Ouvrir le menu principal
José María Ponce
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
LimaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

José María Ponce y Almiñana, né à Cadix (Espagne) le 31 mars 1830, mort à Lima (Pérou) le 14 juillet 1872, était un matador espagnol.

PrésentationModifier

Selon la légende, José María Ponce se serait fait matador pour l'amour d’une sœur des célèbres banderilleros « El Lillo » et « El Cuco » ; ceux-ci auraient exigé, pour qu’ils consentent au mariage, qu’il se fasse matador.

Il commence sa carrière comme banderillero, dans toutes les places d’Andalousie. Il prend une première alternative à Madrid (Espagne) le 3 août 1856, alternant avec « El Salamanquino » dans la lidia de quatre taureaux de Don Justo Hernández, suivie de celle de quatre autres de Don Gaspar Muñoz, combattus par « Desperdicios » et « El Panadero ». Le 2 octobre 1859, il prend une seconde alternative à Séville (Espagne), avec comme parrain « Desperdicios ».

Le 2 juin 1872, dans les arènes de Lima (Pérou), il est gravement blessé par un taureau de la ganadería de Bujama. Il meurt à Lima le 14 juillet suivant[1].

Notes et référencesModifier

  1. Refilon, « L'Évolution de la tauromachie du Cid Campeador à Luis Miguel Dominguin », préface du Duc de Lévis de Mirepoix de l'Académie française, éditions Gründ, Paris, 1960, p. 29,30

Voir aussiModifier