Ouvrir le menu principal
Joan Cererols i Fornells
Description de l'image defaut.svg.

Naissance
Martorell, Catalogne Catalogne
Décès (à 61 ans)
Abbaye de Montserrat, Catalogne Catalogne
Activité principale Compositeur
Activités annexes Religieux bénédictin
Lieux d'activité Monastère de Montserrat
Maîtres Joan March

Joan Cererols (né le à Martorell et décédé le ) est un moine bénédictin et un compositeur espagnol d'origine catalane.

BiographieModifier

Vers 1626, vers l'âge de huit ans, il entre à l'école chorale (la maîtrise, connue sous le nom d'Escolania) de l'abbaye de Montserrat. Comme les autres enfants de cette « chapelle musicale », pour pouvoir assurer la partie aiguë dans cet ensemble par ailleurs célèbre, Cererols commence à suivre une formation musicale (et bien sûr générale) complète, sous la direction du père Joan March, organiste et maître de musique (maître de chapelle) de cet important monastère. Le 6 septembre 1636, après dix ans de formation et de pratique à l'Escolania, Joan est admis comme novice à l'abbaye de Montserrat, il est alors âgé de dix-huit ans. En 1648, Cererols reçoit la permission de March pour visiter Madrid où il pourra rencontrer la nouvelle génération des musiciens de l'époque. À son retour à Montserrat, la même année, il est confirmé comme membre de la communauté monastique et nommé maître de chapelle. En 1658, à la mort de son maître March, Joan Cererols devient chef de chœur de son monastère. Il reste maître de chapelle jusqu'en 1678 et chef de chœur jusqu'à sa mort en 1680.

Son œuvreModifier

Parmi ses compositions, il faut noter son Requiem, ou, selon la dénomination de l'époque, sa Missa pro defunctis (et de son véritable titre, « Missa de difunts », en catalan). L'œuvre a été composée pendant la grande peste qui a ravagé Barcelone entre 1650 et 1654[1], et la Missa de Batalla, ou « Messe de la bataille » qui célèbre la conquête du royaume de Naples.

DiscographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Stanley G. Payne, « Chapter 15: A History of Spain and Portugal - Volume 1 », sur THE LIBRARY OF IBERIAN RESOURCES ONLINE (consulté le 11 août 2016)

Voir aussiModifier