Joey Rosskopf

coureur cycliste américain

Joey Rosskopf, né le à Decatur (Géorgie), est un coureur cycliste américain, membre de l'équipe Rally Cycling.

Joey Rosskopf
Joey Rosskopf lors du Samyn 2016.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI
Principales victoires
Joey Rosskopf (à gauche), avec Danilo Wyss, lors des Trois Jours de La Panne 2015

Biographie

modifier

Joey Rosskopf naît le 5 septembre 1989 à Decatur en Géorgie. Il est le fils de Kenneth Rosskopf, pratiquant le cyclisme en catégorie masters à partir de 43 ans, champion des États-Unis du critérium dans la catégorie 70-74 ans en 2009[1], et également champion de Géorgie[2].

Joey Rosskopf dispute ses premières courses cyclistes à seize ans[3]. Vainqueur du Tour de l'Ohio en 2009, il devient professionnel l'année suivante dans l'équipe Mountain Khakis-Jittery Joe's. Il gagne avec elle la Atlanta 100K Classic.

En 2011, il est stagiaire chez Type 1 puis intègre cette équipe en 2012. Il est notamment vainqueur d'étape et deuxième du classement général du Tour du Rwanda en 2011[4].

En 2013, Joey Rosskopf est engagé par l'équipe Hincapie Sportswear Development. Il gagne cette année-là le Paris-Arras Tour, ainsi qu'une étape contre-la-montre du Tour de Beauce et prend la troisième place de la Philadelphia Cycling Classic et de la Flèche du Sud.

En 2014, il remporte en début de saison la Redlands Classic en attaquant seul lors de la dernière étape. En mai, il est médaillé d'argent de la course en ligne et du contre-la-montre des Jeux panaméricains. Il réalise des performances remarquées en août, notamment lors de l'étape reine du Tour de l'Utah : il y attaque dans le dernier kilomètre et n'est suivi que par Cadel Evans, qui le devance sur la ligne d'arrivée. Deux semaines plus tard, Rosskopf est sixième du Tour du Colorado. Deux mois après ces performances, l'équipe BMC Racing le recrute pour la saison 2015[5].

Il fait ses débuts avec BMC Racing en février 2015, au Trofeo Laigueglia, en Italie[6]. Le Tour du Pays basque, en avril, est sa première course World Tour[4]. En juin, il remporte avec ses coéquipiers le contre-la-montre par équipes du Critérium du Dauphiné. En août, il est au départ du Tour d'Espagne, où BMC Racing s'impose à nouveau en contre-la-montre par équipes. Rosskopf termine ce premier grand tour, à la 124e place.

L'année 2016 voit Joey Rosskopf disputer le Tour d'Italie. Il termine cette course en 85e position après avoir travaillé pour ses leaders. Au cours de l'été il devient maillot jaune du Tour du Limousin après avoir devancé Hubert Dupont et Nicolas Edet à Oradour-sur-Glane lors de la première étape[7]. Aidé par ses équipiers il remporte le classement général de la course française quelques jours plus tard[8].

En 2020, il se classe troisième du Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine remporté par le Français Arnaud Démare.

Palmarès

modifier

Résultats sur les grands tours

modifier

Tour de France

modifier

1 participation

Tour d'Italie

modifier

3 participations

Tour d'Espagne

modifier

2 participations

Classements mondiaux

modifier
  Année201220132014201520162017201820192020202120222023
UCI World Tour nc nc 354e197e
Classement mondial257e630e424e727e247e453e1881e817e
UCI Europe Tour nc 195e nc 270e624e1609e
UCI Asia Tour nc 212e nc 198e514e580e
UCI America Tour196e112e7e72e91e64e81e19e41e295e85e
UCI Africa Tour26e nc nc nc nc nc
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et références

modifier
  1. (en) « 10 more nationam titles awarded on penultimate day of masters nats », sur usacycling.org, (consulté le )
  2. « Ken Rosskopf », sur usacycling.org (consulté le )
  3. (en) « T&T Q&A with Joey Rosskopf (@joeyrosskopf) », sur trailandtarmac.com, (consulté le )
  4. a et b (en) « PEZ Talk: BMC’s Joey Rosskopf », sur pezcyclingnews.com, (consulté le )
  5. (en) « Rosskopf inks deal with BMC », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  6. « Race Roster: Trofeo Laigueglia », sur bmc-switzerland.com, (consulté le )
  7. « Tour du Limousin — Rosskopf débarque dans le Limousin », sur velo101.com, (consulté le )
  8. Alexandre Mignot, « Tour du Limousin : Colbrelli bisse, Rosskopf résiste », sur cyclingpro.net, (consulté le )

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :