José Manuel Romay

José Manuel Romay
Illustration.
José Manuel Romay en 2015.
Fonctions
Président du Conseil d'État espagnol

(6 ans, 3 mois et 9 jours)
Monarque Juan Carlos I
Felipe VI
Président du gouvernement Mariano Rajoy
Prédécesseur Francisco Rubio
Successeur Teresa Fernández de la Vega
Sénateur aux Cortes Generales

(5 mois et 3 jours)
Circonscription Galice
Législature Xe
Groupe politique Sénat
Successeur Enrique López
Président du Conseil d'État espagnol

(1 an, 3 mois et 16 jours)
Monarque Juan Carlos I
Président du gouvernement José María Aznar
Prédécesseur Íñigo Cavero
Successeur Francisco Rubio
Député aux Cortes Generales

(2 ans, 8 mois et 29 jours)
Élection
Circonscription La Corogne
Législature VIIe
Groupe politique Populaire
Successeur Reyes Carabel
Ministre de la Santé et de la Consommation

(3 ans, 11 mois et 22 jours)
Président du gouvernement José María Aznar
Gouvernement Aznar I
Prédécesseur Ángeles Amador
Successeur Celia Villalobos
Député aux Cortes Generales

(7 ans, 2 mois et 26 jours)
Élection
Réélection
Circonscription La Corogne
Législature IIe, IIIe et IVe
Groupe politique Populaire
Successeur Antonio Gómez
Biographie
Nom de naissance José Manuel Romay Beccaría
Date de naissance (88 ans)
Lieu de naissance Betanzos (Espagne)
Parti politique AP, puis PP
Diplômé de USC
Profession Avocat

José Manuel Romay José Manuel Romay
Ministres de la Santé d'Espagne
Présidents du Conseil d'État

José Manuel Romay Beccaría, né le à Betanzos, est un homme politique espagnol du Parti populaire (PP).

BiographieModifier

En 1954, il décroche une licence en droit à l'Université de Saint-Jacques-de-Compostelle, obtenant même le prix extraordinaire de fin d'études. Il reste encore un an dans son université pour y étudier le droit administratif, puis déménage à Madrid pour se préparer aux concours d'avocat au Conseil d'État, où il est reçu en 1959.

Il exerce sa profession de 1966 à 1973, puis est nommé à la direction de l'Institut d'études de l'administration locale jusqu'en 1974.

En 2003, il est nommé président du Conseil d'État mais se voit remplacé dès l'année suivante, à la suite de la victoire des socialistes aux législatives du (le président du Conseil d'État étant nommé par le gouvernement).

Engagement politiqueModifier

Son premier poste à caractère politique fut celui de secrétaire général à la Santé, entre 1963 et 1966. En 1974, il devient sous-secrétaire de la Présidence puis, en 1975, sous-secrétaire de l'Intérieur. Cinq ans plus tard, il est nommé vice-président du gouvernement régional de Galice par Gerardo Fernández Albor mais se voit élu représentant de la province de La Corogne au Congrès des députés lors des législatives du mois d'octobre. Réélu à l'occasion du scrutin de 1986, il devient, un an plus tard, président de la Députation provinciale de La Corogne.

Il quitte le Congrès des députés après les législatives anticipées de 1989, et la Députation provinciale en 1990, lorsqu'il est nommé conseiller à l'Agriculture, à l'Elevage et à la Politique forestière la nouvelle Xunta présidée par Manuel Fraga. À partir de l'année suivante et jusqu'en 1996, il occupera le département de la Santé et des Services sociaux du gouvernement régional de la Galice.

Candidat aux législatives de 1996, il est réélu au Congrès des députés alors que le Parti populaire remporte le scrutin. Il est alors nommé ministre de la Santé et de la Consommation dans le premier gouvernement de José María Aznar. Il reste en poste jusqu'aux élections générales de mars 2000, remportées à la majorité absolue par le PP. Romay Beccaría est alors élu président de la commission de l'Intérieur et de la Justice du Congrès des députés.

Il démissionne le , à la suite de sa nomination comme président du Conseil d'État.

Voir aussiModifier

Article connexeModifier