John the Revelator

John the Revelator
Description de cette image, également commentée ci-après
Apocalypse de Saint-Jean par Odilon Redon (1899).
Chanson de Blind Willie Johnson
Enregistré 20 avril 1930
à Atlanta (Géorgie, Etats-Unis)
Genre Gospel-blues
Auteur-compositeur Traditionnel repris par Blind Willie Johnson
Label Columbia Records (14530-D)

John the Revelator est une chanson de gospel-blues traditionnelle, d'inspiration biblique, enregistrée pour la première fois par Blind Willie Johnson en 1930 à Atlanta en Géorgie[1]. Le critique musical Thomas Ward la décrit comme « l'une des chansons les plus puissantes de toute la musique acoustique d'avant-guerre », qui « a énormément influencé les artistes de blues »[2].

La chanson a été reprise un très grand nombre de fois, avec des variations dans les couplets et la musique, notamment par le groupe Depeche Mode (John the Revelator / Lilian, 2006), le guitariste Steve Vai (The Story of Light, 2012), Son House ou encore par Tom Waits.

Le titre de la chanson fait référence à Jean de Patmos dans son rôle d'auteur du Livre de l'Apocalypse. Une partie de ce livre se concentre sur l'ouverture de sept sceaux et les événements apocalyptiques qui en résultent. Dans ses différentes versions, la chanson cite plusieurs passages de la Bible dans la tradition des spirituels américains.

Version de Blind Willie JonhsonModifier

EnregistrementModifier

Blind Willie Johnson a enregistré John the Revelator lors de sa cinquième et dernière session d'enregistrement pour Columbia Records à Atlanta, en Géorgie, le [3]. Willie B. Harris, sa femme à cette époque, accompagne Johnson à la voix et à la guitare, qui chante les parties de réponse de la chanson. Leur chant ajoute un "sentiment d'effroi et de pressentiment" à la chanson, avec la ligne de refrain Who's that a writin ', John the Revelator qui est "répétée comme un mantra"[2]. La chanson a été publiée comme l'un des derniers singles de Johnson et est incluse dans de nombreuses compilations, y compris l'Anthology of American Folk Music de 1952[4],[5],[6].

ParolesModifier

Les paroles de Willie Johnson font référence à un certain nombre de passages de la Bible[note 1] :


1

[appel] Well who's that writin'? [réponse] John the Revelator[note 2]
Who's that writin'? John the Revelator
Who's that writin'? John the Revelator
A book of the seven seals[note 3]

2

[appel] Tell me what's John writin'? [réponse] Ask the Revelator
What's John writin'? Ask the Revelator
What's John writin'? Ask the Revelator
A book of the seven seals

3

Well who art worthy, thousands cried holy[note 4]
Bound for some, Son of our God[note 5]
Daughter of Zion, Judah the Lion[note 6]
He redeemeth, and bought us with his blood[note 7]

(Répétition des strophes 1 & 2)

4

John the Revelator, great advocator[note 8]
Get's 'em on the battle of Zion
Lord, tellin' the story, risin' in glory
Cried, "Lord, don't you love some I"

(Répétition des strophes 1 & 2)

5

Well Moses to Moses, watchin' the flock[note 9]
Saw the bush where they had to stop[note 10]
God told Moses, "Pull off your shoes"[note 11]
Out of the flock, well you I choose[note 12]

(Répétition des strophes 1 & 2)

Reprise de Son HouseModifier

EnregistrementModifier

Le musicien de Delta Blues Son House a enregistré plusieurs versions a cappella de John the Revelator dans les années 1960. Ses paroles pour un enregistrement de 1965 font explicitement référence à trois événements théologiquement importants : la chute de l'homme, la passion du Christ et la résurrection.

Cette version a été incluse sur l'album de 1965 The Legendary Son House : Father of the Folk Blues(Columbia). Une autre version de la même session se trouve dans la réédition de 1992 de Son House - Father of the Delta Blues : The Complete 1965 Sessions (Columbia).

ParolesModifier


1

[appel] Who's that writin'? [réponse] John the Revelator
Tell me who's that writin'? John the Revelator
Tell me who's that writin'? John the Revelator
Wrote the book of the seven seals

2

[appel] Who's that writin'? [réponse] John the Revelator
Tell me who's that writin'? John the Revelator
Tell me who's that writin'? John the Revelator
Wrote the book of the seven seals

3

You know God walked down in the cool of the day
Called Adam by his name
And he refused to answer
Because he's naked and ashamed

(Répétition des strophes 1 & 2)

4

You know Christ had twelve apostles
And three he led away
He said, "Watch with me one hour,
'till I go yonder and pray."

(Répétition des strophes 1 & 2)

5

Christ came on Easter morning
Mary and Martha went down to see
He said, "Go tell my disciples
To meet me in Galilee."

(Répétition des strophes 1 & 2)

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Les références bibliques sont indiqués dans des notes.
  2. Apocalypse 1: 1-3 La révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée, pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt ; et il l'envoya et le signifia par son ange à son serviteur Jean : qui rend témoignage de la parole de Dieu, du témoignage de Jésus-Christ et de tout ce qu'il vit. Béni soit celui qui lit, et ceux qui entendent les paroles de cette prophétie, et gardent les choses qui y sont écrites, car le temps est proche.
  3. Apocalypse 5: 1 Et je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit à l'intérieur et à l'arrière, scellé de sept sceaux.
  4. Apocalypse 4: 8 Et les quatre bêtes avaient chacune six ailes autour de lui ; et ils étaient pleins d'yeux à l'intérieur et ils ne se reposent pas jour et nuit, disant: Saint, saint, saint, SEIGNEUR Dieu Tout-Puissant, qui était, est et est à venir.
  5. Luc 1:35 Et l'ange répondit et lui dit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ; c'est pourquoi aussi cette chose sainte qui naîtra de toi sera appelée le Fils de Dieu.
  6. Apocalypse 5: 5 Et l'un des anciens me dit : Ne pleure pas : voici, le Lion de la tribu de Juda, la Racine de David, a prévalu pour ouvrir le livre et pour en détacher les sept sceaux.
  7. Actes 20:28 Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau, sur lequel le Saint-Esprit a fait de vous des surveillants, pour nourrir l'église de Dieu, qu'il a acheté avec son propre sang .
  8. 1 Jean 2:1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez pas. Et si quelqu'un pèche, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste.
  9. Exode 3:1 Moïse garda le troupeau de Jethro, son beau-père, le prêtre de Madian ; et il mena le troupeau à l'arrière du désert, et vint à la montagne de Dieu, même à Horeb.
  10. Exode 3:2 Et l'ange de l'Éternel lui apparut dans une flamme de feu au milieu d'un buisson ; et il regarda, et voici, le buisson brûlait de feu, et le buisson n'était pas consumé.
  11. Exode 3:4-5 Et quand l'Éternel vit qu'il se détournait pour voir, Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit: Moïse, Moïse. Et il a dit: Me voici. Et il a dit: N'approchez pas ici: ôtez vos chaussures de vos pieds, car le lieu sur lequel vous vous tenez est une terre sainte.
  12. Exode 3:10 Venez donc maintenant, et je vous enverrai au Pharaon, afin que vous fassiez sortir de mon Égypte mon peuple, les enfants d'Israël.

RéférencesModifier

  1. Sleeve notes from Dark Was the Night by Blind Willie Johnson, Columbia/Mojo Working Blues 1998
  2. a et b Ward, « Blind Willie Johnson: John the Revelator – Song review », AllMusic (consulté le ).
  3. (en) « Blind Willie Johnson (vocalist) », sur https://adp.library.ucsb.edu (consulté le )
  4. Sleeve notes from Dark Was the Night by Blind Willie Johnson, Columbia/Mojo Working Blues 1998
  5. Keefer, Jane. Folk Music - An Index to Recorded Resources
  6. Anthology of American Folk Music, Volume 2: Social Music

TraductionModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier