Joaquín Lavín

homme politique chilien

Joaquín Lavín
Illustration.
Joaquín Lavín en 2004.
Fonctions
Maire de Las Condes
En fonction depuis le
(4 ans, 7 mois et 27 jours)
Prédécesseur Francisco de la Maza Chadwick

(6 ans, 8 mois et 16 jours)
Prédécesseur Eduardo Jara Miranda
Successeur Carlos Larraín
Ministre chilien du Développement social

(1 an, 7 mois et 24 jours)
Président Sebastián Piñera
Prédécesseur poste créé
Successeur Bruno Baranda
Ministre de la Planification et de la Coopération

(2 mois et 25 jours)
Président Sebastián Piñera
Prédécesseur Felipe Kast
Successeur poste supprimé
Ministre de l'Éducation

(1 an, 4 mois et 7 jours)
Président Sebastián Piñera
Prédécesseur Mónica Jiménez
Successeur Felipe Bulnes
Maire de Santiago du Chili

(4 ans)
Prédécesseur Jaime Ravinet
Successeur Raúl Alcaíno
Biographie
Nom de naissance Joaquín José Lavín Infante
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Santiago (Chili)
Nationalité Chilienne
Parti politique UDI
Diplômé de Université pontificale catholique du Chili
Université de Chicago

Joaquín José Lavín Infante, né le à Santiago du Chili, est un économiste et homme politique chilien. Membre de l'Union démocrate indépendante (UDI), maire des villes de Las Condes (1992-1999 et depuis 2016) et de Santiago (2000-2004), il occupe plusieurs postes ministériels entre 2010 et 2013 dans le gouvernement du président Sebastián Piñera.

BiographieModifier

Situation personnelleModifier

Né à Santiago du Chili, issu d'une famille nombreuse, Joaquín Lavín est le fils de Joaquín Lavín Pradenas, un propriétaire terrien, et de Carmen Infante Vial.

Il fait des études d'ingénierie commerciale à l'université pontificale catholique du Chili et de journalisme à l'Université du Chili. Diplômé d'une licence en économie en 1976, Lavin épouse Maria Estela Leon Ruiz, rencontrée à l'université, avec qui il aura sept enfants. Joaquín Lavín est membre de l’Opus Dei tout comme son épouse et l'un de ses frères, prêtre dans cet ordre catholique.

Il poursuit ses études aux États-Unis où il est diplômé d'un master en économie de l'université américaine de Chicago en 1979.

Âgé de 26 ans, il est d'abord doyen de la Faculté des sciences économiques et administratives de l'université de Concepción et rédacteur en chef pour les pages économiques (1981-1986) puis pour celles de l'information (1986-1988) du journal El Mercurio avant de devenir le collaborateur du ministre des Finances, Hernán Büchi durant la dernière année de la dictature militaire d'Augusto Pinochet.

De janvier 1990 à 1996, il est doyen de la Faculté des sciences économiques de la Universidad del Desarrollo, dont il est l'un des cofondateurs au côté notamment des économistes Cristián Larroulet, Carlos Délano, Ernesto Silva, Hernán Büchi et Federico Valdés.

Parcours politiqueModifier

Membre de l'Union démocrate indépendante, Joaquín Lavín est élu maire de Las Condes en 1992 avec 31 % des voix, réélu en 1996 avec 77 % des voix face notamment à Michelle Bachelet (2,35 % des voix) avant de démissionner en 1999 pour se présenter à l'élection présidentielle. Qualifié au premier tour (47,52 % des voix), il échoue de justesse au second tour avec 48,69 % face à Ricardo Lagos.

En 2000, il est élu maire de Santiago en 2000 avec 61 % des voix, devant Marta Larraechea, qui obtient 29 %. À l'issue de son mandat de quatre ans, en 2004, il ne représente pas.

Une nouvelle fois candidat à l'élection présidentielle en 2005, il est devancé dès le premier tour avec 23,2 % des voix par son concurrent de droite Sebastián Piñera (25,4 %), lequel affronta Michelle Bachelet au second tour en janvier 2006. Lavin apporte immédiatement son soutien à Piñera, qui est finalement battu par Michelle Bachelet.

Lors des élections parlementaires de 2009, Joaquín Lavín est candidat au Sénat pour la circonscription de Quinta Costa. En raison du complexe scrutin binominal à un tour, deux sièges de sénateurs sont à pourvoir. Il arrive cependant troisième avec 27,9 % des voix derrière son concurrent de Rénovation nationale, Francisco Chahuán (28,1 %, élu), et le candidat de la Concertación, Ricardo Lagos Weber (33,1 %, élu).

 
Joaquín Lavín et le président Sebastián Piñera en 2011.

Lors de l'élection présidentielle de 2009-2010, il fait campagne pour Sebastián Piñera, qui est cette fois élu. À la suite de sa nomination dans le gouvernement formé par Sebastián Piñera, il démissionne de ses fonctions à l'université du développement où il continuait d'enseigner. Il est successivement nommé ministre de l'Éducation le , puis de la Planification le , enfin du Développement social le suivant. Il démissionne du gouvernement le pour devenir directeur de campagne de Pablo Longueira, désigné candidat de l'UDI à l'élection présidentielle mais qui renonce peu après.

En octobre 2016, Joaquín Lavín est candidat aux élections municipales dans la ville de Las Condes. Il remporte le scrutin avec 78 % des voix et retrouve ainsi le poste de maire qu'il avait occupé de 1992 à 1999[1].

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :