John Zephaniah Holwell

chirurgien britannique
John Zephaniah Holwell
John Zephaniah Holwell.jpg
John Zephaniah Holwell
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
Nationalité
Domicile
Activités
Père
Zephaniah Holwell (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Sarah Bott (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Hester Jameson (d)
Unknown (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Sally Holwell (d)
Henrietta Emilia Holwell (d)
Lieut. Col. James Holwell (d)
John Zephaniah Holwell (d)
Benjamin Holwell (d)
Eliza Holwell (d)
Anna Holwell (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

John Zephaniah Holwell FRS ( - ) est un chirurgien employé par la Compagnie britannique des Indes orientales. Il fut un éphémère gouverneur du Bengale (1760). Il a été l'un des premiers Européens à s'intéresser aux antiquités indiennes.

BiographieModifier

Holwell a survécu à l'incident connu sous le nom de Trou Noir de Calcutta en , au cours duquel des Britanniques furent entassés toute une nuit dans une pièce sans aération, ce qui provoqua de nombreux décès. Le compte-rendu que fit Howell de cet incident (1758) fut largement commenté en Angleterre et a été considéré par certains comme ayant contribué à la conquête de l'Inde par la Compagnie britannique des Indes orientales. Sa relation de l'incident ne fut pas mise en doute sur le moment, ni plus tard. Néanmoins, de nos jours, cette version a été remise en question par de nombreux historiens[1].

 
Holwell's monument in Calcutta

Holwell est aussi devenu une source importante pour les historiens de la médecine[2],[3] pour sa description de la pratique de la variolisation au Bengale au XVIIIe siècle dans : An Account of the Manner of Inoculating for the Small Pox in the East Indies with ... Observations on the ... Mode of Treating that Disease in those Parts (London, 1767)[4].

Né à Dublin, il a grandi à Londres et étudié la médecine au Guy's Hospital[5]. Il a été embauché par la Compagnie britannique des Indes orientales et envoyé en Inde en 1732. En 1751, il est nommé zamindar du district de North 24 Parganas[5]. Ensuite, il est membre du conseil de Fort William (Calcutta) qu'il a défendu contre Siradj al-Dawla en 1756. Il a succédé à Robert Clive comme gouverneur intérimaire du Bengale en 1760, mais fut destitué du conseil en 1761 pour avoir critiqué la nomination de Henry Vansittart comme gouverneur du Bengale. Il fut élu à la Royal Society en 1767.

PublicationsModifier

  • A Genuine Narrative of the Deplorable Deaths of the English Gentlemen and others who were suffocated in the Black Hole (London, 1758)
  • Interesting Historical Events, Relative to the Provinces of Bengal, and the Empire of Indostan With a seasonable hint and perswasive to the honourable the court of directors of the East India Company. As also the mythology and cosmogony, fasts and festivals of the Gentoo's, followers of the Shastah. And a dissertation on the metempsychosis, commonly, though erroneously, called the Pythagorean doctrine, 3 vols. (London, 1765-1771)
  • An Account of the Manner of Inoculating for the Small Pox in the East Indies with... Observations on the... Mode of Treating that Disease in those Parts (London, 1767).
  • Événemens historiques intéressans, relatifs aux provinces de Bengale, & à l'empire de l'Indostan. On y a joint la mythologie, la cosmogonie, les fêtes & les jeûnes des Gentous qui suivent le Shastah, & une dissertation sur la métempsycose, dont on attribue faussement le dogme à Pythagore, ouvrage composé par J. Z. Holwell, & traduit de l'anglois, Paris, chez H. C. De Hansy le jeune, rue S. Jacques, M. DCC. LXVIII

Notes et référencesModifier

  1. H.P. Bayon, « John Zephaniah Holwell (1711-1798) and the Black Hole of Calcutta », Proceedings of the Royal Society of Medicine 1944 ; Kohleun Adamson, Replacing Emotional Biases: A Critical Look at the Accounts of John Zephaniah Holwell, 2005 ; J. Dalley, The Black Hole: money, myth and empire, 2006.
  2. (en + sa) Dominik Wujastyk, Studies in Indian Medical History, G. J. Meulenbeld and Dominik Wujastyk, , 121–154 p. (lire en ligne), « `A Pious Fraud': The Indian Claims for Pre-Jennerian Smallpox Vaccination »
  3. Arthur Boylston, « The origins of inoculation », Journal of the Royal Society of Medicine, vol. 105, no 7,‎ , p. 309–313 (DOI 10.1258/jrsm.2012.12k044)
  4. (en) John Zephaniah Holwell, An Account of the Manner of Inoculating for the Small Pox in the East Indies with ... Observations on the ... Mode of Treating that Disease in those Parts, Londres, T. Becket & P. A. de Hondt, (lire en ligne)
  5. a et b McCabe (1920) p. 357

Liens externesModifier