John Brady Kiesling

diplomate américain

John Brady Kiesling, né en 1957 à Houston, est un ancien diplomate américain et un écrivain connu pour son livre Diplomacy Lessons: Realism for an Unloved Superpower.

John Brady Kiesling
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Œuvres principales
ToposText (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

John Brady Kiesling naît à Houston en 1957. Il étudie à l'université de Californie à Berkeley, à l'American School of Classical Studies at Athens (en) et au Swarthmore College[1].

En 2003, il est le premier de trois employés du service extérieur des États-Unis à démissionner de son poste dû à l'invasion de l'Irak par les États-Unis cette-année. Sa lettre de démission est notamment publiée dans le New York Times et a circulé partout dans le monde. Il avait auparavant travaillé aux ambassades des États-Unis de Tel-Aviv (en), de Casablanca et de Erevan (en)[2],[3]. Il supportait mieux les politiques adoptées par l'ancien président américain George W. Bush lors de la guerre du Golfe et étaient donc contre les mesures prises lors de l'invasion de l'Irak[4].

Après 20 ans en tant que diplomate, il retourne aux études et devient archéologue. Il travaille en tant qu'archéologue volontaire dans les sites de Corinthe, en 1980, Némée, en 1981, Aphrodisias, en 1982, Vorotan, en 2007, Zagora, en 2014 et à Méthone, en 2015. Il travaille présentement pour Topos Text à Athènes, en Grèce[1]. Sa fille Lydia Kiesling (en) est aussi écrivaine[5].

Bibliographie sélectiveModifier

  • Rediscovering Armenia: An Archaeological/Touristic Gazetteer and Map Set for the Historical Monuments of Armenia, Tigran Mets, Erevan, 2001, (ISBN 99930-52-28-0), Lire en ligne ;
  • Diplomacy Lessons: Realism for an Unloved Superpower, Potomac, Washington, 2006, (ISBN 1-59797-017-4) ;
  • Diplomat in the Ruins: America, Greece, and Eastern Mediterranean 2005-2009, 2013, 187 pages, (ASIN B00B0UV9YA) ;
  • Greek Urban Warriors: Resistance and Terrorism 1967–2014, Lycabettus, Athènes, 2014, (ISBN 9789607269553).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Aikaterini Laskaridis Foundation, « Who we are », sur Topos Texte, (consulté le ).
  2. (en) New York Times, « U.S. Diplomat's Letter of Resignation », sur New York Times, (consulté le ).
  3. (en) Peter Waldman, « After Resigning to Protest War, A Diplomat Turns Peace Envoy », sur Wall Street Journal, (consulté le ).
  4. (en) Walter C. Swap et Dorothy Leonard-Barton, Deep Smarts: How to Cultivate and Transfer Enduring Business Wisdom, Brighton, Harvard Business Publishing (en), , 304 p. (ISBN 978-1591395287), pp. 137.
  5. (en) Lydia Kiesling, The Golden State, New York, FSG, , pp. 292.

Liens externesModifier