John Filippi

John Filippi
Image illustrative de l’article John Filippi
John Filippi en 2020
Biographie
Date de naissance (26 ans)
lieu de naissance Bastia, Haute-Corse, France
Nationalité Drapeau de France Français
Site web john-filippi.com
Carrière professionnelle sur circuit
Années d'activité 2007
Équipe Hyundai Motorsport
Numéro 27
Statistiques
Dép. Poles Vic. Pod.
TCR Europe 2020 6 3 1 3
Palmarès
1er 2e 3e
TCR Europe 2020 1 2

John Filippi, né le à Bastia (Haute-Corse), est un pilote automobile professionnel français. Il devient en 2020 vice champion d'Europe du championnat TCR EUROPE.

En 2021, il pilote pour Hyundai Motorsport et le Sébastien Loeb Racing dans le championnat au volant d'une Hyundai Veloster N ETCR.

CarrièreModifier

Vice champion d'europe de touring car 2021Modifier

John Filippi termine deuxième du Championnat TCR Europe 2020 au volant d'une Hyundai I20N TCR du team Target Competition. Lors de cette saison 2020 le pilote originaire de Bastia prouve de part ses performance et sa régularité qu'il est l'un des meilleurs de cette catégorie. Au départ et à l'arrivée de toutes les courses de la saison, le numéro 27 monte à plusieurs reprises sur le podium et converti sa pole position en victoire lors de la dernière course de la saison à Jarama en Espagne.

 
John Filippi sur le podium à Spa Francorchamps en 2020

Accompagné d'une équipe soudée et à l'écoute John réalise de très belles choses en 2020, notamment lors de la course 2 à Spa Francorchamps où il monte sur le podium après de beaux dépassements sur une piste totalement humide.

Une saison totalement maitrisée de la part du pilote français.



"C'est un total de pleins de petits détails qui ont fait que le résultat est là aujourd'hui. A Zolder, par exemple, on part sur un mauvais réglage, on n'a pas su inverser la tendance. A Monza, la course où je pars en pole position et je termine 9e, j'ai raté une belle occasion. Tout comme à Barcelone où en Course 2, j'écope d'un Drive Through alors que j'étais en deuxième position, tout ça, fait que ça coûte énormément dans l'optique du titre.

Sans cela, c'était possible, mais on ne peut pas réécrire l'histoire, ça fait partie du sport auto, c'est aussi ça ! Mais dans la globalité, je suis satisfait de ma saison, je suis très content du travail effectué avec l'équipe et je termine avec une victoire, c'est toujours des bonnes sensations."

"Dans l'ensemble, j'ai décroché quelques records du tour, et j'ai fait une belle performance pour ma victoire sur la dernière course, je suis le seul à m'être imposé avec un très gros lest de 50 kg."

Résultats 2020
Meeting Qualification Course 1 Course 2
1 - Le castellet P1 P3 P7
2 - Zolder P16 P12 P9
3 - Monza P10 P5 P9
4 - Barcelone P8 P8 P10
5 - Spa P3 P5 P3
6 - Jarama P10 P11 P1

Karting et monoplaceModifier

John Filippi fait ses débuts en karting en 2007. Il fait sa première apparition internationale en 2009. Il dispute lors de cette même année le Championnat d'Europe KF3 dans lequel il finit 40e sur son kart Vortex motorisé par Tony Kart.

Il participe au Championnat VdeV en 2012 pour le compte de l'Équipe Palmyr au volant d'une Tatuus FR2000 et finit douzième de sa première course[1]. Pour sa première saison, il participe à six courses et se classe vingt-cinquième du championnat[2].

La saison suivante, Filippi passe chez Bossy Racing sur une Tatuus N.T07. Il remporte les trois premières courses de la saison au Circuit de Barcelone-Catalogne[3] et remporte par la suite onze des dix-huit manches de l'année, ce qui lui permet de remporter le championnat[4]. En parallèle, John Filippi fait ses débuts en Eurocup Formula Renault 2.0 avec l'équipe luxembourgeoise RC Formula.

Championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC)Modifier

2014 : Débuts en TC2Modifier

Le , John Filippi est officialisé en tant que titulaire chez l'écurie espagnole Campos Racing dans le cadre du WTCC. Il pilote une SEAT León TC2. Il participe ainsi au Trophée Yokohama pour les pilotes engagés sur des TC2, voitures moins rapides que les TC1. Il réalise très rapidement des podiums, John marque ses premiers points au classement général (englobant TC1 et TC2) dès sa deuxième course, et réalise sa première pole TC2 en France[5],[6].

Il reste très régulier en TC2, arrivant très régulièrement sur les podiums. Il remporte sa première victoire dans la catégorie TC2 sur le tracé de Suzuka.

Il termine vice-champion du monde TC2 derrière Franz Engstler.

2015 - 2016 : Passage au TC1Modifier

Début , John Filippi annonce son passage sur une Chevrolet Cruze TC1 en WTCC et reste avec l'écurie Campos Racing[7].

