Johan Cavalli

footballeur français

Johan Cavalli
Image illustrative de l’article Johan Cavalli
Biographie
Nom Johan Etienne Anthony Cavalli
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (39 ans)
Lieu Ajaccio (France)
Taille 1,69 m (5 7)[1]
Poste Milieu gauche
Parcours junior
Années Club
1995-2000 Drapeau : France FC Nantes
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2000-2002 Drapeau : France FC Nantes000 0(0)
2002-2003 Drapeau : France FC Lorient027 0(0)
2003-2005 Drapeau : France US Créteil-Lusitanos051 (14)
2005 Drapeau : Espagne RCD Majorque B015 0(5)
2005-2007 Drapeau : France FC Istres055 0(4)
2007 Drapeau : Angleterre Watford004 0(0)
2007-2008 Drapeau : Belgique RAEC Mons009 0(0)
2008-2010 Drapeau : France Nîmes Olympique057 0(1)
2010-2020 Drapeau : France AC Ajaccio285 (33)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
Drapeau : France France -16 ans
Drapeau : France France -17 ans
Drapeau : France France -18 ans
2009-2019 Corse Corse 010 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 21 septembre 2020

Johan Cavalli est un footballeur corse né le à Ajaccio. Il évolue au milieu de terrain. Il est le fils de Jean-Michel Cavalli.

BiographieModifier

En clubModifier

Formé au FC Nantes, Il est alors prêté à Lorient où il gagne la Coupe de France et participe au 1er tour de la Coupe UEFA 2002-2003 face à Denizlispor (Turquie) (0-2;3-1).

En , il s'engage avec Créteil afin d'augmenter son temps de jeu. Pendant une saison et demi, il livre de belles prestations (44 matchs, 11 buts) et s'engage au mercato d'hiver 2005 avec Majorque en Espagne après un bras de fer avec les dirigeants cristoliens[2].

Il rentre ensuite en France et s'engage avec le FC Istres. Comble de l'ironie, il écope d'un carton rouge pour un tacle sur son ex-coéquipier Samir Amirèche lors de son retour à Créteil. Son équipe s'incline finalement 1-4[3]. À l'hiver 2007, il rejoint l'Angleterre et Watford. Le club londonien est relégué et le libère alors de son contrat au mois de .

Il se retrouve sans club entre juin et mais il finit par s'engager en faveur du club belge de Mons. En , il signe un contrat avec Nîmes qui vient de remonter en Ligue 2.

Le , alors que son père, entraineur du club, avait été écarté moins d'un mois auparavant et que Johan n'entrait pas dans les plans du nouvel entraineur Noël Tosi, son contrat avec le club gardois est résilié d'un commun accord[4]. Le lendemain, il signe à l'AC Ajaccio, également en Ligue 2[5].

Il est élu meilleur passeur de la saison 2014-2015 en Ligue 2 avec 11 passes décisives[6].

En sélectionModifier

Il honore sa première sélection avec l'équipe de Corse le pour une rencontre face au Congo (1-1).

Le , son premier but en sélection offre la victoire 1-0 à la Corse face à la Bulgarie.

Le il est sélectionné pour participer au premier tournoi officiel FIFA CONCACAF en Martinique avec la Corse, il y jouera les 2 matches contre la Guadeloupe et la Martinique en finale.

Buts en sélectionModifier

Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. Stade François Coty, Ajaccio, France   Bulgarie 1–0 1-0 Amical

Profil du joueurModifier

Johan Cavalli est un joueur de petit gabarit et de ce fait plutôt vif et habile balle au pied, il possède également un bonne frappe de balle ce qui fait de lui l'artilleur de l'équipe ajaccienne. Il est connu pour être un meneur d'homme et un leader de vestiaire, mais également un personnage assez colérique, coupable de perdre son sang froid trop souvent ce qui lui a valu plusieurs sanctions disciplinaires, comme lorsqu'il a écopé de quatre matches de suspension après une altercation suivie de coups avec un joueur du Sporting Club de Bastia, Gaël Angoula[7].

CarrièreModifier

Palmarès et distinctions individuellesModifier

En clubModifier

En sélectionModifier

En il remporte la Corsica Football Cup avec la Corse.

Il est également finaliste du Tournoi des 4 qui s'est déroulé en en Martinique.

RéférencesModifier

  1. a et b « Fiche de Johan Cavalli », sur footballdatabase.eu
  2. Bertrand Métayer, « Cavalli : « Créteil, c'est du passé » », sur leparisien.fr,
  3. Laurent Pruneta, « Mbodji enflamme Duvauchelle », sur leparisien.fr,
  4. « Résiliation de contrat pour Johan Cavalli (Nîmes) », sur leparisien.fr,
  5. « AC Ajaccio : J.Cavalli a signé », sur mercato365.com,
  6. « Classement des passeurs », sur LFP.fr,
  7. « 4 matches pour Cavalli et Angoula », sur lequipe.fr,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :