Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comité des chefs d'état-major.
Joint Chiefs of Staff seal.svg

Le Comité des chefs d’état-major interarmées (Joint Chiefs of Staff - JCS) comprend les membres les plus gradés de chaque branche principale des services des Forces armées des États-Unis.

Sommaire

Composition du Joint Chiefs of Staff au 3 août 2016Modifier

HistoireModifier

Le 20 juillet 1942, l’amiral William D. Leahy devint le commandant en chef de l’US Army et de l'US Navy mais il ne fut pas, formellement, le président du Comité des chefs d’état-major car cette fonction ne fut créée qu’en 1949 et le premier titulaire en fut le général de l’US Army Omar Bradley.

Après la réorganisation des forces armées entreprise en 1986 par le Goldwater-Nichols Act, les membres du Comité des chefs d’état-major interarmées (Joint Chiefs of Staff) n’ont pas de pouvoirs opérationnels directs sur les forces militaires des États-Unis.

Aujourd’hui, la responsabilité première du Comité est de maîtriser la préparation des différents services concernés. Il a également pour fonction de conseiller le président des États-Unis et le Secrétaire à la Défense sur les problèmes militaires.

Chef d'État-Major des arméesModifier

Le chef d’État-Major des armées des États-Unis, en anglais le Chairman of the Joint Chiefs of Staff est, de par la loi, l’officier militaire de rang le plus élevé des Forces armées des États-Unis. Comme son titre anglais l’indique mieux, il préside le Comité des chefs d’état-major interarmées.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lectures annexesModifier

  • Four Stars: The Inside Story of the Forty-Year Battle Between the Joint Chiefs of Staff and America's Civilian Leaders, Mark Perry, Houghton Mifflin, 1989, 412 pages, (ISBN 0-395-42923-4)
  • Flawed by Design: The Evolution of the CIA, JCS, and NSC, Zegart, Amy B., Stanford University Press, 1999

Articles connexesModifier

Liens externesModifier