Durant cette saison 2015, le pilote Corse continue son apprentissage et entre à nouveau dans les points de la catégorie reine du touring car.

Encouragé par ses résultats en 2015, il rempile pour une année supplémentaire en 2016 où il démontre à nouveau son potentiel et signe plusieurs belles performances.

 
John Filippi sur sa SEAT León TC2 lors de la course 1 de la manche japonaise du WTCC.

2017 : Signature chez le Sébastien Loeb RacingModifier

À 21 ans, le jeune Corse change d'équipe pour la première fois depuis ses débuts en WTCC puisqu'il était demeuré fidèle au Campos Racing durant ces trois dernières saisons. Après deux saisons au volant de la Chevrolet Cruze, Filippi devra toutefois prendre ses marques sur sa nouvelle monture, la Citroën C-Elysée du Sébastien Loeb Racing.

« Je suis très content que l’on puisse signer un contrat ensemble. John est un jeune pilote qui commence à avoir de l’expérience, il a fait ses armes sur d’autres voitures. Il arrive dans notre Team et nous avons les moyens de lui donner ce qu’il faut pour qu’il puisse s’exprimer pleinement. Lorsque j’ai commencé ma carrière, j’étais déjà plus âgé que lui ne l’est aujourd’hui, j’ai fait mon premier rallye à 22 ou 23 ans en régional. Il a du temps devant lui et du potentiel, c’est le bon moment pour faire de belles choses ensemble. » Sébastien Loeb, nonuple champion du monde des rallyes

John Filippi réalise d'excellent résultats et montre à de nombreuses reprises ses capacités d'adaptation et sa pointe de vitesse au volant d'une machine totalement différente de ce qu'il a connu auparavant. Lors des trois derniers meeting de la saison, il prend réellement l'ascendant sur sa voiture et montre de belles choses. Notamment sur le circuit mythique de Macao et de nuit à Losail au Qatar.

"Je fais P4 et P9 se sont des bons résultats ! Si j’avais réalisé ce genre de performance plus souvent dans la saison, j’aurais pu jouer les avants postes et décrocher la première victoire de ma carrière en championnat du monde. C’est prometteur pour 2018 !" déclarait John à l'issue de la dernière course de l'année.

2018 : Championnat du monde WTCR avec CupraModifier

 
John Filippi à Vila Real en 2018

En 2018, le WTCC devient WTCR. Avec des couts amoindris et des voitures plus égales, John Filippi est le pilote le plus rapide de la catégorie lors de la première séance d'essais officiels du championnat à Barcelone.

En Slovaquie également, le pilote insulaire réalise une belle performance. Il entre pour la première fois de sa carrière en Q3 lors de la séance de qualifications. En course et à l'image de l'ensemble de sa campagne mondiale, John n'a pas de chance et se fait sortir dès le 4e virage alors qu'il se battait pour son premier podium en championnat du monde de voiture de tourisme.

Au Portugal, pour la course de Vila Real, il est également dans le bon wagon pour grimper sur le podium. Après 5 virages dans le premier tour, il ne peut éviter un énorme crash qui se produit devant lui et sa Cupra et totalement détruite.

2019 : Pilote de développement de la Renault Mégane TCRModifier

Fort de ses années d’expérience dans le giron mondial du Touring car, John se tourne vers le TCR Europe au volant d'une voiture encore méconnue du grand public. Il prend le volant de la Renault Mégane TCR du team Vukovic Motorsport avec pour objectif de faire grandir cette voiture et cette équipe. La campagne européenne ainsi que les différents essais apportés ne fonctionnent pas et le manque de résultat est probant. Donnant le meilleur de lui-même, John ne peut rivaliser avec les équipes du top 10.

En cours de saison, la décision est prise de changer d'optique et de travailler afin d'arriver à un excellent niveau de performance en 2020. John se tourne vers l'équipe PCR Sport avec qui il réalise deux courses à Barcelone et Monza. Le pilote corse souhaite davantage travailler sur lui-même et réaliser des grands choses en 2020.

RéférencesModifier

  1. « Nogaro 2012 » [archive du ], V de V Sports (consulté le 19 mars 2014)
  2. « Single-seater V de V Challenge 2012 », DriverDB.com (consulté le 19 mars 2014)
  3. « Les débuts fracassant de John Filippi », sur corsematin.com, (consulté le 29 octobre 2014)
  4. « John Filippi race results », DriverDB.com (consulté le 19 mars 2014)
  5. (en) « FIA WORLD TOURING CAR CHAMPIONSHIP RACE 2 RESULT », sur http://www.fiawtcc.com/, (consulté le 2 juillet 2014)
  6. « WTCC - Filippi décroche sa première pole en TC2T », sur http://motorsport.nextgen-auto.com/?lang=fr, (consulté le 2 juillet 2014)
  7. Emmanuel Rolland, « WTCC - John Filippi sur une Chevrolet Cruze TC1 en 2015 », sur toilef1.com, (consulté le 8 février 2015)

Liens externesModifier