Ouvrir le menu principal

Johan Borgen

Ecrivain, journaliste et critique littéraire norvégien
Johan Borgen
Description de l'image Portrett av Johan Borgen.jpg.
Nom de naissance Johan Collett Müller Borgen
Alias
Mumle Gåsegg
Naissance
Christiania
Décès (à 77 ans)
Hvaler
Activité principale
écrivain, critique littéraire, journaliste
Distinctions
prix Dobloug, grand prix de littérature du Conseil nordique, prix des libraires norvégiens, dotation Gyldendal, prix de la culture de la ville d'Oslo
Auteur
Genres
roman, nouvelle

Œuvres principales

Lillelord

Johan Collett Müller Borgen, né le à Kristiania (aujourd’hui Oslo) et mort le (à 77 ans) à Hvaler, était un écrivain, journaliste, dramaturge et critique norvégien.

BiographieModifier

Durant la Seconde Guerre mondiale, Borgen critique le nazisme. Il est arrêté et envoyé à Grini, un camp de concentration situé près d'Oslo[1], ce qu'il raconte dans son livre Dager på Grini. Après sa remise en liberté, il est forcé de fuir en Suède.

Il obtient le grand prix de littérature du Conseil nordique en 1967 pour Nye noveller.

Œuvres traduites en françaisModifier

  • Lillelord [« Lillelord »], trad. d’Éric Eydoux, Arles, France, Actes Sud, coll. « Unesco d’œuvres représentatives. Série européenne », 1985, 425 p. (ISBN 2-86869-007-6)
  • L'amour dissipera les rêves de l'enfance & Nuits tropicales, nouvelles, trad. de Henriette Nizan/Paul Roche, Nantes, France, Éditions de l’Élan, 1991, 38 p. (ISBN 2-909027-09-0)
  • Le Cygne [« Noveller i Utvalg »], nouvelles, trad. d’Éric Eydoux, Arles, France, Actes Sud, coll. « Lettres scandinaves », 1994, 296 p. (ISBN 2-7427-0115-X)

Notes et référencesModifier

  1. « Johan Borgen( 1902 - 1979 ) », sur Gyldendal Norsk Forlag (consulté le 23 octobre 2014)

Liens externesModifier