penseurs de l'époque : Juan Bautista Alberdi dans « Memoria sobre la conveniencia y objeto de un congreso general americano » présenté à l'Université du Chili, en 1844 ; et le memorandum du Colombien José María Torres Caicedo, présenté aux membres des colonies hispano-américaines résidant à Paris..
  14. José María Torres Caicedo, Calle Bolívar en París. La rue de Bolivar à Paris : Correspondance échangée entre le secrétariat de la Société philothémique latino-américaine et M. Torres Caicedo, Impr. de C. Schlaeber, , 16 p. (lire en ligne).
  15. (es) « Obras poéticas y dramáticas », sur worldcat.org, WorldCat, (consulté le ).
  16. (es) Juana Manuela Gorriti et José María Torres Caicedo, Sueños y realidades, vol. 1, Impr. de La Nación, , 272 p. (lire en ligne).
  17. (es) Abigail Lozano, Colección de poesias originales, (lire en ligne).
  18. (es) Colección de poesias originales, N. Ponce de Leon, , 182 p. (lire en ligne).
  19. Vicente Romero, « Du nominal "latin" pour l'Autre Amérique. Notes sur la naissance et le sens du nom "Amérique latine" autour des années 1850 », sur univ-paris-diderot.fr, Université Paris Diderot, (consulté le ), p. 57-86.

Liens externes

modifier

Bibliographie

modifier
  • (es) Jens Streckert, París, capital de América Latina : Latinoamericanos en la Ciudad Luz durante la Tercera República (1870-1940), Universo de letras, , 314 p. (ISBN 978-84-17926-92-2)