Joachim de Coignac

théologien protestant

Joachim de Coignac, né en 1520 à Châteauroux et mort en 1580 en pays de Vaud, est un ministre et théologien protestant.

Joachim de Coignac
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Vie et œuvreModifier

D'abord ministre protestant à Thonon, puis à Grenoble, Joachim de Coignac s'exile dans le pays de Vaud. C'est un "pasteur berrichon réfugié en Suisse" (Raymond Lebègue)

"Ses rapports avec la ville de Lausanne – il y publia en 1551, Deux satires, l’une du pape, l’autre de la papauté, chez Jean Rivery – lui auront donné l’idée d’écrire une tragédie sur un des sujets indiqués par de Bèze dans sa préface." (Jonker, p. 105-106)


Principaux ouvragesModifier

  • Deux satires, l'une du pape, l'autre de la papauté, Genève, Adam et Jean Rivery ,1551:

"Cette petite pièce, libelle de 24 pages in-8°, est une suite d’invectives en vers sautillants contre le pape et ses suppôts." (Charles-Antoine Chamay)

  • La déconfiture de Goliath, Genève chez les frères Adam et Jean Riverey,1551 (tragédie).
  • Le Bastion et rempart de Chasteté à l'encontre de Cupido et de ses armes avec plusieurs épigrammes, Lyon, Marchant, 1550

.

BibliographieModifier

  • Haag, La France protestante, 2e éd., IV, col. 479.
  • G.D. Jonker, Le protestantisme et le théâtre de langue française au XVIe siècle, Groningue, 1939.
  • Monique Droin-Bridel, « Poèmes polémiques contre le Pape (1551) », Musées de Genève, n° 290 nov-déc. 1988, p. 25-29.
  • Jean-Claude Ternaux,« La 'Déconfiture de Goliath' et le gentre tragique », Les Muses sacrées: Poésie et Théâtre de la Réforme entre France et Italie. Poésie et théâtre de la Réforme entre France et Italie, dir. R. Gorris et V. Ferrer, Genève, Droz, 2016 p. 387 sqq.

Liens externesModifier