John Cunningham (militaire)

Officier de la Marine royale britannique, né 1885

John Cunningham
John Cunningham (militaire)
John Cunningham durant la Seconde Guerre mondiale.

Nom de naissance John Henry Dacres Cunningham
Naissance
Région de Demerara-Mahaica, Guyana
Décès (à 77 ans)
Londres, Angleterre
Origine Britannique
Allégeance Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Arme Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Unité Home Fleet
Grade Admiral of the Fleet
Années de service 1900-1948
Commandement HMS Adventure
HMS Resolution
1re escadre de croiseurs (en)
Mediterranean Fleet
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Autres fonctions First Sea Lord

John Henry Dacres Cunningham né le dans la région de Demerara-Mahaica en Guyane britannique, et décédé le à Londres, était un amiral britannique durant la Seconde Guerre mondiale.

BiographieModifier

 
John Cunningham au centre et le roi George VI à droite.

Fils de Henry Hutt Cunningham et Elizabeth Mary Cunningham (née Park), Cunningham étudie à la Stubbington House School. Il rejoint la Royal Navy en tant que cadet sur le navire HMS Britannia (en) en et devient aspirant sur le croiseur HMS Gibraltar (en) en au cap de Bonne-Espérance.

Cunningham est promu au grade de sous-lieutenant le . Il obtient un certificat supérieur de première classe et devient lieutenant le . Il devient navigateur assistant pour le cuirassé HMS Illustrious (en) en . Il est nommé navigateur principal sur la canonnière HMS Hebe en . En 1909, il prend des cours pour devenir instructeur et le devient à l'école de la Marine royale en 1910. Il devient navigateur sur le croiseur HMS Berwick sur aux Antilles en et est promu au grade de lieutenant commander le .

Première Guerre mondialeModifier

Cunningham sert durant la Première Guerre mondiale à abord du HMS Berwick avant d'être transféré sur le cuirassé HMS Russell (en) en Méditerranée en . Il survit à un naufrage dans les eaux maltaises en . Cunningham est nommé en tant que navigateur principal sur le cuirassé HMS Renown, dans la Home Fleet. Alors qu'il est en Méditerranée, il est promu commander le . Il devient navigateur du HMS Lion en .

Entre-deux-guerresModifier

Après la guerre, il sert sur le croiseur de bataille HMS Hood en . Il devient le navigateur de l'escadron de croiseurs de bataille, commandé à l'époque par Sir Roger Keyes.

Il retourne à terre en et sert comme commandant de l'école de navigation. En , il est nommé master of the fleet (en) sur le HMS Queen Elizabeth, le navire amiral de l'amiral Sir John de Robeck. Il est promu capitaine le et, après avoir été nommé membre de l'ordre royal de Victoria le , il rejoint le personnel du royal Naval College, à Greenwich en . Il est de nouveau renvoyé en mer en comme commandant du mouilleur de mines HMS Adventure. Il sert ensuite dans l'état-major de l'Amirauté en .

En 1930, il prend le commandement du cuirassé HMS Resolution comme flag captain de l'amiral Sir William Fisher (en), le commandant en chef de la flotte de la Méditerranée en . Il est promu au grade de rear admiral le . Il devient chef adjoint de l'état-major naval en et est nommé Compagnon de l'Ordre du Bain en 1937. Il devient chef adjoint de l'état-major naval (Air) en . Il reçoit le commandement de la 1re escadre de croiseurs (en) de la flotte de la Méditerranée à bord du HMS Devonshire à partir du et est promu vice-amiral le .

Seconde Guerre mondialeModifier

L'escadre de croiseurs de Cunningham renforce la Home Fleet de l'amiral Sir Charles Forbes et est affectée à la campagne de Norvège. Elle participe à l'évacuation des troupes alliées de Namsos en . Peu de temps après son départ de Tromsø, le porte-avions HMS Glorious et ses deux destroyers le HMS Acasta et le HMS Ardent sont attaqués et coulés le par les navires Scharnhorst et Gneisenau. Les trente-neuf marins survivant après deux jours sur des radeaux dans la mer froide sont secourus par des navires norvégiens près des îles Féroé.

Cunningham est nommé commandant en pour prendre Dakar au Sénégal (anciennement Afrique-Occidentale française) comme base future pour les Forces françaises libres, lors de la bataille de Dakar. En 1941 et est avancé au rang de Chevalier Commandeur de l'Ordre du Bain. Il continue à être commandant en chef, en , après avoir été promu au rang d'amiral. Le , il devient commandant en chef de la Mediterranean Fleet. Il est chargé du débarquement allié à Anzio durant l'opération Shingle et le débarquement de Provence.

Cunningham est nommé commandant en chef de la Legion of Merit le . Il est nommé à l'Ordre national de la Légion d'honneur et se voit également décerner la croix de guerre 1939-1945 française en 1945. Il est également nommé Chevalier Grand-Croix de l'Ordre de Georges Ier le et reçoit la croix de guerre grecque le . Il est nommé Commandeur de l'Ordre norvégien de Saint Olav, le et nommé Chevalier grand-Croix de l'Ordre le .

Après la guerreModifier

Il est fait citoyen d'honneur de la ville de Londres en 1946. Il est nommé First Sea Lord en mai de la même année avant d'être promu admiral of the fleet le , avant de prendre sa retraite en . Après avoir quitté la marine, Cunningham devient président de l'Iraq Petroleum Company.

Cunningham a assisté au couronnement de la Reine en . Il quitte l'Iraq Petroleum Company en 1958 et meurt à l'hôpital de Middlesex le .

BibliographieModifier

  • (en) Geirr H Haarr, Battle for Norway: April-June 1940, Seaforth Publishing, UK, (ISBN 978 1 84832 057 4)
  • (en) Tony Heathcote, The British Admirals of the Fleet 1734 – 1995, Pen & Sword Ltd, (ISBN 0-85052-835-6)
  • (en) John Winton, Carrier "Glorious": The Life and Death of an Aircraft Carrier, Cassell Military, London, (ISBN 0-304-35244-6)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier