Ouvrir le menu principal

Joliot-Curie - Chateaubriand (métro de Rennes)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joliot-Curie et Chateaubriant.

Joliot-Curie - Chateaubriand
Station en travaux en mai 2015.
Station en travaux en mai 2015.
Localisation
Pays France
Ville Rennes
Quartier Longs-Champs ; Jeanne d’Arc
Adresse Boulevard de Vitré
Coordonnées
géographiques
48° 07′ 27″ nord, 1° 39′ 05″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Rennes

(Voir situation sur carte : Rennes)
Joliot-Curie - Chateaubriand
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 2
Quais 2
Bouches 4
Accessibilité Oui
Historique
Construction 2014-2019
Mise en service
Architecte(s) Laurent Gouyou-Beauchamps et Fabien Pédelaborde
Gestion et exploitation
Propriétaire Rennes Métropole
Exploitant Keolis Rennes (STAR)
Ligne(s) (M) (b)
Ligne (b) (en construction)

Joliot-Curie - Chateaubriand est une future station de la ligne b du métro de Rennes, située boulevard de Vitré à la limite des quartiers Longs-Champs (à l'est) et Jeanne d’Arc (à l'ouest) à Rennes, préfecture de la région Bretagne. Elle desservira notamment le parc de Maurepas et les lycées Joliot-Curie et Chateaubriand.

Mise en service en 2020, elle sera conçue par les architectes Laurent Gouyou-Beauchamps et Fabien Pédelaborde.

C'est une station, équipée d'ascenseurs, qui sera accessible aux personnes à mobilité réduite.

Sommaire

Situation sur le réseauModifier

Établie en souterrain (tranchée couverte), la station Joliot-Curie - Chateaubriand sera située sur la ligne b, entre les stations Les Gayeulles (en direction de Saint-Jacques-Gaîté) et Beaulieu-Université (en direction de Cesson-Viasilva)[1].

HistoireModifier

La station Joliot-Curie - Chateaubriand sera mise en service en , lors de l'ouverture à l'exploitation de la ligne b[2]. Son nom a pour origine le lycée Joliot-Curie, situé à proximité, du nom de la chimiste et femme politique française (1897-1956).

Initialement appelée Chateaubriand, du nom du lycée voisin, la future station est rebaptisée Irène Joliot-Curie en après consultation des usagers[3]. Par la suite, le nom Joliot-Curie a été retenu avec l'accord de la famille, qui souhaitait initialement qu'elle porte le nom Irène et Frédéric Joliot-Curie, ce que Rennes Métropole a refusé en raison de la trop grande longueur du nom[4],[5].

La construction de la station a commencé le [6]. Elle sera réalisée par les architectes Laurent Gouyou-Beauchamps et Fabien Pédelaborde[7],[8] qui ont dessiné une station, dont les quais seront situés à faible profondeur à 6,8 mètres sous la surface et sur un seul niveau, la station ne disposera pas de salle des billets différenciée des quais[9].

En , Rennes Métropole décide de changer à nouveau le nom de la station en Joliot-Curie - Chateaubriand afin de mieux rappeler la présence du lycée Chateaubriand à proximité de la station, en plus du lycée Joliot-Curie[10]. Cette décision suscite plusieurs critiques, dont celles d'Antoine Cressard, conseiller municipal de l'opposition, qui regrette « cette décision remet en cause le travail des groupes d’usagers [...] qui avait abouti au choix du nom d'Irène Joliot-Curie » et pointe aussi que ça va à « l'encontre du mouvement visant à féminiser les voies et lieux emblématiques »[10].

En , une pétition demandant le retour à l'ancien nom a récolté près de 1 600 signatures, ses créateurs dénonçant notamment « [la dilution du] caractère féminin et scientifique » du nouveau nom[5]. En , le dossier sur le nom de la station n'est pas clos, la solution avancée par deux professeurs des deux lycées voisins et acceptée par la famille Joliot-Curie serait de nommer la station de métro Irène Joliot-Curie, soit revenir au nom voté en 2011, et l'arrêt de bus voisin Frédéric Joliot-Curie[11]. Les élus de Rennes Métropole devront trancher[11].

Service des voyageursModifier

Accès et accueilModifier

La station comptera quatre accès aux quatre extrémités de la station, deux au nord composés d'escaliers fixes et mécaniques et deux au sud composés d'escaliers fixes et d'ascenseurs[7].

La station sera équipée de portillons d'accès, afin de limiter la fraude[12]. La décision a été confirmée lors du conseil du 30 avril 2015 de Rennes Métropole[12].

DesserteModifier

Joliot-Curie - Chateaubriand sera desservie par toutes les circulations de la ligne.

IntermodalitéModifier

La station sera desservie par les bus[7].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Robert Schwandl, « Rennes », sur http://www.urbanrail.net (consulté le 22 septembre 2016).
  2. « Plaquette de présentation de la ligne b », sur http://www.metro-rennes-metropole.fr, (consulté le 6 octobre 2016).
  3. Stéphanie Vernay, « Les futures stations du métro changent de nom », sur http://www.rennes.maville.com, (consulté le 22 septembre 2016).
  4. « Visite guidée des travaux de la station Joliot-Curie », sur http://metropole.rennes.fr, (consulté le 28 septembre 2016).
  5. a et b Samuel Nohra, « Polémique à Rennes. La station de métro Joliot-Curie privée d'Irène ? », sur https://www.ouest-france.fr, (consulté le 19 octobre 2017)
  6. « Joliot-Curie - Les travaux de construction », sur http://www.metro-rennes-metropole.fr, (consulté le 22 septembre 2016).
  7. a b et c « Joliot-Curie », sur http://www.metro-rennes-metropole.fr (consulté le 22 septembre 2016).
  8. « Station de métro Irène Joliot-Curie », sur http://www.pss-archi.eu (consulté le 23 septembre 2016).
  9. « Station Joliot-Curie - Visuels de la station », sur http://www.metro-rennes-metropole.fr, (consulté le 24 septembre 2016).
  10. a et b « Métro de Rennes. La station ne portera pas le nom d'une femme », sur https://www.ouest-france.fr, (consulté le 14 septembre 2017).
  11. a et b « Rennes. La station Joliot-Curie retrouvera-t-elle Irène ? », sur https://www.ouest-france.fr, (consulté le 23 janvier 2018)
  12. a et b « Fraude à Rennes : à quoi vont ressembler les portillons du métro ?. Info - Rennes.maville.com », sur www.rennes.maville.com (consulté le 22 septembre 2016)

Voir aussiModifier