John Gearon
Alias
John Flagg
Naissance
Chicago, Illinois, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

John Gearon, né en 1885 à Chicago dans l’Illinois et mort en 1970, est un écrivain américain, auteur de roman policier connu également sous son pseudonyme John Flagg.

BiographieModifier

Il fait des études à Englewood dans le New Jersey. Il voyage ensuite en Europe et au Moyen-Orient. Avec Louis Bromfield, il coécrit la pièce de théâtre De Luxe dont l'action se déroule à Paris. Monté sans succès à Broadway en mars 1935, ce drame ne tient l'affiche que le temps de quinze représentations[1].

Il publie son premier roman Le Puits de velours (The Velvet Well) en 1946. Pour Claude Mesplède qui le classe dans « la veine des thrillers antifascistes », ce roman « reste un chef-d’œuvre du genre qui combine de façon magistrale action, espionnage, poursuite, mystère, angoisse. La dénonciation du fascisme est claire, sans équivoque »[2]. Il est adapté par Jacques Deray en 1978 sous le titre Un papillon sur l'épaule.

À partir de 1950, il signe ses romans du pseudonyme John Flagg, dont une série ayant pour héros Hart Muldoon, anarchiste, ancien membre de l'Office of Strategic Services pendant la Seconde Guerre mondiale.

ŒuvreModifier

Roman signé John GearonModifier

Romans signés John FlaggModifier

  • The Persian Cat, 1950
  • Death and the Naked, 1951
    • La Mort et la Dame nue, Un mystère 1re série no 80, 1952
  • The Lady and the Cheetah, 1951

Série Hart Muldoon signée John FlaggModifier

  • Woman of Cairo, 1953
    • L'Inconnue du Caire, Un mystère 1re série no 147, 1953
  • Dear, Deadly Beloved, 1954
    • De mort et d'eau fraîche, Un mystère 1re série no 200, 1955
  • Murder in Monaco, 1957
    • Coup de grâce à Monaco, Un mystère 1re série no 339, 1957
  • Death’s Lovely Mask, 1958
  • The Paradise Gun1961
    • Un coin de paradis, Série noire no 772, 963 (signé John Gearon)

FilmographieModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier