Johann Jakob Oechslin

sculpteur suisse
Johann Jakob Oechslin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
SchaffhouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Johann Jakob Oechslin, né le à Schaffhouse et mort le dans la même ville, est un sculpteur suisse du néo-classicisme.

Les Juifs de Gailingen par Oechslin, 1854. Bas-relief en plâtre blanc, dans la collection du musée juif de Suisse.

BiographieModifier

Johann Jakob Oechslin naît le à Schaffhouse[1]. Il est le fils de Johann Jakob, un maître batelier, et de Juditha Schlatter[2]. Après un apprentissage du dessin chez Johann Hauenstein et Johannes Meyer, il est élève du sculpteur Johann Heinrich Dannecker à Stuttgart de 1821 à 1823[2]. De 1824 à 1826, il séjourne à Rome et travaille probablement pour Bertel Thorvaldsen[2]. Il revient à Stuttgart et de 1827 à 1832 travaille chez le sculpteur Friedrich Distelbarth[2]. Il retourne dans sa ville natale, Schaffhouse. Oechslin créé des statues de saints pour la collégiale en 1842 et des évangélistes pour l'église St. Laurenzen à St-Gall en 1854. En 1846, il dessine le relief du musée de Augustinergasse à Bâle. Il crée également plusieurs monuments, par exemple en 1848 pour Hans Georg Nägeli à Zurich et Johannes von Müller à Schaffhouse, en 1862 pour Conrad Gessner et Johann Georg Sulzer au lycée de Winterthur. Oechslin créé également des caricatures humoristiques en tant que peintre et dessinateur. Parmi ses élèves figure le sculpteur Hans Baur (en).

Il meurt le dans sa ville natale[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Johann Jakob Oechslin », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit  , sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  2. a b c et d Bhattacharya 2010.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (de) Vogler, « Oechslin, Johann Jakob », dans Dictionnaire des Artistes Suisses, vol. 2, Frauenfeld Verlag Von Huber & Co., , 711 p. (lire en ligne), p. 487-488
  • (de) Tapan Bhattacharya, « Oechslin, Johann Jakob », dans Dictionnaire historique de la Suisse, (lire en ligne)
  • U. Beleffi Sotriffer: Johann Jacob Oechslin, Bildhauer in Schaffhausen. Dissertation. Zürich 2006.
  • Daisy Sigerist: Johann Jacob Oechslin. In: Biographien. Band IV. Schaffhauser Beiträge zur Geschichte. 58, 1981, S. 208–217 (online; PDF-Datei; 457 kB).
  • C. H. Vogler: Der Maler und Bildhauer Joh. Jakob Oechslin aus Schaffhausen. In: Schaffhauser Neujahrsblätter. 13/14, 1905/06, S. 1–48.

Liens externesModifier