Ouvrir le menu principal

Johan Remkes

Comissaire du Roi en Hollande-Septentrionale depuis 2010

Johan Remkes
Illustration.
Portrait de Johan Remkes, en 2010.
Fonctions
Commissaire du Roi
en Hollande-Septentrionale
En fonction depuis le
(9 ans et 12 jours)
Monarque Beatrix
Guillaume-Alexandre
Prédécesseur Harry Borghouts
Successeur Arthur van Dijk (désigné)
Ministre des Affaires intérieures et des Relations au sein du Royaume

(4 ans et 4 mois)
Premier ministre Jan Peter Balkenende
Gouvernement Balkenende I, II et III
Prédécesseur Klaas de Vries
Successeur Guusje ter Horst
Vice-Premier ministre des Pays-Bas

(2 mois et 24 jours)
Premier ministre Jan Peter Balkenende
Gouvernement Balkenende I
Prédécesseur Els Borst
Successeur Thom de Graaf
Secrétaire d'État au Logement et à l'Urbanisme

(3 ans, 8 mois et 13 jours)
Premier ministre Wim Kok
Gouvernement Kok II
Prédécesseur Dick Tommel
Successeur Pieter van Geel
Biographie
Nom de naissance Johannes Wijnandus Remkes
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Zuidbroek (Pays-Bas)
Nationalité Néerlandaise
Parti politique VVD

Johannes Wijnandus Remkes, dit Johan Remkes, né le à Zuidbroek (Groningue), est un homme politique néerlandais, membre du Parti populaire libéral et démocrate (VVD).

Il est commissaire du Roi en Hollande-Septentrionale depuis 2010. Il est auparavant ministre des Affaires intérieures et des Relations au sein du Royaume et vice-Premier ministre de 2002 à 2006 et secrétaire d'État au Logement et à l'Urbanisme entre 1998 et 2002.

Sommaire

Éléments personnelsModifier

FormationModifier

Il termine ses études secondaires en 1969 et entreprend alors des études supérieures de sciences économiques à l'université de Groningue, qu'il arrête en 1975 sans les avoir achevées. De ce fait, il ne détient aucun diplôme de l'enseignement supérieur.

Vie privéeModifier

Célibataire, il est originaire de Groningue.

Carrière politiqueModifier

Au sein du VVDModifier

Il adhère au Parti populaire libéral et démocrate (VVD) en 1973, et est élu deux ans plus tard président de l'Organisation de jeunesse « Liberté et démocratie » (JOVD), organisation de jeunesse du VVD. Il conserve la présidence de la JOVD jusqu'en 1977, intégrant le comité exécutif du parti en 1986 pour cinq ans.

Il a également présidé la commission mixte VVD/JOVD sur la politique de la jeunesse.

Parcours local et parlementaireModifier

En 1978, il est élu à l'État provincial de Groningue et au conseil municipal de la ville de Groningue. Il devient aussitôt président du groupe municipal VVD et conseiller exécutif provincial pour les Transports, la Circulation et les Voies d'eau, ainsi que les Affaires économiques à compter de 1991.

Il quitte le conseil municipal en 1982, et renonce à ses mandats provinciaux en , à la suite de son entrée à la seconde Chambre des États généraux des Pays-Bas. Il retourne à l'assemblée de la ville de Groningue entre 1994 et 1996, retrouvant durant ce court mandat la présidence du groupe VVD.

Au gouvernementModifier

Nommé secrétaire d'État au Logement et à l'Urbanisme, au sein du ministère du Logement, de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, dans la seconde « coalition néerlandaise » de Wim Kok le , son mandat prend fin le avec la démission du gouvernement. Il continue toutefois d'exercer l'intérim jusqu'à la formation d'une coalition entre les chrétiens-démocrates, le VVD et les populistes de la LPF, dirigée par Jan Peter Balkenende. Le , Johan Remkes devient vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur et des Relations au sein du Royaume.

Du fait des dissensions internes à la LPF, le mandat du gouvernement s'achève dès le 16 octobre suivant, et il est de nouveau chargé de l'intérim de ses fonctions jusqu'au , quand une coalition rassemblant le CDA, le VVD et les Démocrates 66 (D66) voit le jour. Il conserve alors le ministère de l'Intérieur, mais perd son mandat de vice-Premier ministre au profit du ministre des Finances, Gerrit Zalm, et partage ses compétences sur l'administration publique et les affaires locales avec un ministre sans portefeuille, Thom de Graaf. Les D66 se retirent de la coalition le , et un gouvernement minoritaire est formé le 7 juillet pour diriger le pays jusqu'aux élections anticipées du 22 novembre 2006, date à laquelle le mandat du gouvernement sortant cesse. Les ministres restent toutefois en fonction, par intérim, jusqu'au , lorsque Balkenende forme une grande coalition excluant les libéraux du pouvoir.

Remkes retourne alors siéger à la Seconde Chambre des États généraux, dont il démissionne le .

Commissaire de la ReineModifier

Le , Johan Remkes est nommé commissaire de la Reine dans la province de Hollande-Septentrionale, et prend la tête d'une large alliance rassemblant le VVD, le Parti du travail (PvdA), le CDA et la Gauche verte (GL), pour une législature régionale courant jusqu'en 2011. Il conserve ses fonctions après cette échéance, son titre évoluant en 2013 en « commissaire du Roi » avec la montée sur le trône de Willem-Alexander.

AnnexesModifier